lun 14.04 0

Amazon Fire TV sort aux Etats-Unis, des mouvements à prévoir sur le marché de la TV connectée en France

Qu’ils soient en Plasma, LCD ou LED, nos téléviseurs sont de plus en plus intelligents. C’est grâce notamment à de petits boitiers qui augmentent les capacités de nos grands écrans HD. Google a ainsi sorti sa Chromecast le 19 mars dernier en France. C’est au tour d’Amazon de sortir son « Amazon Fire TV »… aux Etats-Unis.

L’Amazon Fire TV, un produit dopant pour votre téléviseur ?

Mais qu’entends-t-on par intelligents ? Il s’agit de toutes sortes de fonctionnalités qui n’étaient, jusqu’à peu permises que par nos box internet : regarder des vidéos en streaming, des programmes télévisuels en « Replay » ; écouter la musique présente sur nos Smartphones, nos ordinateurs ; pré-charger des vidéos correspondant à nos intérêts… en bref, ce sont des fonctionnalités qui nous facilitent la vie, prolongent les services de nos différents appareils nomades et/ou connectés et répondent au mieux à nos attentes et nos désirs.

Mais revenons à l’Amazon Fire TV. Que se cache-t-il donc dans ce boitier noir ? Amazon a choisi un Qualcomm Snapdragon 8064 (S4 Prime) comme système embarqué sur une puce quadricoeur Krait 300 cadencée à 1,7 GHz. Bon, si vous ne comprenez rien, dites vous simplement que c’est un processeur haut de gamme qui fait moins fondre le beurre que ses concurrents comme le prouve cette vidéo. On pourrait aussi ajouter une carte graphique HD pouvant afficher jusqu’à 60 images par secondes similaire à celle présente dans les Smartphones haut de gamme tels que le Samsung S4, le HTC ONE… La bien nommée Adreno 320. En plus du Wifi (MIMO : entrée multiples et sorties multiples), le boitier dispose des connectiques habituelles : Port HDMI 1.4b, des sorties audio Jack et optique, une prise Ethernet ainsi qu’un port USB 2. Vous aurez aussi à votre disposition une télécommande intégrant deux micros et pouvant reconnaître votre voix.

Seule ombre au tableau, la capacité de stockage qui n’excède pas les 8 Giga-octets. Mais Amazon vous propose de l’espace disque en plus via son service Cloud. Ce service n’est cependant gratuit que pour les produits achetés via l’Amazon Store.
Globalement, la configuration de la Fire TV et de très bonne facture mais l’espace de stockage limité reste frustrant pour un utilisateur ayant dépensé 99€.

L'Amazon Fire TV. Source Amazon.com
L’Amazon Fire TV. Source Amazon.com

Côté fonctionnalités, la Fire TV permet de visionner les contenus en streaming via les services NetFlix, Vevo, Amazon Instant Video, Hulu Plus… louer des films dans l’Amazon Store, donne l’accès à « plus de 200.000 épisodes de séries TV et films » et permet en plus de jouer à des jeux vidéos. Concernant ce dernier point, les jeux vidéo sont techniquement de moindre qualité que ceux présents dans les consoles nouvelles génération telles que la Xbox One ou la PS4. Ils n’ont néanmoins rien à envier aux jeux présents sur les tablettes les plus performantes du marché.

L’Amazon Fire TV face à la concurrence

Le tableau ci-dessous retrace les différences présentes entre les principaux acteurs de ce marché. La supériorité technique de l’Amazon Fire TV est bien nette. Au niveau des services proposés, l’Amazon Fire TV dispose de la tous les services populaires hormis HBO GO (bye bye Game of thrones). Mais ces services ne sont pour l’instant valables qu’aux Etats-Unis. Nous attendons patiemment l’arrivée de Netflix en France, prévue en Septembre 2014. A ce moment là, La Chromecast aura l’avantage du prix (35,00 €) et Amazon Fire TV, l’avantage de la technologie. Apple TV et Roku 3 n’auront qu’à faire des efforts afin de tenir la distance. Il n’est pas exclu non plus que de nouveaux entrants apparaissent dans ce marché fort prometteur.

Tableau comparatif des boitiers disponibles sur le marché. Source Amazon
Tableau comparatif des boitiers disponibles sur le marché. Source Amazon

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *