Quand Facebook souhaite en connaître un peu plus sur vous et vos émotions

Si les membres du plus grand réseau social peuvent librement exprimer leurs opinions ou indiquer leurs activités à travers leur statut, il n’est pas facile pour Facebook d’en déduire leur humeur ou les contenus qu’ils consultent (films, musiques, …). C’est pourquoi la firme de Zuckerberg expérimente actuellement une nouvelle fonctionnalité permettant d’enrichir les statuts partagés par les utilisateurs et notamment d’y associer des émotions.

Un widget simple …

Le principe est le suivant : une nouvelle icône est disponible dans l’interface de mise à jour d’un statut et permet à l’utilisateur d’exprimer son humeur ou ses émotions mais également d’indiquer ce qu’il est actuellement en train de faire et le contenu associé à son activité.

Si l’utilisateur choisit d’exprimer une émotion, il devra alors la choisir parmi une liste de propositions sous forme d’emoticons : « heureux », « triste », « fatigué », … Cette fonctionnalité enrichira ainsi son statut qui visuellement sera accompagné d’une icône.

De la même manière, si l’utilisateur choisit de partager son activité, Facebook lui proposera également une liste prédéfinie d’activités : « regarder » (films, TV…), « lire », « écouter », « boire », « manger », … Une fois l’activité choisie, l’utilisateur sera alors invité à préciser le contenu lié à son activité.

Exemple : si l’utilisateur choisit « regarder » comme activité, il devra alors indiquer / sélectionner le contenu qu’il visualise parmi une liste de propositions de séries et de films comme le montre l’aperçu ci-dessous.

… qui va améliorer le ciblage publicitaire de Facebook

La démultiplication des données liées aux activités de ses membres amène nécessairement le réseau social à innover dans la connaissance de ses utilisateurs. Face à cette problématique de big data, deux stratégies étaient alors possibles pour Facebook :

  • stratégie d’analyse en aval : à partir des informations publiées, mettre en place des algorithmes complexes agrégeant les données des utilisateurs pour en déduire leur humeur et leurs activités
  • stratégie d’analyse en amont : mettre en place une typologie dès la génération des informations pour créer des indicateurs précis et en temps réel sur les membres.

La 2ème stratégie étant la plus simple, la plus précise et moins onéreuse, c’est donc naturellement que Facebook a mis en place ce widget avec une ergonomie optimale permettant ainsi aux membres de disposer d’un nouveau service à valeur ajoutée mais également aux marques de cibler les consommateurs dans les moments clés de leur vie (exemple : Kleenex qui poussera une pub pour ses mouchoirs pour un utilisateur triste).

Après l’annonce de son service Home, Facebook signe là un coup de maître qui va accélérer sa course aux revenus publicitaires tout en fidélisant ses membres et les marques. Le service n’est actuellement accessible qu’à certains membres aux USA selon Techcrunch mais une généralisation mondiale semble plus que probable.

One thought on “Quand Facebook souhaite en connaître un peu plus sur vous et vos émotions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top