DigitalCorner

Les nouvelles technologies vues par les consultants Wavestone

Facebook & Spotify, de premiers résultats encourageants

1,5 milliard : c’est le nombre de morceaux de musique qui ont été partagés via Facebook en l’espace d’un mois et demi.

En effet, le 22 septembre dernier, Facebook présentait lors de sa conférence annuelle F8 ses nouveaux services de « musique sociale ». Depuis cette date, les utilisateurs des services de musique en streaming Spotify, MOG, Rdio et autres Deezer, peuvent partager automatiquement et en temps réel ce qu’ils écoutent sur le réseau social.

Si, par exemple, un membre ajoute l’application Spotify, ses amis voient ce qu’il est en train d’écouter. Ils peuvent alors se joindre à lui en cliquant sur un lien pour écouter le morceau en cours de lecture.

 

 

Face à la polémique suscitée par la nécessité de disposer d’un compte sur le réseau social pour s’inscrire sur Spotify, et le partage des musiques écoutées jugé un peu trop envahissant, Facebook a calmé le jeu en proposant un mode « écoute privée » permettant aux utilisateurs du service d’écouter de la musique seulement pour eux-mêmes, et sans la partager avec ses amis.

 

Aujourd’hui, l’alliance semble porter ses fruits, à en croire les chiffres avancés par le réseau social. Depuis l’intégration de Spotify à l’Open Graph 2.0, le service de streaming musical aurait enregistré plus de 4 millions de nouveaux utilisateurs. Si l’engouement pour le service se maintient de cette manière, Spotify pourrait attirer au total 35 millions de nouveaux utilisateurs dans les 12 prochains mois.

 

Pour Facebook, la situation est réjouissante : ces chiffres traduisent en effet une bonne adhésion de ses utilisateurs au modèle d’Open Graph 2.0, qui offre de façon radicale le partage d’information depuis des applications tierces (ici Spotify). De quoi encourager d’autres services, qu’il s’agisse de musique, de vidéo (ou pourquoi pas de presse !), à suivre le même chemin.

Du côté de Spotify, bien que cette vague de nouveaux utilisateurs soit impressionnante, il faut la relativiser. En effet, ces 4 millions d’utilisateurs acquis ces dernières semaines bénéficient à l’heure actuelle de l’offre d’essai proposée depuis septembre par Spotify : 6 mois d’écoute gratuite et illimitée, moyennant de la publicité. A l’issue de ces 6 mois, les utilisateurs devront payer, ou se limiter à 10 heures d’écoute gratuite par mois. Reste donc à convertir ces 4 millions d’inscrits en 4 millions d’abonnés d’abonnés…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *