ven 08.09 0

Les Galeries Lafayette prennent le contrôle majoritaire de la Redoute : mais pourquoi ?

Un après avoir racheté le site BazarChic, la holding Motier qui contrôle le groupe Galeries Lafayette a annoncé jeudi qu’elle allait prendre une participation à hauteur de 51%  dans La Redoute.

C’est là la naissance d’un poids lourd.

En consolidé, il s’agit de 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 20 millions de clients et 16 000 collaborateurs à travers le monde.

Mais quelle motivation derrière cet appétit du groupe Galeries Lafayette ?

Réussir enfin à prendre le virage du numérique :

Les Galeries Lafayette avec ces 280 magasins et son chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros en 2016 est à la peine sur Internet. Son site web Galerieslafayette.com compte à peine 4,6 millions de visiteurs uniques.

La Redoute, au CA beaucoup plus modeste (de l’ordre de 750 M€), revendique par contre sur son site 9 millions de visiteurs uniques par mois. C’est l’un des leaders français du e-commerce dans les secteurs de la mode et de la maison.

Sa notoriété aujourd’hui reconnue ne s’est pourtant pas construite facilement.

 

La Redoute a en effet connu un redressement impressionnant pour une transformation radicale. Après avoir engagé en 2014 :

  • un plan social lourd (1200 emplois salariés supprimés sur 3400 )
  • un recentrage de son positionnement sur la mode et la maison

La Redoute a réussi en trois ans le pari ambitieux de passer de vépéciste à e-commerçant reconnu.

L’acquisition de La Redoute permet aussi au groupe Galeries Lafayette d’élargir son «spectre»

« Le rapprochement de ces deux entreprises aux marques iconiques permettrait de faire émerger un nouveau leader du commerce omnicanal, spécialiste de la mode et de la maison. S’appuyant sur des complémentarités fortes en matière de canaux de ventes, d’offre et de positionnement, il créerait le premier acteur français de l’habillement en valeur”, c’est ce qui a été indiqué dans le communiqué de presse officiel à ce sujet. Et c’est le cas de le dire.

Avec ce rachat, le groupe couvrant l’ensemble du marché hormis le discount :

  • le luxe pour les Galeries Lafayette Haussmann,
  • le luxe « accessible » avec le BHV/Marais et les Galeries Lafayette de province
  • le «mainstream» et «access» pour La Redoute.

Les Galeries Lafayette signent certainement là une acquisition d’envergure car l’opération va permettre au groupe de devenir le premier acteur français dans l’habillement, devant Kiabi et H&M.

L’expérience de La Redoute en matière d’e-commerce accélérera certainement la mutation vers le numérique, domaine où le groupe accuse un retard certain. Les autres synergies à dégager au niveau des achats, du réseau de magasins et de la gestion de données ne sont pas à négliger n’en plus.

L’ambition déjà affiché est d’atteindre 5,5 milliards d’euros de chiffres d’affaire d’ici 2020, avec 30% des ventes réalisées en ligne mais comment faire pour que l’expérience client reste optimale ?

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *