ven 18.11 0

Le storytelling, un composant indispensable d’un pitch réussi

C’est bien connu, les histoires nous aident à retenir, à comprendre et à visualiser une information. Elles simplifient et clarifient n’importe quelle information, quel que soit son degré de complexité. Grâce aux histoires, nos actions et nos données prennent vie. Elles bénéficient d’un contexte, d’une situation initiale, d’une fin et souvent, de péripéties. C’est ce que l’on appelle : Le Storytelling.

 

Pour captiver et convaincre, de plus en plus de professionnels ont recours au storytelling dans leur exercice de pitch. Que ce soit pour convaincre son équipe, son patron ou un client, le storytelling permet d’embarquer son audience, en plus de structurer une présentation pour la rendre efficace et inspirante.

Si cette méthode parait difficile, sachez que raconter une histoire est à la portée de tous ! Lorsque vous racontez ce que vous avez retenu d’un événement, c’est une forme d’histoire.

 

Pour vous donner un aperçu de cette méthode de présentation et vous aider à l’appréhender dans vos pitchs, voici quelques astuces :

  • Vos histoires doivent trouver toute leur place dans vos présentations. Il ne s’agit pas de forcer votre histoire à s’adapter à votre présentation, ni de digresser de votre présentation pour raconter une histoire qui n’a pas d’intérêt.
  • Votre histoire doit être pertinente vis-à-vis de votre contenu, votre expérience, mais aussi de votre audience. Chacun doit pouvoir s’identifier facilement à votre récit.
  • Une bonne histoire est une histoire courte – deux à trois minutes au plus. Ne laissez aucun détail inutile. Votre histoire doit intervenir pour clarifier rapidement un point ou le soutenir.
  • Une bonne histoire doit mettre une information en perspective. Elle aide votre audience à « voir » ce que vous dites. En aucun cas elle ne remplace l’information elle-même.
  • Trop de storytelling tue le storytelling. Son utilisation doit se faire avec parcimonie.
  • Vous devez vous sentir à l’aise de raconter une histoire. Si elle ne sonne pas vrai, vous ne parviendrez pas à captiver votre audience.
  • La meilleure histoire est celle dont votre audience se souviendra !

 

Mais le plus important est bien de répéter la manière pitcher son histoire à voix haute. Pour cela, pas de secret, la pratique est indispensable pour réussir à combiner votre langage oral et corporel.

 

Cet article vous a donné envie de découvrir et d’approfondir cette méthode ?

Inscrivez-vous dès maintenant pour participer au prochain Club Innovation de Wavestone le 29 novembre 2016 de 14h à 17h30 au Théâtre de Nesle (Paris 6e) et profitez d’une après-midi riche en intervenants spécialistes et en ateliers pour pratiquer l’art du pitch.

Eventbrite - Vos projets méritent les plus beaux pitch

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *