Quand foursquare vend les données géolocalisées de ses utilisateurs aux annonceurs publicitaires

Après avoir rencontré des difficultés à séduire les investisseurs, foursquare, le réseau social basé sur la géolocalisation, est enfin parvenu à lever 41 millions de dollars pour donner à un nouvel élan à son service. Si bon nombre d’analystes sont aujourd’hui sceptiques sur la capacité de la startup à générer des revenus, un document interne de foursquare à destination des annonceurs semble démontrer que le réseau social est prêt à tirer profit des données géolocalisées de ses utilisateurs. Focus sur deux nouveaux services publicitaires.

CHECK-IN RETARGETING : la mise à disposition des check-ins pour les ciblages publicitaires

Pour rappel, un check-in est une recommandation d’un lieu effectué par un utilisateur qui permet aux membres de son réseau de connaître les endroits qu’il a visités. Les entreprises peuvent ainsi utiliser ce mécanisme pour géolocaliser leurs offres et promotions relatives à leurs boutiques sous réserve que les utilisateurs se trouvent à proximité de celles-ci.

Ce modèle présente deux contraintes :

  • l’entreprise doit nécessairement être présente sur foursquare et donc gérer un énième canal pour ses campagnes publicitaires
  • l’entreprise doit conquérir des utilisateurs pour qu’ils soient réceptifs à leurs communication.

Un problème se pose alors pour foursquare : comment transformer les données de ses utilisateurs en sources de revenus sans contraindre les entreprises ?
Solution : vendre ces données aux annonceurs qui se chargeront alors de cibler des publicités vers les utilisateurs en dehors de foursquare (exemple : dans un cadre publicitaire d’un site tiers qui pousse une annonce à partir de check-ins d’un utilisateur).

Pour rendre son service attractif, foursquare met en avant la qualité de ses données en prétendant agréger et analyser celles-ci de sorte à identifier les profils et centres d’intérêt des utilisateurs (exemple : les voyageurs d’affaires).

Prévu pour ce mois-ci en version bêta, foursquare proposera son service à hauteur de 50 000 $ pour 6 mois.

POST CHECK-IN UNITS : le « push » de publicités après les check-ins

Le 2ème service consiste à afficher une publicité ciblée dans foursquare après que l’utilisateur ait réalisé un tweet.
L’exemple donné ci-dessous par foursquare est un client qui « check-in » un bar new-yorkais et qui se voit alors directement proposer une pub pour de la Vodka.

Cette solution va ainsi permettre aux entreprises de cibler des clients en temps réel en prenant en compte leurs activités. Une version bêta du service sera lancé fin juin / début juillet 2013 mais le prix de celui-ci n’a pas encore été communiqué.

Ainsi foursquare se lance dans une opération séduction auprès des entreprises et plus particulièrement des annonceurs pour valoriser son réseau social et les données qu’il y collecte, et bien évidemment rassurer ses investisseurs. Cependant, de nombreuses inconnues existent aujourd’hui comme la capacité du réseau social à fidéliser sa communauté et la rendre active ou le risque d’atteinte à la vie privée relatif à vente des données. Nous verrons dans deux mois si la stratégie de la startup s’avère payante.

2 thoughts on “Quand foursquare vend les données géolocalisées de ses utilisateurs aux annonceurs publicitaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top