jeu 13.02 1

NFC : la Société Générale se lance à son tour dans la course au paiement mobile

 Après BNP Paribas, Crédit Mutuel et Crédit Agricole,  la Société Générale a lancé à la fin de l’année 2013, son propre service de paiement mobile.   C’est Strasbourg, ville dans laquelle le NFC est déjà bien déployé, qui a été choisie comme région pilote du projet. Cette initiative s’inscrit dans une dynamique de déploiement des équipements NFC en pleine croissance en France.

Un principe similaire aux applications existantes

Le principe n’est pas novateur : tout comme les applications KIX ou M-Carte respectivement mises en place par BNP Paribas et Crédit Mutuel, le service impose de se procurer un téléphone mobile Citizy, de souscrire à un forfait auprès des opérateurs Bouygues Telecom ou Orange offrant une carte SIM compatible NFC, et  de télécharger  l’application Société Générale.

cityziL’achat peut alors se dérouler ensuite en quelques secondes : il suffit de rapprocher son téléphone mobile du Terminal de Paiement Électronique (également compatible NFC) jusqu’au retentissement du signal sonore avant de pouvoir récupérer son ticket. Aucun mot de passe n’est requis sauf pour les montants supérieurs à 20 euros.

La Société Générale a choisi la fonctionnalité «Visa Paywave » pour son service de paiement mobile.  Elle  permet la communication entre le téléphone mobile NFC et le Terminal de Paiement Électronique NFC et transmet les informations bancaires relatives au paiement. Cette solution se veut être fiable et  sécurisée grâce à sa « politique de responsabilité zéro » qui protège le consommateur contre la fraude. 

Un réel enjeu pour 2014 ?

Si l’on se tient aux propos de Gérard Nébouy, directeur général de Visa Europe, « 2014 sera l’année du NFC » avec des taux d’équipement en cartes et mobiles en pleine croissance en France comme l’affirme Hugo Salaun, récemment nommé à la tête de l’Association Française du Sans Contact Mobile : « L’année 2013  a été très riche : doublement en 12 mois du nombre de français équipés de mobiles NFC (désormais plus de 5,3 millions), plusieurs millions de cartes SIM compatibles NFC distribuées par les opérateurs (…) 2014 s’annonce encore plus passionnante ! ».

Si les efforts d’équipement répondent au  défi NFC 2014, leur utilisation l’est beaucoup moins. Faire basculer les habitudes des consommateurs reste le problème récurrent du NFC, d’autant plus que jusqu’à présent, pour les banques pionnières, la communication autour du service a été plutôt discrète. Reste à savoir si la Société Générale réussira à offrir une meilleure visibilité sur son service… Affaire à suivre !

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *