DigitalCorner

Les nouvelles technologies vues par les consultants Wavestone

Quand le HTML5 fait sa révolution (et celle d’internet)

Nous en parlions en juin dernier : Facebook s’est lancé le défi de développer son site internet mobile en langage internet HTML5, évolution majeure dans le monde du langage internet. Le 11 octobre dernier, Facebook a rendu l’information officielle : en même temps que la firme annonce son application spécifique pour iPad, elle présente sa nouvelle application mobile sous HTML5.

Et voilà qu’en novembre, Adobe annonce qu’il abandonne le développement en Flash sur internet mobile. De nouveau, le HTML5 fait parler de lui : il deviendrait alors le langage de référence pour les développeurs d’animations sur internet mobile.

Mais finalement, pourquoi autant de remous autour du HTML5 ? 

Le HTML5, une innovation majeure dans le monde internet

HTML5 (HyperText Markup Language 5) est la prochaine révision majeure du langage internet traditionnel HTML, mais surtout la première depuis plus de 10 ans. Les premières discussions sur une éventuelle révision de ce langage ont été amorcées en 2007, pour aboutir en mai 2011 à une validation des dernières spécifications proposées. Depuis, les développeurs ont largement commencé à utiliser ce langage pour la réalisation de sites web, notamment mobiles.

Le HTML5 apportent de nombreuses fonctionnalités nouvelles par rapport au HTML5 « classique »  notamment en ce qui concerne l’internet mobile.

Les principales et les plus parlantes sont sans doute liées à l’interface : le HTML5 prendra par exemple en charge le déplacer-glisser, et permettra aussi l’adaptation dynamique des pages à la taille de l’écran, fonctionnalités nécessaires en ces temps d’essor de l’internet mobile et de la multitude de tailles d’écran sur le marché. Le contenu pourra aussi être plus riche et l’on se rapproche alors des capacités offertes par un développement en Flash.

Mais notons aussi le fonctionnement possible du site internet sous HTML5 en mode déconnecté. Par exemple, il est possible aujourd’hui d’accéder à une application native sans être connecté : c’est ce qui nous permet de lire nos anciens mails à tout moment, d’en préparer de nouveau, même hors connexion.  Le HTML5 permettra ce type d’usage.

La concurrence Application native VS Site internet mobile au coeur du débat… et Apple en ligne de mire!

Certes, le HTML5 apportent de réelles avancées dans le monde Internet. Mais surtout, ces fonctionnalités mettent en concurrence directe les webapps (sites internet mobiles) et les applications natives. Les fonctionnalités offertes par les webapps convergent vers celles des applications que l’on télécharge sur les différents « applications stores ».

Et même si l’application native reste encore privilégiée des utilisateurs et développeurs, le HTML5 pourrait contribuer à réduire un peu plus le fossé entre l’application native et la webapp.


L’appstore est directement visé : en enrichissant les capacités des webapps, le HTML5 propose aux développeurs une visibilité de qualité sur l’internet mobile, en s’affranchissant des contraintes imposées par les appstores, et notamment le store d’Apple. Ce dernier impose en effet aux développeurs d’applications natives une commission de 30% des ventes réalisées.

Une problématique émerge donc: le contrôle imposé par Apple à la fois sur le contenu de l’App mais aussi et surtout sur la connaissance des clients ; un point trop critique pour le Financial Times qui a ainsi décidé, en juin dernier, de divorcer d’Apple et de son appstore. Les ventes numériques représentant environ 40% des revenus du journal, l’enjeu est de taille.  Le Financial Times a donc fait le choix de développer une webapp en HTML5, qui offre les mêmes fonctionnalités que l’ancienne application native et l’a accompagné d’une campagne de communication massive pour en faire un succès.

Le HTML5 pourrait-il devenir le langage internet universel ?

De par la relative simplicité pour les développeurs de faire basculer leurs programmes en HTML5 mais surtout l’universalité d’une webapp par rapport à une application native développée spécifiquement pour un OS, le HTML5 a tout du futur langage internet universel. Il facilite aussi bien le travail du développeur que l’expérience de l’utilisateur, qui n’a alors plus à télécharger les multiples mises à jour de son application.

Cependant, le HTML5 n’en est encore qu’à ses balbutiements, et s’il permet un accès internet mobile de qualité via une webapp, sur tous les OS, tous les navigateurs internet ne sont pas encore aujourd’hui capables de le supporter.  Ainsi les versions les plus anciennes d’Internet Explorer et Firefox par exemple sont encore assez peu compatibles, et certaines fonctionnalités ne peuvent pas être exploitées de façon optimale sur ces navigateurs. On peut donc imaginer que cette révolution du langage internet devrait s’accompagner d’une mise à jour générale des navigateurs internet sur l’ensemble des terminaux… ce qui parait encore assez ambitieux !

Mais il est indéniable que le HTML5 gagne du terrain auprès de certains acteurs majeurs du monde internet. Et l’abandon par Adobe du Flash sur internet mobile laisse présager une accentuation du phénomène… Affaire à suivre !

5 thoughts on “Quand le HTML5 fait sa révolution (et celle d’internet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *