jeu 12.06 0

La coupe du monde à l’heure du numérique : ce que vous verrez au Brésil…et après

La digitalisation progressive du football touche aussi bien les joueurs, les arbitres, les équipementiers, les diffuseurs que les simples spectateurs. Mesurer ses performances, être assisté dans sa prise de décision, profiter d’une expérience plus immersive… Les usages se multiplient et enflamment les imaginations. HTC s’est d’ailleurs lancé un défi : anticiper les évolutions technologiques qui vont révolutionner le football. Alors que la coupe du monde 2014 est sur le point de démarrer au Brésil, des vuvuzelas numériques envahiront-elles les stades via des millions de smartphones ? Pourrons-nous suivre avec notre smartphone l’arrivée du bus de l’équipe de France et surtout voir les joueurs en descendre ? Quels seront les dispositifs en place ? Et d’ici la coupe du monde au Qatar?

Numérique et football : Tudo bem!

palette a doudouce
La « Palette à Doudouce »

Contrairement à son cousin ovale, l’intégration des nouvelles technologies pour assister le corps arbitral se heurte aux réticences des hautes instances de l’UEFA. On observe tout de même le développement de technologies sur la ligne de but, avec un recours à la vidéo qui signalera à l’arbitre via une SmartWatch si oui ou non le ballon a franchi la ligne. Le début de la fin de polémiques historiques exacerbées par la passion?

Les diffuseurs ne manquent pas d’idées pour améliorer l’expérience vécue par le grand public. Et cela va de la fameuse « palette à Doudouce », outil permettant aux journalistes d’illustrer en direct les séquences de jeu, aux applications mobiles qui informent les téléspectateurs de tout ce qui peut se passer autour du match qu’ils visionnent. Canal + illustre parfaitement cette volonté permanente d’innover, comme en témoigne l’énorme dispositif mis en place lors du dernier « Classico ».

Les équipementiers s’efforcent de suivre la mouvance du quantified-self. Adidas ressort comme étant le principal porteur de l’innovation dans le domaine avec l’application MiCoach. Cette dernière enregistre et analyse des données transmises par d’autres bijoux de technologie : le nouveau Smart Ball, ballon intelligent mesure la force de frappe, la vitesse de rotation ou la trajectoire de balle, ainsi que la nouvelle gamme de chaussures, qui intègre une puce qui transmet elle aussi des informations sur la vitesse, la position, la durée de l’effort…toutes ces données permettant à chaque sportif d’analyser ses performances et de s’améliorer en conséquence.

Parmi toutes ces innovations, un public n’est pas concerné : les spectateurs. En effet, alors que les dispositifs s’améliorent sur et autour du terrain, rien n’est véritablement proposé dans les tribunes. Ce à quoi HTC se propose de remédier dans le futur.

En route vers le « Real steel » football?

mouche
La caméra-mouche pourrait révolutionner le football à la télévision

L’avancée la plus notable devrait concerner la technologie dans les stades. Un robot caméra permettrait de suivre chaque joueur de manière individuelle. Construits sur le modèle d’un insecte volant pour une maniabilité optimale, les yeux seraient des caméras dont les flux seraient transmis par les antennes et permettraient un suivi des joueurs totalement inédit.

Dans un rapport publié récemment, HTC envisage bien des évolutions voir une révolution du divertissement vécu dans les gradins.

Voici un aperçu des prédictions les plus croustillantes :

holographie
Bientôt, tous les matchs seront à domicile
  • 2020 : pour une expérience entièrement immersive, des caméras seront intégrées aux tenues des joueurs
  • 2025 : les arbitres utilisent des outils de réalité augmentée; Par exemple voir une action sous tous les angles grâce à des lentilles de contact actives
  • 2030 : des sièges vibrants sont installés en tribune pour stimuler tous les sens des spectateurs
  • 2040 : les smartphones embarquent des fonctions d’holographie; le match est projeté directement chez le spectateur, comme s’il y était
  • 2060 : les matchs de robots sont courants; les vrais joueurs sont derrière leur smartphone et vivent le match à travers la réalité augmentée; une manière de transférer le talent de l’homme à la machine

Si la vision de matchs de football joués par des robots vous laissent pantois, la copa del mondo illustrera pourtant bien l’importance croissante de la robotique. Le match d’ouverture a en effet été choisi pour effectuer une démonstration du projet « Walk again ». Une équipe de chercheurs a conçu un exosquelette contrôlé par la pensée qui permet à une personne paralysée de marcher. Devant un stade bondé et des millions de spectateurs, un jeune adolescent brésilien en fauteuil roulant se lèvera et marchera jusqu’au centre pour donner le coup d’envoi officiel.

 

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *