lun 30.01 2

La Gamification, un nouveau paradigme ?

Dans l’article consacré à l’événement LeWeb’11, nous évoquions l’un des thèmes abordés par les intervenants : la Gamification. Cette dynamique de jeu qui intéresse de plus en plus d’acteurs, faisant partie ou non de l’écosystème du jeu, est sujette à de nombreuses attentes et controverses.

Rendue populaire en France via des réseaux sociaux (notamment Facebook), la notion de Gamification en est à ses prémisses contrairement  aux États-Unis ou au Japon, où de nombreuses campagnes de Gamification ont déjà été réalisées.

Comme tout (nouveau) concept, le terme de Gamification et par extension son application réelle suscite diverses interrogations : quelle définition pouvons-nous en faire? Quels périmètres englobe-t-elle ? Quelles critiques soulève-t-elle ? Le marché français est-il prêt et quelles sont ses attentes ? Autant de questions auxquelles nous essaierons d’apporter des réponses sur la Gamification destinée au grand public.

La Gamification, définitions

Comme souvent, les concepts à la mode possèdent une pluralité de définitions et de caractéristiques, la Gamification ne fait pas exception. Beaucoup de bloggeurs et d’universitaires se penchent sur la question. Globalement, ils s’accordent à dire que la Gamification (ou ludification en français) est un processus par lequel une entreprise va appliquer les mécaniques du jeu via des sites internet ou des applications dans le but de pousser les utilisateurs à adopter un comportement en faveur de sa marque, ses produits et/ou ses services.

Simon Egenfeldt-Nielsen, docteur et chercheur sur les notions de jeux dynamiques à l’université de Copenhague propose une définition un peu plus complète : « [Gamification is an] integrating game dynamics into a site, service, activity, community, content or campaign, in order to encourage a certain behavior, attitude or skill ». Un autre référent de la Gamification, Gabe Zichermann, créateur du Gamification Summit donne, dans la vidéo ci-dessous, sa définition de la Gamification : 

[stream provider=youtube base=http%3A//www.youtube.com/watch%3Fv%3DFktQ7h7Bhlw%26feature%3Drelated flv=http%3A//www.youtube.com/embed/FktQ7h7Bhlw img=x:/img.youtube.com/vi/x:/www.youtube.com/embed/FktQ7h7Bhlw/0.jpg embed=false share=false width=560 height=315 dock=true controlbar=over bandwidth=high title=Gabe Zichermann l’un des référents en matière de Gamification et le Web’11 et créateur du Gamification Summit donne sa définition de la Gamification autostart=false /]

La Gamification, des caractéristiques empruntées aux jeux vidéo

Lorsque Gabe Zichermann parle de « mécanismes de jeu » dans la vidéo, il fait référence à « des règles du jeu, la manière dont le joueur est censé y jouer, la fluidité de ces règles une fois appliquées à l’environnement du jeu, et également la manière dont le joueur peut jouer, les possibilités offertes par l’environnement » (source Wikipedia).

Autrement dit, il s’agit des caractéristiques qui font d’un jeu ce qu’il est. La Gamification de base suppose des designs épurés, une jouabilité, une maniabilité, un niveau de difficulté et un scénario très simples. Elle revêt également cinq caractéristiques du jeu :

  • Les points : le joueur en accumule ou en perd au cours de son évolution et ses actions au cours du jeu.
  • Le classement : les points du joueur constitue un score qui sera comparé à celui des autres joueurs, lui conférant un statut au sein d’une communauté de joueurs.
  • Le niveau : en évoluant dans les différents tableaux du jeu, le joueur voit la difficulté des actions s’accroitre à chaque étape franchie.
  • Les défis : pour passer d’une étape à l’autre du jeu, le joueur doit se confronter à des obstacles qui lui permettront d’obtenir des points, de changer de niveaux et d’accroître le niveau de difficulté.
  • Les gratifications : une fois les défis surmontés le joueur est récompensé sous différentes formes : argent, badges, cadeaux matériels, reconnaissance de la communauté, points etc.

La Gamification, un paradigme pas si nouveau

En ce sens la Gamification n’est pas un phénomène nouveau. En revanche, la nouveauté réside dans l’application de ce processus en dehors de la sphère du jeu : comme dirait Amy Jo Kim , docteur en neuroscience comportementale à l’université de Washington et chercheuse sur les réseaux communautaires, «  le jeu est partout ». Présent dans des secteurs aussi différents que la santé, l’éducation, le sport, l’environnement, le marketing ou même la vie politique, le jeu s’applique à la vie courante. Prenons par exemple, actualité politique oblige, un jeu gamifié permettant d’incarner un candidat, briguant les présidentielles et devant au préalable gagner les primaires socialistes. Les graphismes sont réussis et l’idée originale.

La Gamification est certes un moyen d’intégrer le jeu dans des domaines variés,  mais elle permet surtout pour les entreprises, d’entrevoir de nouvelles manières de s’adresser et d’interagir avec les consommateurs pour mieux en tirer parti. À suivre…

Commenter cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *