Vers un marché unique des télécoms en Europe ?

La conjugaison de l’émergence de nouvelles offres estampillées 4G et de l’apparition constante de nouveaux opérateurs génère une fragmentation du marché des télécoms en Europe. Aujourd’hui, l’Union Européenne compte plus d’une centaine d’opérateurs mobiles pour ses 504 millions d’habitants. Cette fragmentation du marché fait réagir la commissaire européenne en charge de la stratégie numérique : la commissaire souhaite unifier le marché des télécommunications en Europe à l’instar des États-Unis (6 opérateurs mobiles pour 314 millions d’habitants) et de la Chine (3 opérateurs mobiles pour plus d’1 milliard d’habitants). Rationaliser le nombre des opérateurs mobiles en Europe présenterait, selon la commissaire, plusieurs avantages techniques et économiques.

Equilibrage du rapport de force avec les principaux opérateurs  à l’échelle mondiale

Un marché unique des télécoms en Europe permettrait de restreindre le nombre d’opérateurs pour qu’ils partagent des objectifs précis et communs. Cela les rendrait capables de concurrencer les opérateurs américains et chinois, en particulier sur le choix des futures normes télécoms.

Evolution des technologies

La mutualisation technologique via la concentration du marché permettrait aux opérateurs européens de créer des réseaux plus rapides et plus fiables, plus rapidement et à moindre coût.

Egalité des consommateurs face aux offres mobiles 

Pour les consommateurs (abonnés), il n’y aurait plus de disparités entre les prix et qualité de service des offres mobiles. Les consommateurs auraient un choix commun d’offres mobiles quel que soit leur pays.

Suppression des frais d’itinérance (roaming) 

Les frais d’itinérance pour les entreprises, comme pour les particuliers, sont actuellement trop coûteux. La mise en place d’un marché unique des télécoms en Europe serait logiquement accompagnée d’une suppression du concept de « roaming ». Aussi, les utilisateurs n’auraient plus à changer de forfait ou souscrire des options spécifiques pendant leurs déplacements à l’étranger.

Marché unique des télécoms en Europe image

Tous ces avantages sont certes alléchants et offrent une flexibilité d’usage qui serait certainement très appréciée par les consommateurs. Cependant, les barrières à lever sont encore nombreuses. Quel sera le plan stratégique que proposera la commissaire européenne en charge de la stratégie numérique pour aboutir à un marché unique des télécoms en Europe ? Va-t-on assister à un big crunchà l’échelle européenne? Comment les opérateurs télécoms français vont-ils se positionner (je pense particulièrement à un nouvel entrant tel que Free) ?  Cela doit-il être finalement considéré comme une menace ou une opportunité? Nous en saurons plus dans les prochains mois.

One thought on “Vers un marché unique des télécoms en Europe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top