mer 14.12 0

BlackBerry Mobile Fusion

Depuis quelques mois, les collaborateurs en entreprises sont de plus en plus amenés à utiliser leurs propres terminaux mobiles pour des besoins professionnels : la tendance BYOD s’installe.

RIM, autrefois imposée par les directions informatiques, voit donc sa part de marché professionnel diminuer peu à peu. En effet, bien que les BlackBerry maintiennent une présence dans les entreprises, les smartphones iOS et Androïd, plus appréciés par les utilisateurs aujourd’hui, font leur arrivée dans ce monde professionnel.

Cependant, ces nouvelles flottes hétérogènes font émerger des problématiques d’administration et de sécurité des équipements et des données.Android RIM iOS RIM, pour éviter de disparaître des entreprises et pour répondre à ce besoin de sécurité des DSI, fait évoluer sa plateforme de gestion des terminaux en supportant les terminaux iOS et Androïd en plus des BlackBerry.

Cette nouvelle version de la plateforme RIM : BlackBerry Mobile Fusion est en phase beta auprès de certains clients RIM et sera lancée officiellement fin mars 2012.

Administration et sécurité

Avec cette plateforme, RIM propose une gestion générale de la flotte mobile entreprise (smartphones et tablettes RIM, Androïd et iOS) à partir d’une seule console Web.

Research In MotionCette plateforme propose donc des mises à jour/configurations des terminaux à distance, l’application de politiques de sécurité, ainsi que l’effacement des données pour les mobiles perdus ou volés.

L’administration des terminaux peut se faire individuellement ou par groupe et avec la définition précise du degré de contrôle des fonctionnalités.

Cette plateforme apporte quelques fonctionnalités supplémentaires pour la gestion des BlackBerry comme le cloisonnement entre les données professionnelles et personnelles (BlackBerry Balance), l’installation d’applications OTA et des politiques de sécurité préétablies.

L’ouverture (forcée) de l’écosystème RIM

L’annonce d’une plateforme telle que BlackBerry Mobile Fusion est historique pour RIM. Pour la première fois, des terminaux concurrents sont acceptés et gérés dans l’écosystème BlackBerry. Le fabricant se rend à l’évidence : les BlackBerry ne règnent plus en maître dans les entreprises, et surtout ils perdent de l’influence auprès des DSI.

BlackBerry Mobile Fusion leur permettra-t-elle de maintenir leur présence dans les entreprises ?

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *