mar 19.04 0

L’Holoportation, ou quand Microsoft réinvente la communication grâce à des hologrammes

L’Holoportation, ou quand Microsoft réinvente la communication grâce à des hologrammes

L’Holoportation, (r)évolution de la réalité augmentée

Comme nous le décrivions précédemment dans cet article, la réalité augmentée gagne du terrain, que cela soit dans le cœur du public comme dans les entreprises. L’Holoportation n’échappe pas à la règle. Si le terme semble tout droit sorti d’un film de science-fiction, il s’agit pourtant bel et bien d’un futur que Microsoft envisage. Petit point d’actualité concernant cette nouvelle technologie au nom porteur.

L’Holoportation, qu’est-ce que c’est ?

Baptisée « Holoportation », cette technologie est une contraction entre « hologramme » et « téléportation ». Il s’agit d’un procédé de réalité augmentée permettant d’afficher le corps d’une personne en 3D, virtuellement, (partie « hologramme ») comme si elle était dans la même pièce que soi, alors qu’elle est à des milliers de kilomètres (partie « téléportation »).

Casque HoloLens de Microsoft
Casque HoloLens de Microsoft

Zoom sur le casque HoloLens de Microsoft

Ce casque au design futuriste n’est en fait qu’un un mini-ordinateur que l’on pose sur sa tête, et qui, bien sûr, tourne sous Windows 10. On y retrouve des applications spécifiques aux lunettes (par exemple des mini-jeux où il faut tirer sur des petits robots… dans son salon !) mais aussi d’autres applications plus classiques communes aussi bien à votre ordinateur qu’à votre tablette : surfer sur le web, regarder des vidéos, etc… La personne portant le casque doit utiliser ses gestes, mains et doigts, pour cliquer, dérouler, agrandir le contenu qu’il voit devant lui. Découvrez  par exemple un père jouant avec sa fille dans la vidéo de présentation de Microsoft.

En quoi ce casque peut-il être utile à l’usage professionnel ?

Évidemment, ce que l’on décrit jusqu’à présent est assez intéressant, mais difficilement applicable au monde de l’entreprise. On peut aussi se servir des lunettes pour passer des appels  ! Et c’est là que le principe de réalité augmentée apporte un plus : la fenêtre de conversation et l’image de la personne sont alors visibles juste devant soi, et se déplace si l’on se déplace.

Et sinon, concernant l’Holoportation ?

Jusqu’ici, nous avions décrit le casque de réalité augmentée. Ce casque permet également de faire de l’Holoportation, comme Microsoft se plait à l’appeler.

Deux personnes communiquant en Holoportation : à gauche, personne virtuelle, à droite, personne réelle.
Deux personnes communiquant en Holoportation : à gauche, personne virtuelle, à droite, personne réelle.

Comment cela fonctionne-t-il ? On a d’abord des caméras 3D positionnées dans la salle de la personne que l’on va « holoporter », qui servent à reproduire la personne et son environnement, puis il faut ensuite appliquer des textures réalistes (vêtements, cheveux) et envoyer tout cela au correspondant qui reçoit le signal grâce à son HoloLens. La particularité de l’HoloLens est qu’il fait tout en temps-réel, malgré une légère latence. Il est donc tout à fait possible de communiquer avec son interlocuteur professionnel comme s’il était dans la même pièce !

Quelques subtilités

Bien évidemment, la technologie n’en est qu’à ses balbutiements, mais on peut déjà noter une grande volonté de faire les choses différemment. Déjà, Microsoft commercialise des lunettes de réalité augmentée et non de réalité virtuelle (ex : Oculus Rift).

Néanmoins, on peut déjà dénombrer plusieurs avantages :

Capture d’écran de la vidéo de présentation des HoloLens par The Verge.
Capture d’écran de la vidéo de présentation des HoloLens par The Verge.
  • Grâce aux HoloLens, une sensation de perspective réelle s’installe et on peut voir les objets qui nous entourent, contrairement aux lunettes de réalité virtuelle, ce qui diminue le risque de se cogner dedans par exemple…
  • L’Holoportation présente quelques fonctionnalités étonnantes, comme notamment : l’enregistrement, le rembobinage, la miniaturisation…
  • Le casque HoloLens permet d’être multitâche : rien n’empêche d’avoir plusieurs écrans virtuels en face de soi.
  • L’environnement de l’utilisateur est aussi affiché en 3D : si votre interlocuteur attrape un objet, il est aussitôt modélisé en hologramme ce qui vous permet de le voir vous aussi.

Nécessairement, il est possible de lister également quelques inconvénients :

  • Le champ de vue est limité et les graphismes encore peu convaincants ce qui fait qu’il est impossible de confondre un détail virtuel et un détail réel.
  • Artefacts graphiques, bugs d’affichage sont encore monnaie courante… D’autant plus que la puissance de calcul nécessaire pour obtenir un rendu correct est immense. (Cela confirme l’impossibilité de démocratiser au grand public… pour le moment)
  • Cela reste des lunettes, il faut donc les porter sur le nez, et on connait tous les lunettes de cinéma qui finissent par exemple par peser lourd…
  • Quelques fonctionnalités semblent superflues : il y a plus rapide et pratique pour effectuer une recherche web que de devoir cliquer avec ses doigts en l’air sur des lettres fictives surtout lorsque l’on a des difficultés à rester suffisamment stable pour cliquer au bon endroit ! L’utilisation du microphone intégré parait déjà plus pertinente.

Ceci étant dit, les utilisations professionnelles peuvent donner l’eau à la bouche. Dans le futur, l’Holoportation pourrait permettre entre autres :

  • La tenue d’une réunion de façon plus interactive encore qu’en visioconférence
  • La facilitation de démonstrations de produits (par exemple dans l’industrie) : un vendeur de voitures pourrait détailler sa voiture dans les moindres détails aux futurs acheteurs, faire entendre le bruit,… Les futurs acheteurs pourraient aussi tourner autour de la voiture, l’inspecter eux-mêmes et gagner un temps précieux sur les déplacements.
  • La facilitation de la vente de services (par exemple dans l’événementiel) : une entreprise peut faire visiter les locaux qu’elle loue pour des événements particuliers pour donner un avant-goût à ses clients.
  • Un gain de temps considérable : planifier une réunion demande moins de temps puisque tous les participants n’ont pas à trouver un horaire commun et à prendre en compte les déplacements pour s’y rendre.

Une démocratisation qui parait difficile

Vous l’avez compris, l’Holoportation vient de naître. Mais quelle naissance ! Les rêves les plus fous paraissent maintenant à portée, et même s’il faudrait encore de nombreux mois de perfectionnement, l’Holoportation parait déjà extrêmement prometteuse. Les utilisations restent encore professionnelles mais donnent matière à réflexion pour le commun des mortels : l’idée de partager plus facilement un quotidien, même à distance, est attirante. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir montrer son dernier achat à sa famille ? Présenter son nouveau-né ? Reste à démocratiser le concept au plus grand nombre, et au prix de 3,000$ le casque HoloLens, le challenge est grand

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *