mer 03.08 0

Viva Technology : nos 10 startups coup de coeur [5/5]

Entre le 30 juin et le 2 juillet s’est tenue à Paris la toute première édition de Viva Technology.  Après un premier article introductif sur les grandes tendances de cet événement, un second sur la journée du 30 Juin, un troisième sur celle du 1er Juillet et un quatrième sur celle du 2 Juillet, suite et fin de notre série d’articles rétrospectifs sur cet événement majeur de la scène digitale 2016. Entre les 5000 startups présentes, les centaines de pitchs, les nombreux prix et concours, il était parfois difficile de trouver où donner de la tête sur le salon Viva Technology. Alors que 17 labs présentaient des projets qui transformeront le monde de demain, dans des domaines aussi variés que le tourisme, le luxe, la transformation urbaine, la santé, le sport, ou encore la publicité, nous avons sélectionné 10 startups qui ont retenu notre attention, dans des secteurs tout aussi divers.

Early Metrics – La première agence de notation de startups

early-metrics-transmitio
Lancée en mars 2014, Early Metrics est la première agence indépendante de notation de startups françaises et européennes. Sa mission : aider les investisseurs à dénicher des pépites dans lesquelles investir, et fournir aux startups une analyse de leur business model. Se basant sur un algorithme créé en interne et un réseau d’experts, Early Metrics ambitionne de devenir le principal tiers de confiance entre startups et business angels. La startup a déjà détecté le potentiel de plusieurs entreprises, comme par exemple Phenix, organisation luttant contre le gaspillage, qui a réussi à lever plus d’un million d’euros, et avait obtenu la note de 82/100.

Manzalab – Des serious games augmentés au service de la formation

manzaÀ la croisée de la réalité virtuelle, de la neuroscience, et des jeux vidéo, Manzalab utilise des serious games augmentés pour révolutionner la formation et l’apprentissage. Cette startup a notamment créé un jeu de simulation de vols en hélicoptère pour la DGA, permettant de tester en direct l’état psychique et les signaux cognitifs de l’utilisateur, et donc de juger de son aptitude à être envoyé sur le terrain. Sur le salon, nous avons testé un autre produit de cette startup, développé cette fois pour EDF : une conférence virtuelle, durant laquelle les participants ont le pouvoir de se téléporter au cœur d’infrastructures, afin d’étudier et d’analyser des pièces ou machineries.

Recast.AI – Le développement de bots à la portée de tous

recast-ai-logo-transparentRecast.AI a tout pour réussir : une plateforme au format collaboratif, un sujet à la mode – les bots – et une portée multisectorielle. Le concept est par ailleurs très simple : à partir de cette plateforme, toute personne peut développer son propre minirobot, adapté à des besoins spécifiques. Elle se targue déjà d’avoir déjà permis la création de dizaines de bots, certains liés à la productivité, d’autres aux voyages, au business, aux loisirs… De la commande de bagels aux résultats de paris sportifs, en passant par des recherches météo ou un assistant personnel pour gérer son emploi du temps : tout y semble possible.

Emerald Medical Applications / DermaCompare – L’application pouvant sauver des vies

Vainqueur du Grand Prix Publicis90, Emerald illustre parfaitement à quel point les nouvelles technologies vont changer nos vies, allant même jusqu’à les sauver. Sa technologie DermaCompare place l’intelligence artificielle et le machine learning au service de la santé, pour affiner le traitement d’images, dans l’objectif de détecter de manière précoce les cancers de la peau. Plus précisément, l’algorithme de DermaCompare apprend et s’enrichit d’une base très large de photographies de peaux. A partir de celle-ci, l’application est en mesure d’analyser de nouvelles photos, prises par les utilisateurs, et de diagnostiquer toute anomalie. Avancée immense dans le domaine de la prévention et plus globalement de la santé, cette application gratuite est actuellement la seule sur le marché à proposer un tel service.

Umanlife – Le coach santé sous forme virtuelle

Umanlife_IMC_awards_2015_logoToujours dans le secteur de l’e-health, Umanlife développe un carnet de santé connecté consacré à l’hygiène de vie et au bien-être. Leur ambition : améliorer la santé des utilisateurs par l’adoption de comportements plus sains grâce à l’usage original des nouvelles technologies. Appuyé par un comité éthique, Umanlife centralise toutes les informations de l’utilisateur relatives à la nutrition, au sommeil et l’activité physique afin de proposer des recommandations personnalisées. La startup a déjà été récompensée par de nombreux prix notamment le prix « Open Source » – prix spécial du jury au trophée des Objets connectés en 2014 et le Pharmasuccess Start-up Award en 2013.

OtoSense – Diagnostics d’environnements sonores

otosenseS’enrichissant au fil du temps grâce à du deep learning, l’application d’OtoSense est un système de reconnaissance sonore multifonctionnel. Cette technologie permet d’analyser l’ensemble des sons et non-sons constituant un environnement, d’y détecter toute anomalie ou signe de dysfonctionnement, et d’en alerter en temps réel l’utilisateur. Les trois domaines actuels d’utilisation illustrent le potentiel très vaste de l’outil : dans une smart city il peut être mis au service de la surveillance urbaine, dans une maison connectée il peut par exemple veiller sur des personnes âgées, et dans le milieu industriel, il participe aux efforts de maintenance prédictive.

Never Eat Alone – L’application pour ne plus jamais déjeuner seul

never eat aloneNever Eat Alone est une application mobile qui connecte des employés au sein d’une même entreprise, afin qu’ils se rencontrent lors d’une pause déjeuner. L’objectif : renforcer les échanges entres les collaborateurs et créer des synergies pour favoriser l’innovation et la créativité. De nombreuses entreprises ont déjà adopté l’application, telles que Danone, BNP et Carrefour. Marie Scheegans – cofondatrice de l’application et étudiante à Dauphine, a notamment gagné le concours de pitch de l’accélérateur Wayra et Startupbootcamp.

Stuart – Le nouvel acteur de la livraison locale ultra-rapide

stuartCréé en 2015, Stuart offre une plate-forme qui met en relation les e-commerçants et commerçants avec des coursiers locaux afin d’accélérer la livraison de marchandises en ville. Leur promesse : fournir un livreur en dix minutes et une livraison au client final en trente minutes. Proposant un temps d’attente inférieur à celui proposé par Amazon, la startup est déjà présente à Paris, Barcelone et Londres, et a même fait l’objet d’un investissement de 20 millions d’euros par le groupe La Poste.

Moovit – L’application contre les aléas du transport en commun

moovitStartup ambitionnant de pallier les aléas des transports en commun, Moovit avait fait parler d’elle il y a plus d’un an, alors qu’elle levait près de 50 millions d’euros. Aujourd’hui, elle compte plus de 40 millions d’utilisateurs, dispersés dans 1000 villes et 65 pays. Son mantra : « il y a toujours un meilleur moyen de rejoindre votre destination ». Pour répondre à cet enjeu, Moovit entend comparer tous les itinéraires possibles pour une destination donnée, afin de proposer la meilleure option en temps réel, prenant en compte les habitudes et préférences de l’utilisateur ainsi que les conditions de circulation à un instant donné. Les informations en temps réel sur l’état des lignes de transport et du trafic proviennent d’une base d’information nourrie de manière collaborative par les utilisateurs eux-mêmes, à la façon de Waze pour le trafic routier.

Art2M – L’art à l’ère du numérique

art2mDepuis 2009, Art2M produit des œuvres d’art numérique et crée des installations et des évènements liés à l’art et aux nouvelles technologies. Leur produit phare : le Water Light Graffiti d’Antonin Fourneau – un mur rempli de diodes lumineuses qui s’allume et s’efface au contact de la main, d’un pinceau ou d’une éponge. En proposant à ses clients des canaux de communication novateurs, Art2M place les cultures digitales au cœur du processus de réflexion.

 

A l’issue de ces trois journées, une chose apparaît comme évidente : les idées ne manquent pas sur comment changer le monde, et la technologie est du côté du renouveau ! Mais un des objectifs de Viva Technology était également de montrer que ces idées ne grandissent pas seules et isolées :  la révolution se trouve bien souvent dans la collaboration entre ces jeunes pousses innovantes et les grandes entreprises souhaitant accélérer leur transformation.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *