mar 03.01 0

BIOMODEX – L’impression 3D au service de la chirurgie

En 2013, dans une allocution devenue célèbre depuis, le président américain B. Obama affirmait que l’impression 3D serait la prochaine révolution industrielle car elle avait le potentiel pour transformer la façon dont nous fabriquons presque tout.

En 2015, toujours aux États-Unis, les erreurs médicales étaient la troisième cause de mortalité entraînant la mort de 400 000 personnes chaque année pour un coût estimé de 1000 milliards de dollars.

A Paris, Thomas Marchand, étudiant à l’ESSEC, et Sidarth Radjou, « Centralien », rédigent tous deux un mémoire de fin d’études sur « L’impression 3D dans la santé ». L’un étudie les aspects marketing de l’impression 3D appliquée à la santé, l’autre plutôt les aspects techniques.

Le lien entre ces événements ? L’innovation Biomodex, voici son histoire.

BIOMODEX : Le pitch

logo biomodexBiomodex est une start-up innovante dans le domaine de la simulation chirurgicale. Elle utilise des techniques de modélisation tridimensionnelle de pointe et des imprimantes 3D pour fabriquer des maquettes 3D d’organes humains. Celles-ci sont imprimées à partir de “données patient brutes” c’est à dire d’imagerie biomédicale d’organes provenant d’IRM ou de scanners. L’objet ainsi obtenu, se compose de différents plastiques combinés pour reproduire de manière très réaliste les propriétés biomécaniques du corps humain (texture, épaisseur…).

Véritables copies conformes de l’anatomie de l’organe ciblé, ces modèles en trois dimensions sont capables de reproduire aussi bien des tissus mous que des parties solides grâce à l’utilisation de plusieurs résines polymérisées.

BIOMODEX : un outil de simulation

Les domaines-cibles de BIOMODEX sont :

1. La formation médicale

Flat design modern concept for medical researchOpérer est un acte manuel. Il faut donc s’exercer pour avoir la main. Plus on opère, mieux on sait le faire. C’est là que la formation des chirurgiens pose des questions d’éthique, de sécurité et de logistique.

En effet, depuis des décennies, les étudiants pratiquent sur des cadavres d’humains ou d’animaux, avant de s’exercer sur de vrais patients ce qui, malgré l’assistance de praticiens expérimentés, engendre des risques non négligeables. Alors comment faire la transition entre l’observation et l’opération de façon plus sûre ?

Biomodex apporte une alternative en proposant aux étudiants une première approche réaliste de l’anatomie à travers des organes 3D dont les propriétés sont comparables aux vrais tissus humains.

Biomodex scanne les différents organes du corps et fournit aux cliniciens un catalogue de maquettes imprimées en 3D. Celles-ci imitant au plus près l’anatomie humaine, les apprentis chirurgiens peuvent ainsi piocher dans cette bibliothèque pour s’exercer.

Cette expérience de simulation chirurgicale inédite est idéale pour la formation initiale et continue des chirurgiens. Elle peut participer à l’amélioration de la sécurité des soins médicaux en permettant aux praticiens d’acquérir de l’expérience, des gestes plus efficients et précis sans risque aucun pour les patients.

Tout comme d’autres technologies émergentes (ENDOMICROSCOPIE par exemple), la proposition de Biomodex pose la question de l’évolution des enseignements théoriques et de la réforme des méthodes d’acquisition de connaissances du corps médical.

2. La simulation chirurgicale préopératoire

fotolia_53501902Certains actes chirurgicaux sont particulièrement délicats y compris pour les chirurgiens les plus aguerris.

En imprimant en 3D l’organe du patient devant être opéré, les médecins savent à l’avance ce qui les attend une fois l’incision faite. Ils peuvent perfectionner leur procédure avant l’opération et s’entrainer aux gestes les plus complexes sur des maquettes d’organes divers.

Une telle planification préopératoire ultra personnalisée, car spécifique à chaque patient, pourrait permettre de :

  • Réduire jusqu’à 30 % des risques opératoires et complications post-opératoires
  • Réduire de 30% la durée de l’acte chirurgical
  • Économiser jusqu’à 400$ par jour (car les prises en charges post opératoires et les suivis sont particulièrement coûteux)

3. Le développement de prothèses ou orthèses sur-mesure

3D bioprintingAu-delà de la chirurgie, les maquettes de simulation en 3D de Biomodex, trouvent également des applications en traumatologie et rhumatologie pour le développement de prothèses ou orthèses sur-mesure.

Pour les non-initiés, une orthèse est un appareillage qui aide à réaliser une fonction devenue déficiente ou absente. Elle assiste une structure articulaire ou musculaire ; La prothèse, elle, remplace complètement une partie du corps, un organe ou une articulation dans le but de restaurer la fonction qui est compromise. Elle reprend donc généralement la forme et l’aspect de l’organe remplacé.

C’est là que Biomodex intervient pour recréer fidèlement l’organe à partir des données brutes, issues par exemple d’un IRM. Des algorithmes exclusifs de traitement des données garantissent la meilleure fiabilité anatomique.

Ce segment est par ailleurs particulièrement prometteur ; l’un des exemples phare à ce propos est qu’il a suffi de 500 jours pour que l’industrie des prothèses auditives bascule à 100% dans ce mode de fabrication. Cette technologie connait aussi un franc succès pour la fabrication des prothèses dentaires.

Biomodex : une startup qui se vend

Les deux trublions sont jeunes et ambitieux, alors ils écument les programmes d’accélération de startups et les occasions pour pitcher leurs projets :

L’entreprise est basée à Boston et à Paris où elle est hébergée au sein de l’incubateur Agoranov et compte 13 collaborateurs.startup-logo the family Ils étaient tous deux présents le 03 décembre 2015, dans les locaux de The Family, pour présenter leur activité à l’un des séminaires les plus en vue sur la médecine de demain: “Differential Medecine“. Ils sont membres de la première heure, de 3DExperience Lab l’accélérateur de start-ups de Dassault Systèmes.

  • Parrainé par Axelle Lemaire, la secrétaire d’état au numérique, ce programme du côté des makers et des fablabs Dassault Systèmes se propose d’être un des facilitateurs des tendances fortes de l’innovation : l’intelligence collective, le crowdsourcing.
  • Son 3DExperience Lab se présente comme une opportunité pour des start-ups de rejoindre l’écosystème Dassault pendant une année renouvelable. Les équipes, choisies sur projet, bénéficient : de conseils de spécialistes, de relais internationaux, de locaux de réunion et de travail et d’un fablab flambant neuf qui est à disposition pour du petit prototypage au cœur du campus de Vélizy-Villacoublay, en banlieue parisienne. L’Usine.io est également partenaire du programme pour prodiguer du mentorat.

3DExperience Lab a été impliqué dans la modélisation de résistance matérielle pour faire écho à la fragilité des organes et a aidé Biomodex à industrialiser tous ses process.

7622

  • Ils sont membres du « Living Heart Project ». Ce programme réunit des chercheurs, des spécialistes de dispositifs médicaux, des organismes de réglementation (un accord de recherche collaborative de cinq ans a été signé avec la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis) et des cardiologues praticiens… avec pour mission conjointe de développer et valider de nouveaux modèles pour la médecine cardiovasculaire. Éducation, formation, conception de dispositifs médicaux, diagnostic clinique et science réglementaire l’objectif du Living Heart project est de faire part de l’écosystème de la cardiologie numérique.

Biomodex : une startup primée

La stratégie des deux acolytes paye puisque, cette innovation de rupture a déjà reçu plusieurs prix :

  • Biomodex, a remporté la première édition du programme d’accompagnement du concours « DARE France Israël » ouvert aux start-up Françaises et Israéliennes impliquées dans le secteur de la médecine personnalisée. Le programme se composait d’une semaine de « bootcamp » et 6 mois d’accélération comprenant des formations, du coaching et un accompagnement personnalisé par un réseau de partenaires.
  • FrenchtechElle a reçu le label « Entreprise Innovante du Pôle Medicen » à l’issue du comité de labellisation EIP du 2 juillet 2015. Ce label national récompense les TPE ou PME des pôles de compétitivité en les accompagnant dans leur démarche développement et de levée de fonds à travers un travail sur leur modèle économique et leur Business Plan ainsi que via la mise en relation avec les investisseurs.
  • Et plus récemment, la startup est la lauréate du prix EDF Pulse 2016 catégorie e-santé. Ce programme offre une aide pour les jeunes pousses européennes axées sur 3 thématiques majeures : l’habitat connecté, la E-santé, la ville bas carbone ; La dotation financière de 100 000 euros et le soutien d’EDF pour les campagnes de communication grand public sont autant de supports concrets pour gagner en visibilité auprès des clients et potentiels investisseurs.

 

Biomodex : une révolution qui se rêve Licorne ?

USA mapPour continuer à croître l’entreprise développe deux axes stratégiques :

La certification

Selon numerix-radiologie.com, la maquette Biomodex deviendra certifiante. L’objectif est que chaque chirurgien français soit certifié et labellisé chirurgien sur un type de geste que s’il s’est entraîné sur une maquette Biomodex.

L’international

La start-up a déjà une dimension internationale puisqu’elle est d’ores et déjà basée à Boston mais pour réussir à soutenir son développement, et continuer à croître notamment sur le territoire américain, la start-up a récemment levé 3,6 millions de dollars auprès d’Innovation Capital.

 

Thomas Marchand Sidarth RadjouL’utilisation des nouvelles technologies dans le secteur médical étant de plus en plus reconnue par les médecins comme une source d’amélioration de la qualité des soins, des opportunités colossales s’offrent à Biomodex dont le potentiel est considérable pour des millions de personnes à travers le monde.

Thomas Marchand et Sidarth Radjou ont su très tôt tenir l’un des filons de l’économie de demain en s’appropriant l’impression 3D… Peut-être participeront-ils grâce à cela à la relocalisation de certaines activités en France comme le présage Raphaël Gorgé ?

 

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *