Phonebloks, nouvelle vision du Smartphone ou coup marketing ?

Certains dénoncent le système consumériste mis en place par les géants du marché des Smartphones et souhaitent proposer une vision alternative : un téléphone éco-responsable. Le projet Phonebloks est né de la simple idée de diviser l’architecture des téléphones en blocs qu’il serait possible d’associer à loisir en fonction des besoins. Depuis sa mise en ligne, la vidéo expliquant ce nouveau concept de téléphone « durable » n’en finit pas de faire parler d’elle :

Suite à l’engouement provoqué par ce nouveau concept, Motorola Mobility a scellé un partenariat avec la fondation Phonebloks, pour créer une plateforme technique de développement. Dernièrement, ZTE et Xiaomi, les fabricants chinois de Smartphones sont montés au créneau en proposant eux aussi des concepts de téléphone modulaire sur le même modèle que Phonebloks.

Pourquoi Phonebloks ?

phonebloks-2-copy

Le concept Phonebloks repose sur deux grands principes: la personnalisation et la durabilité. L’idée est de pouvoir composer son téléphone à la carte. Les amateurs de photo pourront ainsi intégrer un bloc caméra plus performant, les utilisateurs intensifs, une batterie longue durée, etc…
La division en blocs pourra aussi permettre de remplacer facilement un composant vieillissant sans pour autant changer le reste des éléments. Phonebloks, de par son architecture novatrice remet clairement en cause l’obsolescence programmée des terminaux actuels.

Le projet Phonebloks ne se limite pas à un challenge technologique. Il a pour ambition de modifier en profondeur le business modèle du marché des Smartphones. La base du modèle économique repose sur le cycle de vie très court des terminaux. Le marché étant extrêmement compétitif, les constructeurs doivent sans cesse innover pour justifier le lancement de nouvelles versions et raviver l’intérêt des consommateurs. Le problème est de savoir dans quelle mesure Phonebloks pourra influencer ce marché mature.

Quid du développement communautaire ?

Au-delà de la nouvelle architecture technique, Phonebloks met en avant l’introduction du développement communautaire. Le projet se base sur une plateforme open source autours de laquelle tout un écosystème pourra s’appuyer pour développer de nouveaux blocs. Contrairement au modèle actuel dominé par quelques géants tels qu’Apple, Samsung, Nokia ou LG, le développement des blocs pourra être supporté par des entreprises spécialisées de taille plus réduite. Cependant les nouvelles opportunités que présente ce marché risquent d’être rapidement envahies par les grands groupes y voyant là un moyen de diversifier leur offre et de rentabiliser les technologies développées pour les Smartphones traditionnels.

Avant tout un challenge technique

iPhone-5-screen-iFixIt

Le projet Phonebloks, bien que séduisant sur le papier se confrontera à de fortes difficultés techniques. Tout d’abord, l’agencement des blocs devra être standardisé afin que les développeurs puissent imaginer un téléphone complètement fonctionnel et proprement designé. Par ailleurs, l’interconnexion entre les blocs semble être aussi une question épineuse. L’imbrication des composants que l’on peut voir dans les Smartphones actuels est utilisée pour réduire la taille des terminaux. Il parait alors difficilement concevable de proposer un téléphone de moins de 2cm d’épaisseur. Le problème de l’optimisation logicielle du terminal se pose aussi pour ce type d’architecture hétérogène. Les Smartphones d’aujourd’hui combinent bien souvent des performances matérielles importantes avec une optimisation logicielle très poussée. De manière générale, la contrainte que représentent les blocs risque de provoquer un recul des performances. La question est de savoir si ce type de produit saura trouver sa place dans un marché ou la recherche de la performance est un des principaux critères de choix pour les consommateurs.

Tendance de fond ou coup marketing ?

motorola_project_ara_3Motorola Mobility, associé au projet Phonebloks, développait le projet Ara, son propre concept de téléphone modulaire, depuis un an déjà et annonce être « très proche » de pouvoir proposer un prototype opérationnel. La fondation Phonebloks et Motorola resteront toutefois indépendants, ce dernier ne fournissant qu’un support technique au projet. L’engouement des grands groupes pour ce type de concept se développe et ZTE a annoncé travailler sur un projet similaire : l’eco-mobius. Le constructeur Xiaomi s’est aussi positionné avec son Magic Cube. L’intérêt des grands du Smartphone pour ce concept permettra sans doute de démocratiser plus rapidement les technologies associées aux téléphones modulaires. Cependant, les menaces restent nombreuses : l’immense défi technique nécessitera un investissement massif et le nouveau modèle économique devra faire ses preuves. 

Quoi qu’il en soit, l’engouement créé par Phonebloks reste une aubaine pour Motorola, ZTE et Xiaomi qui ont déjà pu réaliser de belles opérations de communications et se positionner en pionniers sur ce type d’architectures novatrices qui pourraient bien modifier en profondeur le marché du Smartphone.

One thought on “Phonebloks, nouvelle vision du Smartphone ou coup marketing ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top