NFT : Une technologie qui continue d’intriguer

Durant l’été 2021, Internet connut une tendance globale autour des NFT. Technologie nouvelle et à l’époque méconnue du grand public, certaines ventes à des prix étonnant affolent la toile et font réagir les particuliers.

Everydays : the First 5000 Days, Beeple – Vendu aux enchères pour 69,3M$ en février 2022

Un an plus tard, la popularité et l’intérêt qu’y porte la majorité de la population est en forte baisse. Cependant l’intérêt de ces « tokens non fongibles » n’a pas échappé à de nombreuses entreprises ou grandes marques, et le nombre de projets se développant autour de cette thématique n’a pas ralenti.

Mais que pousse ces grands noms de la mode, de l’évènementiel, et même de l’automobile à se lancer dans l’univers web 3.0 à travers leurs propres NFT ? Le choix de s’aventurer sur ce nouveau marché est-il bénéfique pour ces grands groupes ?

Alpine GTA Concept (NFT)

Un token unique en son genre

Tout d’abord, il est important de définir ce qu’est un NFT.

NFT, « Non Fungible Token » (token non fongible), a pour son maître mot l’unicité.
Une pièce d’un euro étant équivalente à une autre pièce de la même somme, nous retrouvons là la principale différence des NFT.

Uniques et différenciables entre eux, les NFT se définissent via un identifiant et un ensemble de données (appelés « metadatas ») propres à celui-ci, au même modèle qu’une carte d’identité numérique.

Selon les informations rentrées lors de la création du token, celui-ci peut renvoyer vers un média, souvent sous forme d’image à ce jour. Les possibilités étant nombreuses, il est fort probable que cette caractéristique évolue et s’améliore avec le temps.

Il ne vous suffit donc pas de copier-coller cette photo de singe pour en être détenteur, de la même façon que prendre une photo de la Mona Lisa au Louvre ne vous rend pas propriétaire de l’œuvre de Léonard de Vinci.

Les NFT reposant sur la blockchain* comme technologie support, cela les rend traçables et immutables, tout en apportant une réponse au problème de la propriété numérique.

*Blockchain : Technologie de stockage et de transmissions d’informations transparentes, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Entre technologie et spéculations, les grandes marques se sont lancées dans les NFT depuis 2021

Si la question des cas d’usages se posait l’année dernière, certaines grandes entreprises ont déjà franchi le pas et rejoint le bateau du web3.0 à travers leur propre collection de NFT ou via des partenariats.

« Louis : The Game » : Application développée par Louis Vuitton en collaboration avec Beeple contenant des NFT

La spéculation (acheter et parier sur une revente plus haute que son prix d’entrée) reste la raison principale du volume de ces biens digitaux cette année. En réalité la technologie unique de la blockchain et de ces actifs numériques ouvre la porte à un nouveau champ de possibilités, et les marques ci-dessous semblent l’avoir compris.

Création de communauté et exclusivité pour TIME

TIME : l’un des médias les plus respectés, a lancé TIMEPieces.

Après avoir collaboré avec plus de 40 artistes du monde entier pour la création artistique, la société de presse propose une collection de 4500 NFT originaux. Les détenteurs de cette collection disposent de plusieurs avantages : un accès illimité à TIME.com, des invitations exclusives aux évènements dans le monde physique, et une variété d’expériences numériques.

Exemples de différents NFT TIMEPieces

Le festival Coachella et ses tickets à vie

Une autre entreprise apportant de l’utilité reliée à l’évènementiel : Coachella. Le célèbre festival a créé une collection de NFT permettant un accès VIP à vie tous les ans pour les détenteurs de ces clés numériques.

Coachella Key #10 – Dernière vente à 105 000 $

Coachella prouve ici une utilité phare de la blockchain associée aux NFT : l’authenticité.
En effet, la blockchain a pour but d’être un système où la contrefaçon n’a pas lieu d’être. Puisqu’elle offre une traçabilité sans pareil sur toutes les transactions, il est alors facile et faisable de savoir si X ou Y NFT est bien authentique.

Grâce à ces « cartes d’identités numériques », les NFT prennent leur sens pour l’événementiel, l’un des cas d’usage les plus évident à ce jour. En passant par cette technologie, il devient alors très difficile, voire impossible, de frauder ce système. Un ticket sous forme de NFT frauduleux, n’aurait pas l’identité correcte sur la blockchain et serait immédiatement détecté.

Intervient ici ce que nous appelons la « creator adress » : l’adresse à l’origine de la collection de NFT. En vérifiant que le NFT possède la bonne adresse de créateur, les versions falsifiées deviennent obsolètes.

Aujourd’hui encore il est nécessaire d’avoir des connaissances pour identifier et comprendre ces meta-données. L’un des principaux défis pour cet écosystème qui souhaite l’adoption de masse est de rendre l’accès à ses informations pratique et simple.

Sorare, la licorne française qui ne cesse de croître

Valorisée à plusieurs milliards d’euros, Sorare propose un jeu de « fantasy league » via les NFT.

Pour les non-initiés, cela correspond à une pratique très répandue dans le monde du sport. Les fans créent leur propre équipe en achetant des joueurs de différents clubs virtuellement, et s’affrontent durant le championnat. Les performances réelles des joueurs influent les résultats du match virtuel, celui ayant l’équipe la plus performante remporte la victoire.
Sorare ayant perçu ce marché assez tôt, il s’impose comme grand leader depuis leur succès.

La licorne française su pleinement utiliser les possibilités naissantes des NFT en construisant un jeu de fantasy league complet autour d’elles.

Nike, le branding web3.0 réussi grâce au rachat du studio RTFKT

190 millions de dollars : les bénéfices générés par Nike d’après le site Dune grâce à la vente de leur collections NFT ainsi que les frais sur les marchés secondaires. Même si nous ne connaissons pas le prix de rachat du studio RTFKT, cela semble être un pari réussi pour Nike qui se classe largement au top du classement des NFT à ce jour parmi les marques connues.

CloneX – Collection d’avatar crée par RTFKT

Pour cette grande entreprise, l’intérêt du branding et du marketing priment. Afin de s’affirmer comme l’une des marques les plus avant-gardistes en termes de Metaverse et NFT, Nike a développé différentes collections.

La promesse ici est simple : proposer du contenu artistique visant à être disponible dans le Metaverse.
En rachetant le studio le plus en vogue de l’écosystème et en créant des collections réussies, Nike est rapidement devenue la référence. L’entreprise est réellement appréciée dans ce milieu qui ne rêve que d’une chose : l’adoption de masse.

Aura, la blockchain du luxe

La liste des marques et entreprises s’étend encore, il est question ici d’une poignée de cas correctement réalisée. En effet, il aurait été possible de citer un grand nombre de marque. Notamment dans le monde du luxe, où les acteurs pourraient s’intéresser aux NFT afin de lutter contre la contre-façon, en associant un jumeau numérique à une œuvre ou un bien luxueux.

Le géant français LVMH, en s’associant avec Prada et Cartier a d’ailleurs lancé un des projets les plus ambitieux de leur secteur : la blockchain AURA. Il est question ici d’une collaboration entre concurrents sans précédent.

« Aura Consortium (son nom complet) vise à apporter aux clients une transparence et un traçabilité élevées tout au long du cycle de vie d’un produit » – Article officiel de LVMH (https://www.lvmh.fr/actualites-documents/actualites/lvmh-sassocie-a-dautres-grandes-marques-de-luxe-sur-aura-la-premiere-blockchain-de-luxe-internationale/)

Exemple très concret : Hublot a lancé une garantie numérique sur Aura. Les clients de l’horloger peuvent y vérifier l’authenticité de leur montre grâce à une photo prise sur un téléphone portable.

Novembre 2022, l’économie mondiale bat de l’aile et les crypto-monnaies s’effondrent


Un an plus tard après le « boom » des NFT, le contexte n’est plus le même. Pour des raisons macroéconomiques ou internes à l’écosystème des crypto-monnaies, les prix et les volumes d’échanges des NFT sont bien loin de l’année précédente et l’intérêt des particuliers s’évapore.
Mais la technologie reste intacte. La blockchain et les NFT répondent à des besoins de manière évidente mais rien ne garantit son adoption, encore plus sur le court terme.
Malgré un contexte difficile, cela n’a pas empêché Reddit, un des plus grands réseaux sociaux aux Etats-Unis de s’approprier ces biens digitaux.
En les appelant « Digital Collectibles », Reddit a lancé sa collection de NFT pour ses utilisateurs.
Ceux-ci peuvent fièrement afficher leur NFT près de leur pseudonyme sur le réseau, celui-ci n’ayant pas réellement de photo de profil.
L’utilisateur peut donc choisir un NFT à son goût avec ces NFT cosmétiques et garantit un nouveau business model pour la plateforme n’ayant que la publicité et les comptes premium pour bénéfices.

Exemples de « Digital Collectibles » de la première collection de Reddit

Aujourd’hui, en lançant leur première collection sur une période plus difficile pour ce marché, leur volume est comparable à celui de la plateforme d’échange principale de NFT qu’est OpenSea.

Une baisse d’interêt mais une poursuite du développement

Novembre 2022, la quasi-totalité des prix de ces NFT sont loin de leur valeur la plus haute. Mais l’adoption continue de se faire pour les entreprises :

Aura Consortium aspire à grandir en continuant d’ajouter de nouvelles marques partenaires pouvant utiliser les solutions proposées par cette blockchain.

Nike continue son avancée pour devenir un pionnier du milieu grâce à cette collaboration avec RTFKT qui n’a pas cessé de travailler.

Sorare de son côté à réussit à conserver sa croissance, et semble être l’une des entreprises web 3.0 les moins en difficulté. Après Kylian Mbappé ou Zinedine Zidane, Lionel Messi devient l’ambassadeur de Sorare, annonçait récemment leur co-fondateur Nicolas Julia.

Revendiquant près de deux millions de joueurs à travers le monde, cette fantasy league nouvelle generation est entrain de gravir le sommet de l’adoption massive en proposant une solution innovante mais surtout simple d’utilisation. Ainsi leur cible ne s’arrête pas aux fans de blockchain, mais à l’intégralité des fans de sports.

Un potentiel à exploiter mais des défis à relever

L’utilisation massive des NFT, si tenté qu’il y en est une, nécessite une simplification drastique des modèles et utilisations de la blockchain. Un processus qui pourra durer plusieurs années.

Il n’est pas improbable que les décennies suivantes voient l’utilisation de ces tokens non fongible de manière implicite, sans un besoin de connaissance de l’utilisateur.

Un exemple réaliste pourrait être l’utilisation des NFT pour les tickets dans les billetteries. Via une simple vérification et validation du ticket sur un mobile, le système serait capable de détecter de manière instantanée (et ce avec peu ou pas de marge d’erreur) si le ticket est un faux.

En réalité l’exemple ci-dessus est d’ores et déjà utilisé lors des conférences et évènements du monde de la crypto-monnaie.

 

 

Bibliographie :

https://dune.com/kingjames23/nft-project-possible-data-to-use

https://www.lvmh.fr/actualites-documents/actualites/lvmh-sassocie-a-dautres-grandes-marques-de-luxe-sur-aura-la-premiere-blockchain-de-luxe-internationale/

https://fr.statista.com/statistiques/1330555/ventes-nft-monde/#:~:text=Beeple’s%20The%20First%205000%20Days,par%20la%20c%C3%A9l%C3%A8bre%20maison%20Christie’s.

L’œuvre à la Loupe « Everydays: the First 5000 Days » de Beeple

https://nft.coachella.com/nfts/542604126323301038

5 cas de marques utilisant les NFT pour créer de l’engagement et de nouvelles expériences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *