ven 18.05 0

Facebook : une entrée en Bourse record dans l’histoire d’Internet

Facebook est rentré aujourd’hui dans l’histoire d’Internet. Le réseau social s’est introduit ce vendredi 18 mai, à 15h30 heure française, sur le Nasdaq en signant la plus grosse entrée en Bourse pour une startup Internet avec une valorisation dépassant les 100 milliards de dollars.

Le mastodonte des réseaux sociaux, né dans une chambre d’étudiant à Harvard il y a seulement huit ans, avec ses 900 millions d’utilisateurs met sur le marché plus de 421 millions d’actions au prix de 38 dollars l’unité ce qui valorise le groupe à 104 milliards de dollars, soit 100 fois le bénéfice dégagé par la société en 2011. 

Un risque d’emballement ?

En cas de fort intérêt des investisseurs, jusqu’à 63,18 millions de titres supplémentaires pourraient être mis en vente. Pourtant, tout n’est pas gagné.

La croissance du chiffre d’affaires est en décélération alors que l’entreprise fait monter en puissance ses investissements et peine à générer des revenus depuis les appareils portables, de plus en plus utilisés pour consulter le site à la place d’ordinateurs classiques. Un grand nombre d’observateurs, comme RFI, redoutent un effet bulle pour « une entreprise qui n’a pas encore prouvé la validité de son modèle de croissance ». Une bulle Internet à surveiller de près ?

Sheryl Sandberg : véritable figure de la croissance de Facebook

Mme Sandberg, directrice générale de Facebook, est en passe de devenir l’une des « self-made-women » les plus riches d’Amérique. Passée chez Facebook en 2008, elle gère actuellement les ventes, le marketing, le développement commercial, les ressources humaines, la politique publique et la communication de Facebook. Elle y a affirme sa position si rapidement que beaucoup se demandent qui, d’elle ou de Mark Zuckerberg, est le véritable patron, tant elle y fait figure de numéro un bis.

La répartition des rôles entre elle et Mark Zuckerberg est clairement définie depuis le départ. Lorsque le fondateur de Facebook s’affère au développement du site et à son innovation, elle y intègre la « valeur profit » par une gestion quotidienne remarquable de la société. Bien que Mark Zukerberg soit la figure emblématique publique du réseau social, c’est à elle que les analystes attribuent sa croissance exponentielle, ses succès commerciaux et son expansion internationnale.

C’est elle également qui s’implique dans le domaine juridique, aux Etats Unis comme en Europe, en particulier sur le terrain des droits de confidentialité des utilisateurs, montrant que facebook est plus responsable de cet enjeux.
Certains critiquent Mme Sandberg d’avoir transformé ce réseau social en machine à sous, d’autres félicitent sa gestion et son rôle dans la croissance du plus gros réseau social mondial.

 

L’entrée en Bourse du réseau social et l’évolution du cours de l’action FB vont être surveillés de près. Comment les investisseurs vont-ils réagir face à cette IPO ? Naissance d’une bulle Internet ? Quelles vont être les voies d’évolutions après cette valorisation ?  L’actualité promet d’être chargée pour Facebook.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *