Adobe abandonne le Flash sur mobile, recentre sa stratégie et supprime 750 emplois dans le monde.

Adobe a annoncé le 9 Novembre vouloir arrêter de développer son lecteur Flash pour mobile. Steve Jobs a surement remporté l’une de ses plus belles victoires à titre posthume. L’ex PDG d’Apple, qui critiquait ouvertement la technologie Flash et a toujours refusé de l’intégrer dans ses produits, préférait miser sur l’avènement prévu du HTML5.

Adobe renonce à flash mobile

« Nous n’adopterons plus Flash Player pour mobile » a donc annoncé Adobe. C’est la fin du développement de Flash pour périphériques mobiles. Les versions de Flash actuellement proposées pour les systèmes Androïd et pour la tablette Playbook de RIM ne seront donc mises à jour que pour des corrections de sécurité ou de bugs critiques. Adobe a décidé de mettre dorénavant l’accent sur les applications mobiles ainsi que sur un support du HTML5 pour le web mobile.

 

Objectif : Se recentrer sur 2 métiers


Dans les faits, l’éditeur américain accompagne cette annonce d’une baisse de 8% des effectifs, soit 750 emplois en Europe et aux États-Unis. Cette réorganisation s’inscrit dans la stratégie d’Adobe visant à augmenter les « filières à forte croissance » c’est-à-dire les médias et le marketing numérique (Digital Media & Digital Marketing).

Adobe qui perd ici un rôle central dans la guerre des formats voit aussi sa crédibilité écornée. Officiellement, Adobe va continuer l’aventure Flash sur PC. Malgré tout, si Adobe se concentre sur le HTML5 en mobilité, il serait surprenant de ne pas voir une convergence également sur PC à long terme.

One thought on “Adobe abandonne le Flash sur mobile, recentre sa stratégie et supprime 750 emplois dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top