lun 28.04 0

L’expérience utilisateur s’étoffe sur Dropbox, avec Carousel

Après avoir fait évoluer son offre vers un outil collaboratif en entreprise, Dropbox a dévoilé le 9 avril dernier une nouvelle fonctionnalité, cette fois-ci orientée grand public, baptisée Carousel. Un produit pas si nouveau que cela, tenant son origine de la technologie de Snapjoy, une société rachetée par Dropbox en décembre 2012.

Carousel, la nouvelle fonctionnalité de Dropbox

L’objectif de Carousel est simple : transformer votre Dropbox en un lieu unique qui conserve et sublime l’ensemble de vos photos. Quelle que soit leur origine, de votre compte ou prises à l’instant avec votre smartphone, vos photos vous accompagnent et s’affranchissent de la limite d’espace de vos terminaux. Il vous est alors possible de naviguer à tout moment au sein de vos clichés, triés par date, et de les partager avec vos amis, tout en discutant avec eux à travers l’application. Un concept simple, créatif, mais qui ne vous émancipera pas de votre limite de stockage, qui sera très rapidement atteinte si vous ne possédez pas un compte payant. Carousel est dès à présent disponible sur iOS et Android.

Une expérience utilisateur au cœur de sa proposition de valeur

Cette nouvelle application est la preuve que Dropbox cherche toujours plus à descendre dans la chaine de valeur, en s’orientant vers un service à l’utilisateur plus sophistiqué que le stockage de fichiers pur. De cette manière, Carousel est une étape de plus pour Dropbox, pour devenir un réel outil de gestion multimédia dans le cloud. Un service qui veut s’aventurer sur les terres de Flickr, voire même des réseaux sociaux.L'expérience utilisateur Carousel

Ces fonctionnalités représentent un véritable outil de différenciation pour la firme, en effet Dropbox a toujours misé sur l’expérience utilisateur et n’a pour l’instant jamais participé à la guerre des prix que se livrent les grands acteurs du cloud. Là où Google propose une offre cloud à $1,99 par mois pour 100Go, Dropbox se situe à $9,99 pour la même capacité. La firme conserve donc son positionnement tarifaire et cherche à inciter ses utilisateurs à adopter son offre payante, grâce à une ergonomie supérieure à la concurrence. L’objectif étant de rendre son parc d’usagers captifs.

Fort de ses 275 millions d’utilisateurs, Dropbox mise donc sur un rapprochement des besoins loisirs et professionnels de ses utilisateurs afin de concrétiser son modèle économique. Un modèle dont la rentabilité doit encore être prouvée, au vu du faible taux d’utilisateurs payants pour le service et de son introduction prochaine en bourse.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *