DigitalCorner

Les nouvelles technologies vues par les consultants Wavestone

Santé et innovation, l’évènement « Hacking Health » va-t-il changer la donne ?

Le marché de la santé avoisine aujourd’hui les 10% du PIB mondial. L’accroissement des dépenses de santé, lié à l’augmentation et au vieillissement de la population mondiale, n’est pas près de se tarir. Le marché attire donc de nombreux investisseurs aussi bien en occident que dans les pays émergents.

L’innovation technologique dans la santé est un des principaux leviers de croissance attendu, mais où peut-on trouver les exemples tirés de cette innovation dans le marché de la santé aujourd’hui ? Google, pourtant géant de l’innovation, s’est essayé à la création d’un dossier médical personnel en ligne, mais ce service a fermé ses portes en 2012, faute d’utilisateurs. La plus grande réussite dans ce domaine n’est pas celle qui fait rêver les citoyens : il s’agit des radars routiers, qui sauvent pourtant réellement des vies au quotidien. Cet article donne un aperçu de produits et des problématiques existantes dans le domaine des objets connectés liés à la santé, mais il existe un large champ d’innovation qui reste ouvert pour les prochaines années.

Ce manque de solutions réellement innovantes s’explique notamment par les cycles d’innovation dans la santé qui sont très longs, et particulièrement dans la pharmacie, du fait des tests cliniques. Heureusement les inventeurs du hackathon ont eu cette idée de génie ! Un phénomène qui, appliqué à la santé, pourrait révolutionner le domaine : créer des évènements mêlant des professionnels de santé (médecins, infirmiers, administrateurs), et des ingénieurs ou entrepreneurs plongés dans les nouvelles technologies (développeurs, ergonomes, …) afin de créer de l’innovation applicable au secteur.

Ainsi est né le Hacking Health, un hackathon dont la 2ème édition s’est tenue à Strasbourg du 19 au 22 mars 2015.

En quoi consiste ce Hacking Health ?

Dans le terme « hackathon » transparaissent les mots « hack » et « marathon ». L’idée est de se mobiliser pendant de longues heures pour répondre techniquement et tangiblement à une problématique d’un sujet ou secteur donné.

Pour le lancement du Hacking Health de Strasbourg, une journée de conférence a été consacrée à une présentation autour de la santé du futur par des personnalités du secteur. Le soir, un « concours de pitchs » s’est tenu entre les startups du secteur de la santé présentes. Le lendemain a été consacré à une discussion sur l’utilisation du Big Data dans le domaine de la santé, avant que le hackathon ne démarre pour de bon dans la soirée.

En amont de l’évènement, les défis technologiques disponibles ont été proposés aux participants qui se sont chacun inscrit sur le projet de leur choix, professionnels de la santé ou exTeamwork Team Together Collaboration Diversity People Conceptperts techniques. En 50h, leur objectif était de de passer, en équipe, d’une problématique abstraite à un prototype fonctionnel. Ces prototypes permettent de prouver la faisabilité technique de réponse à un besoin réel : amélioration des soins, surveillance médicale, prise en charge de patients, etc.

En plus des 90 professionnels de santé, 120 développeurs, 30 designers et 50 entrepreneurs présents, de grandes entreprises et la BPI ont assisté à l’évènement, dans le but de dénicher des projets innovants à soutenir.

Derrière le rideau

Hacking Health est une organisation internationale à but non lucratif basée au Canada. Durant les 2 dernières années, Hacking Health a organisé 12 hackathons sur la santé dans le monde entier. Elle a ainsi permis à près de 200 projets innovants d’être montés de toute pièce grâce à environ 2500 participants. Des formations et ateliers d’échanges sur la santé du futur ont été montés pour donner de la visibilité sur ces projets. D’ailleurs, beaucoup de projets ont eu une forte visibilité internationale, ce qui a permis à certains d’entre eux de se faire remarquer et racheter par des entreprises du marché.

Pourquoi installer cet évènement à Strasbourg ? L’écosystème numérique en Alsace est porté par l’association à but non lucratif Alsace Digitale, association créée en 2010 dans le but de promouvoir l’interdisciplinarité dans la création de produits innovants. Elle travaille notamment à un programme de catalyseur d’innovation, pour que les idées émergentes gagnent le pari de se transformer en startups rentables. Elles offriront ainsi une gamme de produits novateurs aux alsaciens, puis au monde entier. Alsace Digitale organise également des évènements en Alsace comme des hackathons mais aussi des conférences, des formations, et des festivals artistiques et numériques pour les enfants et les jeunes.

L’équipe organisatrice de ce Hacking Health a été pilotée par un entrepreneur de la santé et un directeur technique R&D d’un institut strasbourgeois de recherche sur le cancer.

Quels nouveaux produits pour demain à l’issue de cet évènement ?

Young businessman brainstorming with drawn arrows and symbols

Voici quelques-uns des 11 projets récompensés à l’issue de cette édition du Hacking Health sur l’ensemble des 26 projets participants (tous les résultats sont disponibles sur le site de l’évènement) :

  • Le prix de la Solution de santé qui a le plus de chance de réussir revient à Food Alert, une application qui se base sur les besoins spécifiques de l’utilisateur (allergies, régimes spécifiques, végétalisme, etc.) afin de faciliter sa vie. Il pourra notamment scanner le code barre d’un produit pour savoir s’il peut le consommer ou non.
  • Le prix de la Solution de santé la plus innovante est décernée à Senometry, une solution qui permet grâce au Machine Learning de recouper les informations issues des archives de plusieurs services de cancérologie afin d’avoir une vision consolidée des facteurs de risques, d’identifier les sous-groupes de patients à haut ou bas risque de récidives, et surtout d’éviter le sous ou le surtraitement. Cela permettrait également de favoriser la collaboration entre les établissements hospitaliers voire d’orienter les innovations de demain vers les besoins constatés sur le terrain.
  • Les prix Interaction HealthCare, prix BPIFrance et Meilleure solution pour l’hôpital reviennent à Physio&Connect, une solution d’optimisation de la rééducation. Elle permet d’enregistrer et d’analyser les mouvements du patient en cours de rééducation via un serious game. Les résultats sont ensuite diffusés au patient et à son médecin sur une application mobile, afin que la progression puisse être facilement suivie.
  • Les prix Doctissimo, Coup de Cœur du Jury, et Prix du Public sont décernés à iPipi. Cette solution permet d’analyser facilement les urines en plaçant les bandelettes imbibées dans un scanner spécifique relié à un smartphone. L’application dédiée transforme les données scientifiques recueillies en conseils simples et en messages de prévention. Plusieurs types de bandelettes existent et permettent de cibler les recherches (dosage de glucose pour les diabétique, dosage des hormones féminines pour le suivi d’une grossesse, …).

L’innovation médicale n’est-elle que dans les services aux patients et aux médecins ?

Les hackathons permettent à des experts de se rencontrer physiquement et créent une réelle dynamique pendant quelques heures, qui peut conduire à des émulations à plus long terme. Pendant ce Hacking Heath, il y a des applications innovantes qui ont été créée. Nous pouvons remarquer qu’elles concernent essentiellement des services aux patients et aux médecins.

Les services connectés n’ont cependant pas le monopole de l’innovation pour la santé. L’organisation des hôpitaux, et notamment l’évolution de leur système d’information, est un levier important pour une transformation en profondeur des offres proposées aux patients, bien que moins visible du grand public. Le programme Hôpital Numérique a été lancé par le Ministère de la Santé en novembre 2011 afin de faire évoluer le rôle de l’hôpital pour demain.

Ne sous-estimons pas non plus la capacité qu’ont les géants du web pour innover et marketer leurs produits. Prenons l’exemple d’Apple qui a créé en mars ResearchKits, une solution qui propose à chaque utilisateur volontaire de transmettre ses données de santé et de les partager anonymement à la communauté. Les instituts de recherche pourront ainsi se baser sur un très grand nombre de données et avoir une visibilité sur un panel immense d’individus. Malgré les possibilités promises par cette solution, nous pouvons nous poser des questions sur les limites de la santé connectée en terme de vie privée, mais aussi indirectement de son impact sur le marché de l’assurance, comme cela a été fait sur Insurance speaker.

Avec toutes ces initiatives qui fleurissent, le secteur de la santé se trouvera sûrement transformé beaucoup plus rapidement que nous le croyons aujourd’hui. Attachez vos ceintures et gardez les yeux ouverts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *