ven 11.04 1

Twitter s’attaque à la télévision sociale en rachetant la start-up française Mesagraph

Il semblerait que la course à l’innovation batte son plein entre les deux colosses des réseaux sociaux : Après l’achat d’Oculus par Facebook, Twitter nous annonce l’achat de Mesagraph, une start-up française à la pointe de l’innovation dans le domaine de l’analyse des conversations en ligne, épluchées aujourd’hui par les chaînes de télévision et les publicitaires.

Une start-up qui exploite les nouveaux usages du web

Mesagraph a vu le jour en 2010, à l’initiative de trois ingénieurs français, Sébastien Lefebvre, Guy Hugot-Derville et Cédric Delfosse, et compte aujourd’hui neuf employés. Proposant à l’origine un moteur de recherches pour les réseaux sociaux, l’entreprise s’est spécialisée pour devenir un outil d’analyse de ceux-ci, et plus particulièrement des conversations Twitter. Peu à peu, elle a su attirer une importante  clientèle de grandes chaînes de télévision : TF1, France Télévision, M6 ou encore Canal + font appel à Mesagraph pour analyser la popularité de leurs programmes TV sur Twitter

La « Social TV », nouveau fer de lance des réseaux sociaux ?

Source : http://www.digibuzzme.com/
Source : http://www.digibuzzme.com/

De plus en plus de consommateurs, surtout entre 15 et 24 ans, prennent l’habitude de commenter en temps réel les émissions de télévision sur internet : selon une étude conjointe de Médiamétrie et Mesagraph, en France, 18% des internautes ont déjà commenté un programme TV sur internet, et 6% d’entre eux le font une fois par semaine. Parmi eux, pas moins de 79% le font sur les réseaux sociaux, qui ont donc vu émerger spontanément un nouveau marché lucratif.

Twitter et Facebook n’ont pas attendu pour se lancer à la conquête du petit écran : tandis qu’en septembre 2013 Facebook propose aux chaînes de télévision américaines des outils d’analyse des conversations ayant lieu sur sa plateforme pendant la diffusion des programmes TV, Twitter s’attaque au marché européen de la télévision sociale, en rachetant Mesagraph et son homologue britannique SecondSync.

Mesagraph va donc quitter nos frontières pour rejoindre les bureaux londoniens de Twitter, et ses créateurs ont l’intention d’offrir au géant à l’oiseau bleu de nouvelles opportunités : « Twitter n’est pas seulement la plate-forme qui concentre la grande majorité des commentaires en matière de télévision sociale, c’est aussi une immense source d’opportunités pour les annonceurs qui souhaitent toucher leur audience de manière créative et efficace ». De quoi continuer d’alimenter la guerre qui fait rage entre les deux géants du web.

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *