mar 12.03 0

SoMo, la nouvelle application pour planifier et partager ses trajets en toute confiance

A l’occasion du CES 2019, Here Technologies a lancé une nouvelle application de planification de trajets et de covoiturage appelée SoMo, dérivé du terme « Social Mobility ». Cette application se positionne comme une plateforme rassemblant tous les modes de transport (privés, publics, individuels …) permettant à un utilisateur d’envisager diverses options pour se rendre d’un point A à un point B.

Comment cela fonctionne ?

L’application SoMO est connectée à la Marketplace mobilité HERE, qui fournit un accès mondial aux services de mobilité en regroupant toutes les options de transports disponibles en temps réel.

HERE est l’une des principales plateformes de cartographie en ligne aux côtés de Google Maps, Tom Tom et Open Street Map. Au-delà d’être une Marketplace de la mobilité, HERE propose ses propres applications mobiles. Celles-ci permettent de mieux comprendre la façon dont les gens voyagent. Elles contribuent donc à améliorer les données de trafic en temps réel de la plateforme HERE. SoMO s’intègre dans ce schéma.

Planifier un trajet, proposer un trajet, participer à un trajet en étant conducteur ou voyageur

SoMo permet aux utilisateurs de planifier leurs trajets, de les partager et de comparer les prix sur une seule plateforme sans décrocher être redirigé sur une autre application. Mais surtout, SoMo aide les utilisateurs à organiser des groupes de covoiturage, des événements et des trajets récurrents avec des amis, des membres de la famille ou encore des collègues.

Ainsi l’utilisateur a la possibilité de :

  • « Créer un trajet » : l’utilisateur utilise l’application comme une simple application de navigation pour se rendre d’un point A à un point B (possibilité de renseigner si l’on conduit, sinon l’application propose divers modes de transports intégrés pour effectuer son trajet).

  • « Créer un rassemblement » : l’utilisateur, qu’il soit conducteur ou voyageur, peut créer des groupes de personnes appelés « Rassemblements ». Ce groupe contient toutes les personnes qui participeront à un trajet (récurrent ou unique). Il peut être privé ou public. Cela permet d’organiser des covoiturages.

 

Selon Liad Itzhak, vice-président de HERE Mobility, « SoMo est […] notre vision de ce que devrait être la mobilité. Efficace et amusante !»

Le principe du covoiturage social :

L’économie du partage ne cesse de progresser et une étude réalisée par IDVroom a révélé que 46% des français avaient déjà covoituré  et que 39% envisageaient de pratiquer un covoiturage courte distance dans les prochains mois.

Malgré cela, seuls 8% des adultes auraient participé de quelque manière que ce soir, à un partage de véhicule avec d’autres utilisateurs. Ce fait notamment dû à la crainte de monter dans un véhicule avec des personnes que l’on ne connaît pas.

SoMo permet donc aux utilisateurs de se déplacer avec des personnes de leurs cercles sociaux et avec des personnes en qui ils ont confiance.

 

La création d’un « Rassemblement » public :

Un utilisateur indique sur l’application SoMo qu’il se dirige vers une destination donnée à une date donnée et créé donc un « Rassemblement ». Tous ceux qui souhaitent se joindre à lui – s’il a rendu l’événement public – peuvent s’inscrire et rejoindre la course. L’application SoMo adapte automatiquement l’itinéraire afin de prendre en charge les autres voyageurs.

L’organisation de « Rassemblements » récurrents privés :

Sur l’application, un rassemblement peut également être « privé ».

Dans ce cas, l’utilisateur créateur de l’événement n’invite que les personnes qui souhaitent rejoindre le trajet (par exemple, l’organisation d’un covoiturage pour se rendre au travail).

Un événement peut être privé et récurrent. Par exemple, un groupe de parents peut configurer un événement hebdomadaire récurrent pour leurs enfants. Plus tard, chaque parent peut accepter ou refuser le trajet comme ils pourraient le faire sur rendez-vous. Ils peuvent même effectuer le trajet à tour de rôle ; SoMo mettra à jour l’itinéraire pour optimiser les ramassages de la semaine.

Des événements uniques, tels que des mariages, peuvent également être configurés dans l’application SoMo, ce qui permet aux utilisateurs de gérer les invitations et les listes d’invités. Ceux-ci peuvent ensuite organiser des covoiturages, ou profiter des services de taxi partenaires, des transports en commun, du vélo-partage ou d’autres formes de mobilité.

Quels avantages vs. Uber ou Lyft ?

SoMo compte s’attaquer à Uber et Lyft en faisant évoluer le concept des applications de transport et en y ajoutant la dimension sociale ; en effet, le principal argument de différenciation de SoMo est sa capacité à créer des cercles sociaux autour d’événements spécifiques ou autour d’événements récurrents.

SoMo offre également à ses usagers un élément de confiance. Les parents stressés de laisser leurs enfants dans un Uber avec un étranger sont rassurer de les faire voyager avec des gens qu’ils connaissent.

Enfin, un covoiturage coûte moins cher à l’utilisateur, qu’une course en VTC en terme de prix pour l’utilisateur.

SoMo enregistre déjà 1,4 million de véhicules et fonctionne dans plus de 350 villes dans le monde.

À compter de début 2019, SoMo sera présent à Amsterdam, Athènes, Almere Stad, Barcelone, Bruxelles, Haarlem, La Haye, Helsinki, Londres, Las Vegas, Los Angeles, La Nouvelle-Orléans, Nice, Le Pirée et Thessalonique, et prévoit une présence dans 5 à 10 nouvelles villes chaque mois jusqu’en 2019.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *