La bataille du paiement mobile sans contact se poursuit

Lire la vidéo

Cet automne, les villes de Nice et Strasbourg seront l’objet de toutes les attentions pour les acteurs impliqués sur le marché du NFC.

 

En effet, les deux premières villes à porter le programme tri-opérateur Cityzi vont également accueillir un service concurrent de paiement mobile sans contact porté par le groupe bancaire BPCE* en partenariat avec Visa Europe.

 

Il s’agit d’une expérimentation basée sur l’ajout au téléphone d’une carte micro SD :

– L’offre sera utilisable sur 3 terminaux, pour lesquels seront fournis les accessoires contenant la carte micro SD :

. iPhone (3G, 3GS, 4) + étui spécial

. Samsung Galaxy S et Blackberry Bold (9700 et 9780) + dos permettant d’amplifier le signal

– Elle se limitera, dans un premier temps à 500 utilisateurs, collaborateurs et clients du groupe BPCE

– Le montant des transactions sera plafonné à 20Euros

L’objectif du groupement bancaire : proposer une alternative aux modèles existants, dont le « SIM-based » utilisé dans le cadre de l’offre Cityzi.

 

Les acteurs bancaires y voient deux avantages-clés :

 

– D’une part, ce modèle alternatif leur permet de conserver une totale autonomie vis-à-vis des opérateurs mobiles ou des constructeurs

– D’autre part, il permet de s’affranchir de la contrainte liée au faible volume de terminaux compatibles NFC présents actuellement sur le marché

 

Il pose néanmoins plusieurs difficultés :

– Les banques sauront-elles répondre au défi logistique important que leur impose cette offre ?

– Le niveau de sécurité des transactions proposé est-il comparable à celui offert par les services hébergés sur la carte SIM des opérateurs ?

 

Une expérimentation dont les résultats sont à suivre de près donc, notamment au moment où les périmètres de jeu des banques et des opérateurs mobiles se confondent : La Poste ou le CIC ne sont-ils pas devenus MVNO ?

*BPCE est le second groupe bancaire en France : il regroupe 8 000 agences et rassemble les enseignes Banques Populaire et Caisses d’Epargne.

One thought on “La bataille du paiement mobile sans contact se poursuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top