lun 02.12 1

La 5G arrive en 2020 : un nouveau standard pour de nouveaux usages ?

Alors que la 4G n’en est encore qu’à ses débuts en France, les ingénieurs planchent déjà sur le prochain standard : la 5G. Depuis novembre 2012, le consortium METIS (Mobile and wireless communications Enablers for the Twenty-twenty Information Society)  rassemble constructeurs, opérateurs et chercheurs européens et asiatiques dans le but de poser des fondations communes pour  la future 5G.

Début mai déjà, Samsung annonçait avoir réussi à transmettre des données à la vitesse de 1 Gbps sur une distance de deux kilomètres séparant deux terminaux (contre 75 Mbps en moyenne pour la 4G).  Ne tirons cependant pas trop vite une croix sur la 4G : le lancement commercial est attendu pour 2020 et les deux standards coexisteront certainement pendant un temps.

Plus de vitesse, plus de contenu et… plus d’usages ?

hand holding tabletRegarder un film en streaming sur son mobile, télécharger une vidéo très haute définition en 1 seconde… Pour l’utilisateur final, ce nouveau standard sera donc surtout synonyme de plus de rapidité. Pour les opérateurs, en facilitant encore l’échange de contenu, il va dans la bonne direction et devrait leur permettre de travailler sur des offres de contenu plus attractives. Jusque là, la promesse n’est pas très différente de celle de la 4G vs 3G.  La 5G est cependant porteuse d’une plus grande innovation.

Car alors que la norme actuelle n’est pensée « que » pour  les mobiles et les tablettes, la 5G  intégrera une masse énorme d’objets connectés, qui pourraient être entre 50 et 80 milliards en 2020. Elle utilisera ainsi également des fréquences hautes, à portée réduite, adaptées aux nouveaux usages (objets connectés à l’intérieur d’un foyer, par exemple). En cela, elle sera une rupture technologique.

Cette technologie n’en est qu’à ses balbutiements : il est encore difficile d’en décrire tous les usages possibles ou d’imaginer les devices stars des années 2020… pour l’instant, l’imagination est la seule limite.

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *