mar 03.03 0

Créez votre propre univers connecté grâce au Hub La Poste !

Montre, vélo, valise, habitat, transport, bien-être, service de proximité… plus aucun objet ni secteur n’échappe au phénomène de digitalisation. En 2020, entre 20 et 80 milliards d’objets connectés circuleront dans le monde, selon une étude réalisée par Gartner et Idate.

A l’heure où nous assistons à l’explosion du marché des objets connectés, le groupe La Poste, via sa filiale Docapost, a profité du « Consumer Electronic Show » (le plus grand salon d’électronique grand public au monde), qui s’est tenu à Las Vegas début Janvier 2015 pour présenter une plateforme de pilotage universelle qui permet d’interconnecter tous les objets et services « connectés » : le Hub La Poste.

Une offre pour répondre au besoin de multiplication des objets connectés

La volonté de faciliter l’usage des objets connectés via un poste de pilotage unique est apparue suite à une étude réalisée par le groupe La Poste et Opinion Way qui a relevé que 74% des Français considèrent aujourd’hui qu’interagir avec ses objets connectés via de nombreuses interfaces constitue un frein à l’achat. Ils peuvent maintenant se réjouir du lancement de cette plateforme qui se veut :

  • Universelle : la plateforme s’adapte à toutes les technologies et tous les réseaux de communication utilisés pour les objets connectés.
  • Sécurisée : La Poste est un acteur historique et pour qui la sécurité des données est un enjeu fort. Pour preuve son offre Digiposte de stockage sécurisé. Pour ce Hub, l’historique des données est collecté au sein de datacenters du groupe et peut être consulté en toute sécurité par l’utilisateur à travers un espace personnel.
  • Simple d’utilisation : l’accès à la plateforme est possible à partir de n’importe quel smartphone, tablette, ou ordinateur et son utilisation se veut intuitive et accessible à tous.

De nombreux usages via une unique plateforme

Concrètement, Docapost met à disposition des utilisateurs, une application Web gratuite (accessible via iOS, Android et navigateur Web) qui permet de réunir sur une même plateforme tous les objets connectés dont ils disposent. Les entreprises pourront ainsi développer des services permettant de connecter l’ensemble des informations générées par ces objets, comme par exemple :

  • Fotolia_65612478_Subscription_Monthly_MLe capteur de température et les volets : il est possible de régler un capteur de température de façon à ce que si la température dépasse un certain seuil, les volets se ferment automatiquement.
  • Le système d’alarme et le chauffage : si l’alarme est activée (lorsque l’utilisateur quitte son domicile), le chauffage de la maison baisse automatiquement.

A des services d’ordre « numérique », s’ajoutent également des services physiques. Via cette plateforme, il sera aussi possible de déclencher le passage du facteur ou des services d’urgence par exemple.

Ce Hub intégrera également un store d’applications, ouvert aux développeurs et aux entreprises, leur permettant d’enrichir les services disponibles et de faire évoluer continuellement la valeur de cette plateforme.

Un nouveau marché pour La Poste

La Poste lancera elle-même la première offre incluant son Hub, une offre de protection de domicile. Elle a pour cela développé un partenariat avec Archos, lui permettant de proposer un pack contenant :

  • Une tablette.
  • Une prise connectée.
  • Une mini-caméra.
  • Un détecteur de fumée.

Un de avantages de cette offre est notamment son ouverture, permettant d’y connecter des appareils d’autres marques que Archos. Schneider Electric, Legrand, Philips, Somfy ou encore Myfox ont déjà créé des équipements compatibles.

Ce Hub permettra à La Poste de se positionner selon différents scénarios sur le marché des objets connectés :

  • Créer des partenariats avec les constructeurs d’objets connectés afin de développer une offre commune (c’est le cas avec Archos notamment).
  • Développer ses propres services afin de faire interagir les objets connectés existants. C’est aussi une opportunité de faire évoluer le métier du facteur, en créant des services dans lesquels il apporte sa valeur ajoutée de proximité et de fréquentation régulière des foyers.

Sur un marché en plein essor, La Poste se positionne en tant qu’acteur garant de la sécurité des données et soucieux du bien-être des utilisateurs, en offrant la possibilité de piloter tous les objets connectés via une plateforme numérique. Son objectif est bien de lever les freins liés à la gestion des objets connectés (sécurité, multiples interfaces, …), et son enjeu de faire adhérer les utilisateurs autour de cette nouvelle solution technologique.

La Poste compte aussi apporter de la valeur via l’interaction avec des services de proximité des utilisateurs. Elle cherche donc à améliorer le confort des utilisateurs dans leur quotidien en mêlant numérique et humain. Cette réflexion est un gage de cohérence de cette offre. Au contraire d’offres plus larges comme IFTTT qui, pour l’instant, permettent de lier des objets connectés sans véritable homogénéité des services.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *