mar 02.04 0

Retour vers le futur : Rencontre avec Olivier Ezratty

Le CES de Las Vegas, ses start-ups, ses innovations disruptives, ses écrans de TV géants, et… son rapport. Si les annonces et produits présentés lors du CES vous intéressent mais que vous n’avez jamais pu vous y rendre, vous êtes surement tombé en ligne sur le rapport du CES réalisé tous les ans par Olivier Ezratty. Pour faire un point sur les innovations qui ont le vent en poupe, les nouveaux gadgets et les tendances technologiques des années à venir, rien de tel que rencontrer l’auteur de cette publication phare.

 

Pour cela nous nous sommes rendus à la rencontre organisée par GRTgaz dans le cadre de son programme d’acculturation WakeHub, dont Olivier Ezratty était l’invité. Ayant fait ses bancs entre autres au sein de Microsoft, Olivier Ezratty est passionné par les innovations technologiques du numérique et conseille aujourd’hui les entreprises sur l’intégration de ces technologies dans une stratégie produit et marketing. A ce titre, il fait partie des abonnés du CES, sur lequel il rédige et diffuse à titre gratuit le fameux rapport depuis 2006. La mouture 2019 dont il était question aujourd’hui compte quand même quelques 400 pages sur les tendances de marchés, produits, solutions et composants présentés lors du salon. Voici un rapide compte-rendu de cette heure d’échange et des convictions d’Olivier Ezratty, bâties sur une expérience acquise au fil des 14 dernières éditions de l’electronic consumer show.

Les grandes tendances :

Le CES pour Olivier Ezratty, c’est l’occasion d’aller chercher les futures tendances en prenant la température des principaux acteurs du marché et des très nombreuses start-ups qui essayent de profiter du salon pour gagner en exposition. Mais surtout, ce sont les stands de fabricants de composants électroniques qui sont pour lui peut-être les plus révélateurs des technologies à venir. Moins bien connus du grand public, les produits exposés au CES par ces entreprises (Intel, Qualcomm, AMD, Nvidia,…) sont, en effet, les ingrédients clés qui entreront dans la composition des produits de demain.

A ce titre, la section dédiée aux composants dans le dernier rapport du CES représente à elle seule un quart du volume de la publication. Lors du salon, les campagnes de déploiement lancées par les grands équipementiers de telecom pour leurs chipsets mobiles et modems adaptés à la 5G sont une bonne illustration de cette dynamique. En effet, les équipementiers ont déjà bien engagé ce virage alors que la standardisation de cette technologie n’est toujours pas achevée et que les cas d’usages restent encore relativement flous.

Par ailleurs, pour l’auteur du rapport, plusieurs grandes tendances émergent de l’édition 2019 du salon.

 

La deappificiation

Tout d’abord, un fait saillant est une nouvelle tendance dans l’interface homme-machine : la deappification. Derrière ce néologisme se trouve tout simplement la commande vocale qui sonne la fin des interfaces graphiques et tactiles. Amazon Alexa et le Google Assistant sont les deux géants dans ce nouveau terrain de jeux. Ces assistants jusque-là restreints à leurs enceintes intelligentes se déclinent maintenant à tous les appareils connectés de la maison et au-delà. Pour votre smart home, plus besoin de station de commande centrale avec écran, tout se fait par la voix. L’envers de la médaille est évidemment la protection de la vie privée qui peut être mise à mal par cette invasion de capteurs dotés d’oreilles indiscrètes. Quelques start-ups dont le français Snips, LinTO ou Mycroft.ia ont retenu l’attention d’Olivier Ezratty pour leurs solutions de commande vocale open source ou traitant localement les données collectées et permettant donc à l’utilisateur de maitriser leur diffusion.

 

Le véhicule autonome

Du côté des constructeurs automobiles, les efforts technologiques notables portent sur le futur véhicule autonome dans tous ses aspects. Comment améliorer la perception de l’environnement du véhicule ? Comment garantir sa cybersécurité ? Quelles interactions entre deux véhicules autonomes ? Quelle expérience utilisateur pour un ex-conducteur qui n’a plus à se soucier de rien ? Comment améliorer l’autonomie d’un véhicule électrique ? Bref, au CES 2019 le secteur de la mobilité est bien représenté, au point que pour certains observateurs du salon le CES se soit transformé en un nouveau salon de l’auto. Des stands visités, Olivier Ezratty met notamment en avant Faurecia, pour ses démonstrations du cockpit du futur, LeddarTech, spécialiste des capteurs Liddar permettant au véhicule d’appréhender son environnement, ou encore AEV Robotics, porteur d’un concept de véhicule électrique modulaire dont la base serait indépendante de la cabine permettant ainsi de le transformer en utilitaire ou solution de transport de passager selon le besoin.

 

Les technologies émergentes

Par ailleurs quelques technologies émergentes sont de plus en plus représentées dans les produits exposés lors du CES, laissant présager leur expansion. A ce titre, la blockchain semble sortir de la catégorie des technologies de niche. Représentée par une trentaine de stands cette année contre 6 l’année passée, elle est exploitée dans des domaines de plus en plus variés (cryptomonnaies, traçabilité, objets connectés, …). De la même façon, les acteurs de cybersécurité étaient bien représentés au CES 2019, notamment pour la dimension de protection des données dans le cadre de la multiplication des capteurs et autres objets connectés. La cybersécurité était par ailleurs une des composantes de la thématique « Résilience » de cette édition du CES.

 

Enfin, le CES c’est aussi l’occasion de mettre en vitrine le savoir-faire et les start-ups françaises. Sur l’édition 2019, Olivier Ezratty ne dénombre pas moins de 437 entreprises françaises. C’est un nombre en hausse par rapport à l’année précédente, bien que l’on atteigne d’après lui un effet de plateau : affaire à suivre avec attention !

Pour en savoir plus nous ne pouvons que vous recommander la lecture du rapport d’Olivier Ezratty et rendez-vous à la prochaine édition du CES pour vérifier l’exactitude de ses prédictions !

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *