jeu 11.05 0

L’affichage dynamique multi support et multi canal

Le terme “affichage dynamique” vient de l’anglais digital signage qui se traduit littéralement par affichage numérique. Il s’agit d’un outil de communication et de marketing qui permet de diffuser des informations
sur un écran, un mur d’écrans ou par vidéo-projection.

Plus simplement c’est la transcription de l’affichage papier en version électronique qui permet donc de diffuser un ou plusieurs médias au lieu de diffuser des affiches ou autres tracts papiers.

Les différents usages de l’affichage dynamique

Ses fonctionnalités sont donc nombreuses et il a su séduire de nombreux secteurs différents.


L’affichage dynamique est une solution innovante, à la fois attractive (pour l’audience) et flexible (pour les gestionnaires). Les informations diffusées sont modifiées en temps réel. De plus, les campagnes d’affichage dynamique peuvent être configurées pour répondre à des critères spécifiques (date, horaire, météo, température extérieure, sexe ou âge des passants…).

Ce canal de communication est vendu par les acteurs du marché comme un outil innovant pour les entreprises qui peuvent ainsi mieux engager et cibler leur audience tout en contrôlant finement les messages à faire passer.

Est-ce vraiment efficace ?

Quelques études menées sur le sujet illustrent l’efficacité de leur utilisation.

  • 53% des français déclarent que la présence d’innovations digitales les incite à fréquenter une enseigne plutôt qu’une autre.
    Choisir l’affichage dynamique, c’est donc utiliser des outils particulièrement efficaces !
  • 3 visiteurs sur 4 se souviennent d’un affichage dynamique (source IPSOS)
    Choisir l’affichage dynamique c’est donc s’assurer une visibilité et une image de marque auprès des visiteurs !
  • Deux exemples concrets :

Combien ça coûte ?

La croissance du marché de l’affichage dynamique et la hausse de la demande se sont accompagnées d’une baisse du coût des technologies et des composants. Selon le fournisseur WireSpring, la facture pour le déploiement d’une solution de base d’affichage dynamique comprenant un écran 100 pouces, la partie logicielle et matérielle ainsi que les contenus se situent en 2013 autour des 3 000 euros pour 3 ans. Un coût en baisse de 14% par rapport à 2010.

Bien entendu, le niveau de complexité du projet d’affichage dynamique (solution IPTV multi-écrans par exemple avec gestion de contenus internalisée pour site local par exemple) peut faire grimper la facture à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Comment ça marche ?

Un réseau d’affichage dynamique typique comprend quatre éléments clés

  1. Un serveur central situé à distance (interne, basé sur Internet/Cloud ou hybride),
  2. Des panneaux d’affichage et/ou écrans installés à divers endroits
  3. Un lecteur multimédia (nommé player) installée à proximité de l’écran
  4. Une plateforme ou réseau pour communiquer avec le player (LAN, WAN, WiFi ou cellulaire). Le player reçoit le contenu du serveur central sur Internet ou réseau local et affiche le contenu sur un ou plusieurs panneaux d’affichage situés sur le réseau.
Le fonctionnement de l’affichage dynamique

Pour modifier le contenu multimédia il suffit d’utiliser un logiciel de gestion de contenu nommé Content Management System (CMS) qui permet de faire des modifications en temps réel. Le serveur transmet les modifications et/ou mises à jour du CMS au player local qui modifie l’affichage au sein des écrans.

Il existe donc 2 principaux systèmes d’affichage dynamique qui reposent sur l’utilisation d’un réseau d’échange de données soit en réseau local (modèle On-Premise) soit en réseau Internet/Cloud (modèle SaaS). Il existe même un troisième système hybride qui combine quelques caractéristiques de chaque système.

Le modèle On-Premise

Le modèle SaaS

Focus marché et acteurs

Ils se répartissent en plusieurs catégories :

  • les fournisseurs de matériels et composants (Sony, Panasonic, Samsung…)
  • les éditeurs de logiciels et de banques de contenus multimédia (Media4Display, Kitdigital, France Advert…)
  • les intégrateurs (Myooh, Telindus, Visualdis).

Enfin, le TOP 5 des entreprises qui se partagent le marché est le suivant: NEC Display Solutions (Japon), Samsung Electronics Co. Ltd. (Corée du Sud), LG Display Co. Ltd.(Corée du Sud), Sharp Corp. (Japon) et Sony Corp. (Japon).

Les affichages dynamiques versus les autres canaux…

L’affichage dynamique face aux autres canaux de communication

Les affichages numériques s’en sortent très bien face aux autres canaux de communication car ils sont très précis au niveau du ciblage de la clientèle et efficaces pour capter et retenir l’attention.

Perspectives

D’après une étude de TodayDigitalSignage de juin 2015, on prévoit une croissance moyenne du secteur de 8,18 % entre 2015 et 2020. Cette croissance pourrait s’expliquer par 4 facteurs en particulier :

  • L’augmentation de la demande pour des affichages dynamiques à usage publicitaire dans les commerces
  • L’augmentation des investissements par les entreprises dans le développement et la recherche de nouvelles solutions d’affichage dynamique
  • L’acceptation de ces technologies par le gouvernement et les institutions
  • La lutte contre le gaspillage de papier et les économies d’énergie.

MAIS
Bien que l’affichage dynamique présente des atouts non négligeables quant à l’élaboration d’une communication digitale efficace, ses bénéfices sont à nuancer.
D’un côté, on a l’inconvénient de la consommation permanente d’énergie (utilisation moyenne de 1752 kWh / an, l’équivalent de l’énergie consommée par 3,5 réfrigérateurs). D’un autre côté, on a également un inconvénient financier. En effet, s’équiper d’un système d’affichage dynamique et le mettre en œuvre représente un investissement initial important. Certes l’implémentation d’un système d’affichage dynamique est amortie sur le long terme, cependant l’achat/location d’écrans et la maintenance entre autres constitue un budget initial non négligeable.

L’animation des visuels, considérée comme atout, peut également se transformer en inconvénient quand le contenu n’est pas soigneux ou peu intéressant. En effet, animer ses contenus peut transformer les écrans en nuisance visuelle. En attirant l’œil, un support d’affichage dynamique peut aussi présenter un danger (routes, transports publics, etc.).

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *