ven 18.05 0

Laval Virtual 2018, Retour sur les moments forts du salon

 La 20ème édition du célèbre salon de la réalité virtuelle et augmentée français, Laval Virtual, vient de se conclure le  08 avril dernier avec plus de 9000 m2 dédiés à la présentation et la démonstration de nouveaux cas d’usages et de technologies innovantes. Avec plus de 300 exposants, 2018 a été l’occasion pour le salon d’inaugurer ses Tech Talks, des keynotes centrées sur les technologies autour de la réalité virtuelle. AMD, PTC, Microsoft, Unity ou encore NVIDIA ont bien sûr été  présents tout au long de l’évènement pour animer ces keynotes.

Digital Corner a saisi l’opportunité de recenser les moments forts du salon.

Plus de 300 exposants réunis pendant 4 jours

Ce n’est plus un secret, depuis des années, la Réalité Augmentée & Virtuelle ou « AR/VR » passionne. Les technologies et les usages ne cessent de s’étendre, ce qui amène le grand public à s’y intéresser de plus en plus, sans parler des filières et des métiers, dont les processus métiers reposent de plus en plus sur ces technologies.

Le salon Laval Virtual est bien la preuve de cet engouement : plus gros salon à l’échelle européenne consacré à la Réalité Augmentée/Virtuelle, Laval Virtual a rassemblé cette année plus de 300 exposants, à l’attention des professionnels comme des amateurs. Parmi les exposants, nous avons pu retrouver certaines comme Studio XXII, Meshroom VR, AMA, Daqri, Diota, Eon reality ou encore Scalian.

Le salon a été une belle occasion de promouvoir les dernières innovations autour de la réalité virtuelle et augmentée avec une attention particulière portée aux solutions pour professionnels. Mais le salon était également l’occasion pour faire la promotion des arts modernes avec, pour la première fois en France, une exposition artistique AR/VR, Recto VRso IN, apportant une dimension plus culturelle à la manifestation.

Le salon a aussi introduit pour la première fois ces « talk techs », montrant une réelle volonté de réunir les meilleurs experts du domaine. Une belle aubaine pour les développeurs de se tenir au courant des prochaines évolutions autour du moteur de jeu « Unity » ou des plateformes AR/VR en plein essor telles que Windows Mixed Reality.

De nombreuses conférences et tables rondes ont permis d’en apprendre plus sur le futur du domaine avec des réflexions autour de l’industrie 4.0, de la transformation sociétale ou encore de l’expérience utilisateur. Nous retiendrons l’intervention marquée du docteur Peter Antoniac, qui nous a proposé un aperçu de ses travaux autour des interfaces en réalité augmentée pour les applications mobiles et les services pour les industries à l’origine de sa start-up Augumenta.

Une édition centrée sur l’intégration de solutions AR/VR professionnelles…

Cette édition s’est indubitablement moins focalisée sur les casques (le hardware) au profit de l’intégration de solution (le software), avec la présentation de nombreux PoC ou solutions commercialisées dans les multiples « Digital Hubs » aménagés pour l’occasion. Des grands groupes tels que Dassault Systèmes, Orange, Epson mais également des fabricants (Microsoft, Dell, Lenovo, …) et PME/ collectivités se sont emparés de l’évènement pour présenter leurs dernières innovations.

Parmi les solutions les plus présentées, nous avons pu noter la création de contenus, le training et l’assistance à la prise de décision, en particulier pour les secteurs de l’industrie et du marketing, suivi de la télémédecine.

Typiquement, des fabricants comme Dell se servent quotidiennement de la réalité virtuelle pour former leurs employés à la sécurité des postes de travail ou à l’assemblage d’ordinateurs via de petites démos ludiques, tandis que la réalité augmentée permet à leurs commerciaux de présenter un modèle 3D des ordinateurs commercialisés directement devant leurs clients à l’aide d’une tablette. La société propose également à n’importe quelle autre entreprise de pouvoir bénéficier de leur solution personnalisable.

Démo Dell consistant à assembler des composants d’ordinateur selon une procédure guidée. Source : Les Numériques

Microsoft a évidemment été au rendez-vous pour proposer des nouvelles démonstrations de solutions AR centrée autour de leur casque « Hololens » (dont la version 2 est très attendue). C’est avec la société Renault que Microsoft a co-construit plusieurs solutions permettant de visualiser la tuyauterie derrière une cloison ou encore pour le contrôle qualité d’un moteur chez Renault Trucks.

Contrôle qualité moteur chez Renault Trucks avec les casques hololens. Source : https://experiences.microsoft.fr/business/new-way-of-work-business/industrie-usage-hololens/

Toujours pour l’industrie, d’autres sociétés, comme EPSON, ont présenté des solutions combinées (lunettes/software) plus matures permettant ainsi de piloter un drone, faire de la téléassistance, superposer des informations sur des équipements sur le terrain, … le tout à travers la même interface en réalité augmentée.

Le salon a aussi permis de promouvoir les solutions AR/VR collaboratives réunissant, dans un même environnement et simultanément, plusieurs utilisateurs. Studio XXII présentait une démonstration collaborative, VERNE, dans laquelle deux joueurs doivent réparer le moteur d’un sous-marin dans un décor atypique, le tout en étant équipé d’un casque HTC Vive Pro et de gants VR pour intensifier l’immersion. On entrevoit déjà un cas d’usage professionnel centré autour de la formation « collaborative » en VR, dans lequel formateur & formé pourront tous les deux être projetés simultanément dans le même environnement virtuel pour pouvoir réaliser ensemble des manipulations métiers.

Démonstration de VERNE, solution VR collaborative. Source : http://xxiigroup.com/blog-fr/verne-vr-laval-virtual

Enfin, avec l’évolution du Cloud et de la puissance de calcul décentralisée, les solutions AR/VR seront de moins en moins une contrainte (aujourd’hui, le software fonctionne soit sur un ordinateur/smartphone appairé à un casque/lunette ou est directement installé en mémoire du casque/lunette) car elle seront dématérialisées. Carri System veut révolutionner le monde de la VR et lancera dans le courant de l’année 2018 un service de Cloud VR à la fois pour professionnels et pour grand public.

…et de nouvelles technologies toujours plus innovantes et des cas d’usages inédits…

Cette édition a été également l’occasion de proposer des démonstrations autour de la projection et des hologrammes 360° proposant ainsi des expériences très diversifiées et ludiques, s’adressant aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Parmi les démonstrations, les innovations de la société Holusion  ont rencontré un franc succès avec la mise en avant du « Prism » interactif et des vitrines holographiques.

Hologramme via vitrine holographique « Holusion » – Source : https://holusion.com/fr/posts/2018-04-09-Laval_Virtual_2018

Des espaces faisant la part belle aux simulateurs ont également été aménagés, plutôt destinés aux salles d’arcade ou aux parcs d’attractions, remettant au goût du jour les simulateurs de sensations physiques associées aux expériences de réalité virtuelle avec, par exemple le Kat Walk proposé par la société XDVR dont son utilisation semble, pour le moment, peu envisageable dans un contexte professionnel.

Evoqués plus haut avec l’exemple de VERNE, les gants VR ont ainsi été fortement mis à l’honneur car offrant une meilleure immersion pour les utilisateurs. Ainsi, Manus VR  ou encore Sense Glove ont présenté leurs gants nouvelle génération permettant de «  », se substituant complétement les manettes des HTC Vive ou des Occulus rift. Les gants permettent de prendre en compte deux phalanges pour chacun des 10 doigts et ne nécessitent pas de liaisons filaires pour fonctionner, le temps de latence observé est très court et les mains et doigts sont effectivement particulièrement bien reconnus et modélisés.

Enfin, La solution Wild Dophin Waterproof a marqué les esprits en proposant un cas d’usage inédit, celui de pouvoir nager en VR avec des dauphins dans un bassin aquatique ou une piscine. On pressent déjà des cas d’usage de formation professionnelle à destination des métiers de la construction & maintenance sous-marines !

Nager avec les dauphins en VR est désormais possible – Source : https://www.ouest-france.fr/high-tech/laval-virtual/video-au-laval-virtual-2018-j-ai-nage-avec-des-dauphins-virtuels-5673196

…qui promettent de belles perspectives pour l’AR/VR !

Riches en présentations, démonstrations et innovations, Laval Virtual 2018 annonce de belles perspectives pour le secteur de l’AR/VR.

En particulier avec des investissements toujours plus importants dans l’intégration de solutions AR/VR au sein des entreprises et la volonté de vouloir « cloudifier » les solutions, on perçoit déjà une forte croissance à venir des offres ARaaS (AR as a service) et des VRaaS (VR as a service) proposant des offres combinées Matériels/Solutions ARVR/services. La société Econocom a d’ailleurs annoncé récemment le lancement de son offre ARaaS auprès des entreprises profitant de ses partenariats avec Microsoft pour la fourniture de matériels (Hololens) et des studios de développements pour la modélisation 3D et l’intégration de solutions.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *