jeu 31.10 2

Snapchat, le réseau social sécurisé qui buzz

Après l’épopée d’Instagram et son rachat par Facebook pour plus de 300 millions de dollars, une autre application mobile fait beaucoup de bruit actuellement dans les médias. Il s’agit de Snapchat, un nouveau réseau social.

Snapchat est une application mobile (iOS et Android), créée en 2011 par 2 étudiants de Stanford âgés de 23 ans : Evan Spiegel et Bobby Murphy. Comme tout réseau social, Snapchat vous permet de rester connecté avec vos connaissances et d’échanger des contenus. Mais voyons ensemble ce qu’apporte Snapchat de différenciant et pourquoi elle génère un tel buzz.

Un réseau social doté d’une sécurisation innovante

Snapchat permet l’échange de photos ou vidéos. Contrairement à Facebook ou Twitter, aucun post textuel ne peut être envoyé. Chaque fichier (appelé Snapchat) est envoyé à un ou plusieurs destinataires. Ces destinataires doivent avoir l’application, et avoir accepté de faire partie de votre réseau d’amis.

L’originalité de Snapchat est que vous paramétrez un « temps de disponibilité » de votre fichier. Entre 0 et 10 secondes. Par exemple, je souhaite que Martin puisse voir cette photo pendant seulement 5 secondes. Au bout de ce « temps de disponibilité », le fichier s’autodétruit et disparaît des serveurs de Snapchat. Il n’est donc plus visible par le destinataire.

Le scénario d’envoi d’une photo est le suivant : je prends une photo via Snapchat, je choisis le « temps de disponibilité » de la photo, le(s) destinataire(s) puis clique sur « Envoyer ».

Snapchat Photo

L’ensemble des fichiers est stocké sur des serveurs du cloud de Google : App Engine, jusqu’à l’ouverture par le destinataire. Si le destinataire ne l’ouvre pas, le fichier est conservé un mois, puis détruit.

Cette idée séduit beaucoup en ces temps où la confidentialité des données et la sécurité de la vie privée sont les principaux facteurs de réticence à l’égard des réseaux sociaux : selon le 3ème baromètre de la confiance des Français dans le numérique, réalisé par l’IDATE, 92% des Français interrogés jugent important que la conservation des données personnelles soit limitée dans le temps. Pour preuve, Snapchat possède aujourd’hui une communauté de plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde.

Snapchat ne se repose pas sur ses acquis et essaie d’apporter de la valeur ajoutée à ses utilisateurs. Début octobre, l’entreprise a lancé une nouvelle fonctionnalité : Snapchat Stories. Elle permet d’envoyer une succession de Snapchats classés par ordre chronologique et qui reste disponible et accessible par vos amis pendant 24h, avant de s’autodétruire.

A noter tout de même : quelques failles ont déjà été identifiées, comme la possibilité de faire des captures d’écran des photos par exemple, ou le fait que les photos seraient stockées sur les appareils Androïd…

Pourquoi un tel buzz aujourd’hui ?

C’est encore une fois pour une question d’argent. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a en effet proposé 1 milliard de dollars aux co-fondateurs pour s’approprier Snapchat… Et ces 2 jeunes étudiants ont refusé.Business money

Forts de leur 350 millions de contenus postés chaque jour (autant que de photos Facebook fin 2012) et confiants dans leur projet, les 2 entrepreneurs préfèrent continuer à lever des fonds et construire leur business model. Contre toute attente, Snapchat ne leur rapporte pour l’instant aucun revenu ! Evan Spiegel a récemment engagé un ancien de CBS Mobile pour y réfléchir sérieusement. Les marques seront sans doute difficiles à convaincre sachant que les fichiers ne sont visibles que de façon éphémère, mais concevoir des options payantes dans l’application pourrait être la piste la plus sérieuse.

Jusqu’à présent, ils se sont concentrés sur leurs levées de fonds, et comptent bien faire monter les enchères. Après avoir levé plusieurs dizaines de millions de dollars ces deux dernières années, Snapchat s’apprêterait à lever près de 200 millions de dollars, qui valoriserait l’entreprise à plus de 3,5 milliards de dollars. De quoi faire rêver de nombreux entrepreneurs…

Facebook ne copiera sans doute pas l’application pour l’intégrer à son site, cette dernière étant trop éloignée de son modèle actuel, incluant le stockage de l’ensemble des fichiers des utilisateurs.

Mark Zuckerberg reviendra-t-il à la charge en augmentant sa proposition ? Snapchat résistera-t-elle au géant bleu et continuera-t-elle à croître de son côté ?

Commenter cet article

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *