Free distribue (enfin) des femtocells à ses abonnés

La rumeur se faisait de plus en plus pressante depuis le début d’année. Arcadyan, constructeur taïwanais de femtocells (top 3 mondial), affirmait produire plusieurs milliers de modules par semaine à destination d’un opérateur français, non historique… Free devait donc lancer rapidement  la commercialisation de ses femtocells, c’est chose faite.

Une fois n’est pas coutume, Free était en retard sur un segment technologique que ses concurrents exploitent pour certains depuis 2009 (avec plus ou moins de réussite).

Une fois les retours d’expériences globalement favorables de la concurrence obtenus (autant sur le taux d’adoption ou la couverture réseau que sur la réticence des clients à multiplier les ondes à domicile), Free a donc décidé de lancer à son tour la distribution de femtocells.

Ainsi, les abonnés Free Mobile qui disposent également d’un abonnement FAI sur Freebox Révolution (ADSL ou Fibre) peuvent désormais bénéficier sur demande et gratuitement (ou presque) d’un boitier femtocell à domicile. Seuls 10€ de frais de port seront facturés.

Comme Free ne fait jamais rien ou presque comme la concurrence, la filiale d’Iliad a ainsi apporté quelques innovations par rapport à ses rivaux :

  • Conçue à l’origine pour intégrer un module de ce type, la Freebox Révolution permet de plugger directement la femtocell à l’intérieur de sa coque. Ainsi, toutes les Freebox Révolution du parc sont déjà en capacité d’accueillir cet équipement. Chez la concurrence, les femtocells sont toujours des boitiers extérieurs à la box et raccordés en filaire, qui plus est généralement inesthétiques et catalyseurs de poussière.
  • Cette intégration quasi native du module permet également une installation à la complexité réduite au minimum, cette dernière ne nécessitant aucun câble ni manipulation de code (etc.) pour l’appairage.
  •  Tous les abonnés mobiles qui passent à proximité s’y connecteront automatiquement, sans limitation ou démarche particulière (il s’agit donc quasiment d’une vraie mini-antenne 3G). Rappelons que pour la concurrence l’accès aux femtocells est limité à quelques abonnés mobiles pré-déclarés.

Pour le Trublion, la distribution gratuite de femtocells va permettre de densifier le maillage indoor urbain de ses abonnés en 3G ainsi que de diminuer la (belle) facture d’itinérance avec Orange. Cette annonce pourrait également avoir un effet de levier sur les actuels clients de la Freebox v5 qui sont donc encouragés à migrer vers une Offre Révolution, de quelques euros plus chère.

 Au final, Free annonce que cette génération de femtocells sera amenée « à évoluer à l’avenir » pour proposer des « services innovants ». Peut-être un premier signe pour un module compatible 4G… Cette offre de femtocell quasi gratuite devrait rapidement faire réagir la concurrence à l’heure où le low-cost semble investir aussi le marché FAI.

2 thoughts on “Free distribue (enfin) des femtocells à ses abonnés

  1. Comme cela on va se prendre encore quelques ondes en plus à la maison et personne ne dira rien…et en plus cela va prendre de la bande passante ADSL… Bof bof, on parlait de pigeons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top