ven 18.07 1

Ingress : Quand Google mêle jeu en ligne et réalité augmentée

C’est bien connu Google s’essaye à tout, le jeu vidéo ne fait pas exception et il y a 3 ans le géant de Mountain View a crée Niantic Labs, un studio de développement de jeux vidéos en réalité augmentée. Une façon mettre à profit le savoir-faire de Google en termes de géolocalisation et de cartographie (Maps et Street view). La résultante? Ingress, un jeu mêlant environnement réel et réalité virtuelle sur l’ensemble du globe.

À l’occasion de sa sortie sur iOS, retour sur un jeu pas comme les autres.

Ingress, une application qui fait bouger

INGRESS - Factions
Au départ, un choix à faire entre deux factions qui s’affrontent

Dans Ingress, deux camps s’affrontent pour le contrôle d’un élément fictif, la « XM ». Lors de l’inscription au jeu, le joueur a le choix entre deux factions : l’une veut utiliser cette matière pour « améliorer » l’humanité, l’autre veut au contraire préserver les humains de ce phénomène. Cette matière arrive dans notre monde par des « portails » répartis sur toute la surface de la terre. Voilà pour le scénario.

Le but du jeu pour un camp est donc de contrôler un maximum de portails.

De très nombreux lieux, parmi lesquels des monuments célèbres (la Tour Eiffel par exemple) et fréquentés, servent de portails. Il suffit alors de se munir de son téléphone et de se rendre près d’un portail pour commencer le « hacking » qui permettra de prendre le contrôle de celui-ci. Plus nombreux sont les membres d’un camp pour prendre le contrôle d’un portail, plus celui-ci sera dur à reprendre par le camp adverse.

On touche du doigt ici les deux aspects originaux de ce jeu, d’abord, contrairement aux jeux classiques, il faut se déplacer physiquement pour pouvoir jouer, en effet impossible de tenter de prendre le contrôle d’un portail tant que l’on n’est pas à moins de 70 mètres de celui-ci! De plus, la nécessité d’être nombreux pour assurer le contrôle d’un portail donne lieu à de véritables rencontres dans les rues.

D’un certaine manière, Ingress est peut-être le jeu le plus social jamais créé comme le confirme John Hanke, dirigeant de la division de géolocalisation chez Google : « On parle souvent de jeux sociaux, mais ces jeux ne sont pas réellement sociaux. Ingress est le jeu le plus social qu’on puisse imaginer : il fait se rencontrer les gens, des joueurs se parlent depuis l’Argentine, la Pologne, le Japon, les Etats-Unis…« 

Ingress - Monument 3
Dans Ingress, n’importe quel lieu public peut devenir un portail

Un modèle économique original

Ingress est gratuit et sans pub pour ses usagers, ce qui a participé a son succès (il a été téléchargé plus de 4 millions de fois sur Android). Mais selon l’adage : « Sur Internet si vous ne payez pas un produit, c’est que vous êtes le produit » et Ingress ne déroge pas à la règle.

Grâce à son succès d’audience et à son principe unique qui fait se déplacer les utilisateurs, Niantic Labs a commencé à monétiser ses portails (en plus de nos données). Désormais ce ne sont plus des sites touristiques ou des monuments historiques qui sont visés, mais des magasins et des centres commerciaux qui payent Niantic pour qu’un portail soit créé puis rémunèrent Google en fonction du nombre de joueurs qui se rendent dans les magasins: le web-to-store devient du game-to-store.
L’avantage est double pour Niantic, qui à la fois assure  la pérennité de son jeu grâce à un modèle économique n ‘étant pas basé sur la publicité et étend aussi le terrain de jeu de ses utilisateurs en créant de nouveaux portails.

Aux Etats-Unis, les développeurs d’Ingress travaillent ainsi avec la chaîne des pharmacies Duane Reade ou celle de jus de fruits Jamba Juice. En Europe, Niantic vient de conclure un accord avec le groupe d’immobilier commercial Unibail-Rodamco qui porte sur 18 centres commerciaux dont 11 en France parmi lesquels on retrouve le Forum des Halles ou les Quatre Temps à la Défense

De nombreuses sociétés essayaient depuis quelques temps de faire revenir les consommateurs dans les magasins face à la poussée du shopping sur internet et paradoxalement, c’est un pur produit d’internet, un jeu « MMO » (Massivement Multiplayer Online) qui le permet aujourd’hui.

Le divertissement de demain ?

Ingress est le premier jeu mobile en réalité alternée massivement multijoueurs. Et l’on parle bien ici d’un nouveau type de jeu, puisque le monde dans lequel on évolue est un mélange de virtuel et de réel. Ingress est sans doute le jeu qui, aujourd’hui, illustre le mieux le concept de réalité augmentée.

Enfin le modèle économique n’en est aujourd’hui qu’à ses balbutiements. Avec les partenariats conclus entre Niantic Labs et les centres commerciaux, il est tout à fait envisageable que le contrôle d’un portail par une faction entraîne des avantages. Réductions, couponing, membership… Tout est envisageable!

Avec ses innovations techniques, ludiques et commerciales, Ingress pourrait bien ouvrir la voie au game-to-store.

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *