mer 20.03 0

Quels enseignements tirer du salon Big Data Paris 2019 ?

Le salon du Big Data : un évènement pour comprendre et analyser les enjeux d’un phénomène en pleine expansion

Cette année encore, Digital Corner a pu assister au salon Big Data se déroulant au Palais des Congrès ces 11 et 12 mars. Le Big Data désigne à la fois les techniques de recherche, capture, stockage, partage, analyse, présentation et utilisation des grandes quantités de données que traitent les entreprises aujourd’hui. Ces données sont de nature très diverses : données d’entreprises, données issues d’objets connectés, données provenant du web, données de géolocalisations, données financières de transactions commerciales. En 2017, le chiffre d’affaires généré par les vendeurs de service Big Data dans le monde était de 57 milliards de dollars. Aujourd’hui, ce chiffre ne cesse d’augmenter, si bien qu’en 2020 le chiffre d’affaires annuel du marché mondial Big Data est estimé à 210 milliards de dollars. Cette croissance du marché s’illustre au sein des structures internes des entreprises avec la création de nouvelles directions liées à la gestion de la donnée : Chief of Data Officer, Data scientist… et autres. Ces nouveaux métiers ont pour but de définir, mettre en place et contrôler les stratégies liées à la donnée.

Le salon a pour objectif de faire le point autour des évolutions et enjeux liés à l’hyper croissance du Big Data. Les aspects technologiques, économiques, organisationnels, réglementaires ou encore culturels sont abordés par une centaine d’intervenants issus de tous les secteurs d’activités (acteurs du CAC 40, startups, institutions publiques et académiques).

2019 marque un tournant dans la stratégie des entreprises. Au travers des conférences et des ateliers auxquels nous avons participé, nous expliquerons en quoi ces acteurs cherchent plus que jamais à modifier en profondeur leur business model vers une approche data-centric : le Big Data devenant assurément un véritable levier stratégique de l’entreprise.

salonbigdata
Salon du BigData 2019 – Palais des Congrès

 

Comment transformer le BIG DATA en générateur de valeur pour l’entreprise ?

Si l’hyper croissance du Big Data semble se confirmer en 2019, c’est que la période des PoCs (Proof of Concept) est désormais révolue : place à l’industrialisation des solutions de collecte, stockage, analyse et modélisation de données. Si la plupart des outils et solutions techniques sont arrivées à maturité, les défis résident maintenant dans la définition des cas d’usages et des organisations au sein des entreprises.

Pour répondre à ces enjeux, les grands groupes ouvrent des nouveaux postes et mettent en place des gouvernances pour garantir la cohérence de la production et de l’exploitation des données. Par exemple, le Chief Data Officer chez Engie Digital travaille conjointement avec les directions métiers et les directions informatiques. Sa mission : mettre en place des infrastructures et des processus délivrant une donnée ciblée, qualitative et directement exploitable par les métiers. Le principal enjeu de son poste est de définir les besoins et les cas d’usage métiers. Ces derniers doivent s’intégrer dans une stratégie digitale globale à l’entreprise. De ce fait, on comprend que le dialogue est nécessaire entre les équipes métiers et les équipes techniques afin de garantir la valeur ajoutée des solutions proposées.

 

Les start-ups, quant à elles, ont compris les enjeux liés au Big Data et se développent de manière exponentielle pour proposer des solutions sur mesure : DATAMA, JETPACK DATA ou encore KAISENS DATA ont profité du salon pour exposer leurs produits. Logiciels, intelligences artificielles, moteurs de recherche personnalisés : tous les moyens sont bons pour faciliter l’analyse des données.  A ce titre, MyRTEA Metrics s’est démarquée en remportant le trophée de l’innovation. Cette jeune start-up créée en janvier 2018 a conquis le jury avec sa solution Myrtea (My Real Time Efficient Assistant). Cette intelligence artificielle a pour ambition de devenir l’assistant de demain des managers. En mettant rapidement à disposition les informations, Myrtea est sensée minimiser la charge de travail liée à la recherche des données. Le manager pourra ainsi se concentrer sur ses taches valorisantes.

 

 

Le Big Data : un enjeu économique mais pas seulement…

Au-delà des enjeux liés au business et aux nouvelles organisations qu’impliquent le Big Data au sein des entreprises, les enjeux éthiques ont également été abordés tout au long du salon, notamment par Gaspard Koenig – essayiste français et fondateur du Think Tank GénérationLibre. Par exemple, l’usage quotidien de la donnée numérique des internautes par les entreprises, qui aujourd’hui n’est pas contractualisée pose un réel problème. Le philosophe établit tout au long de son intervention un parallèle entre ce système et celui du servage au moyen-âge, où le paysan cultive une terre sans la posséder. Peut-on imaginer que le Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles (RGPD), entré en vigueur le 25 mai 2018, constitue une prémisse à ce modèle novateur ? Une chose est sure, le BIG DATA n’a pas fini de nous surprendre…

 

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *