Google et Nest se rapprochent pour développer la « maison consciente »

Surprise à Mountain View où Google a annoncé hier le second plus gros rachat de son histoire. Après les 12,5 Md$ savamment dépensés en 2011 pour racheter Motorola (ou plutôt son portefeuille de brevets) ou encore les 1,6 Md$ déboursés pour Youtube , Google vient de s’offrir pour 3,2 Md$ la startup Nest, spécialiste de l’Internet des Objets (IoT), et surtout des thermostats et détecteurs de fumées connectés.

Un rachat surprenant sur la forme…

Cette nouvelle a surpris plus d’un observateur et il faut avouer que ce rachat n’était vraiment pas attendu. En effet, Nest (que nous avions présenté par le passé, à lire ici) travaillait depuis plusieurs mois sur un projet de levée de fonds qui devait rapporter à la jeune pousse plus de 150M$ et lui donner par la même occasion l’élan financier nécessaire pour lancer des travaux de R&D de plus grande envergure. Un tour de table qui aurait valorisé Nest à environ 2Md$. nest02

Qu’à cela ne tienne. Alors que Tony Fadell (CEO Nest – Ex Apple & Vice Président de la Division iPod) assurait ne pas forcément vouloir vendre sa pépite (et surtout pas à n’importe quel prix), Google a raflé la mise en offrant une belle somme, et des moyens (humains, techniques etc.) que Nest ne pouvait refuser.

Mais par sur le fond.

Si cette transaction s’est faite de façon inopinée, il est important de noter que Nest était déjà dans le viseur de Sergey Brin (CEO Google) depuis deux ans. Ainsi, le fond d’investissement du géant du web, Google Ventures faisait déjà partie des premiers investisseurs de Nest dès 2011. Des investisseurs plutôt confiants dans les qualités personnelles et professionnelles de Tony Fadell et Matt Rogers, anciens proches collaborateurs de Steve Jobs.

Alors que Nest demeure parmi les startups les plus prometteuses de sa catégorie, Tony Fadell atteste des ambitions grandissantes de Nest en signant ce rapprochement mais assure que l’objectif ici n’est pas financier. Nest continuera de développer son marché et d’évoluer sous sa propre marque tout en bénéficiant de l’effet d’aubaine et des synergies provoqués par la machine Google.

Une étape supplémentaire par Google dans l’IoT

Tandis que Nest semble réaliser une bonne opération sur tous les fronts, Google continue de développer intelligemment son maillage de compétences dans l’Internet des Objets.  Alors que les montres et lunettes connectées de Google devraient arriver dans l’année, la firme de Mountain View décide d’accélérer le mouvement sur l’univers de la maison connectée. Nul doute quant à la volonté de Google de développer un écosystème SmartHome qu’il maitriserait entièrement via ses services TV (Chromecast etc.), ses devices mobiles et maintenant fixes et ses infrastructures réseaux (FTTH etc.). Pour rappel le groupe a déjà présenté par le passé, notamment via son initiative Android@Home, des produits connectés à destination de la maison (notamment des ampoules connectées fonctionnant via Android).

One thought on “Google et Nest se rapprochent pour développer la « maison consciente »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top