lun 25.01 0

Le cashback : quand acheter en ligne peut vous rapporter de l’argent

Très populaire dans le monde anglo-saxon, le cashback, reste un outil promotionnel encore assez méconnu du public français. Il représente pourtant un marché porteur qui peut permettre de faire d’importantes économies sans (trop) modifier ses habitudes d’achats en ligne.

Le cashback, qu’est-ce que c’est ?

La définition exacte en français du cashback serait quelque chose comme la « remise en argent ». Derrière ce terme anglophone, et qui sonne mieux comme tel, se cache un nouveau mode de consommation avec une promesse : tout ce que vous achetez vous rapporte de l’argent. En France, c’est en 2010 que le principe du cashback s’est généralisé pour ne plus toucher uniquement le secteur du commerce électronique mais pour s’étendre auprès de milliers de marchands en ligne. Il est devenu, en quelques années, un secteur ultra concurrentiel car très apprécié par les internautes.

La différence clé entre le cashback et les promotions plus classiques réside dans son fonctionnement : dans notre cas, la réduction ne se fait pas au moment de l’achat mais avec un remboursement qui vous est reversé après votre commande directement dans vos gains.image 1

Comment ça marche ?

Lorsque que l’on se connecte sur un site de cashback, il faut d’abord s’identifier, et créer un profil utilisateur tout à fait classique. Ensuite, à chaque fois que l’on souhaite faire vos achats sur internet, il faut passer par ce site. Un cookie est créé sur son ordinateur afin de pouvoir tracer les achats d’un même utilisateur.

Il est possible de retrouver, dans le moteur de recherche du site de cashback sélectionné, l’ensemble des sites proposant ce type de promotion. il suffit cliquer sur le logo de l’enseigne recherchée pour activer le cashback et être redirigé vers son site internet.

À partir de ce moment-là, l’utilisateur continue à faire son shopping normalement, et un pourcentage du montant de ses achats sera ajouté à son solde. À partir d’un certain montant cumulé (dépendant du site de cashback), il pourra demander à recevoir son argent par les différents moyens existants : chèque, virement, carte bancaire, Paypal, etc,…image 2

Exemple : Vous souhaitez réserver un voyage sur un site spécialisé d’une valeur de 1000€. Votre site de cashback propose 10% de cashback. Vous gagnerez donc 100 euros dans votre cagnotte. Vous constatez que le site vous propose de récupérer votre argent à partir de 20 euros cumulés. Vous faites votre demande de virement directement sur le site et récupérez votre argent directement sur votre compte bancaire.

Évidemment, plus les achats sont chers, plus le montant récupéré est élevé.

Quels sont les avantages pour chacun des acteurs ?

  • Pour l’utilisateur: il obtient des réductions très avantageuses et découvre de nouveaux sites spécialisés.
  • Pour le marchand : Il gagne de nouveaux clients, augmente sa visibilité et peut effectuer des campagnes emailing sur une population bien ciblée, puisqu’il connait vos goûts et vos habitudes d’achat.
  • Pour l’intermédiaire : Il gagne des commissions.

Quel type de site propose du cashback ?

Le cashback est accessible sur un très vaste choix de sites internet. Ces sites peuvent être les leaders du marché qui cherchent juste à capter une clientèle plus large ou à tester la vente de nouveaux produits. Les sites plus récents, et plus spécialisés, qui souhaitent se faire connaître sont également très présents sur les sites de cashback. En fait, à peu près tout ce qui peut être acheté sur Internet est susceptible d’être présent sur ce genre de site. Pour le vérifier, il suffit juste de se rendre sur le site d’un prestataire de cashback et de rechercher le marchand souhaité.

Les achats rémunérés, mais pas seulement

Si acheter sur internet en passant par le site du prestataire de cashback est la méthode la plus connue pour faire image 3croître le montant de sa cagnotte, les acteurs du marché redoublent d’inventivité pour vous rendre actifs sur la toile, donner de la visibilité à leurs sites partenaires, tout en faisant gagner un peu d’argent à l’utilisateur pour l’appâter:

  • Les emails rémunérés : Lorsque l’on s’inscrit sur ce type de site, il est possible d’accepter de recevoir des emails rémunérés. À chaque fois que l’utilisateur reçoit un email envoyé par le site, celui-ci lui rapporte de quelques centimes à parfois plusieurs centaines d’euros par tirage au sort. Ce mail peut contenir une promotion pour l’un des marchands, une proposition d’inscription à un jeu, à une newsletter ou peut simplement contenir un article de la part d’un site en ligne souhaitant également augmenter sa visibilité sur le Web.
  • Les avis rémunérés : Vous avez effectué une commande chez un marchand partenaire ? Donnez votre avis sur le déroulement de votre commande. Si celui-ci est validé (écrit correctement, sans vulgarités et sans fautes d’orthographes), il vous rapportera également de l’argent dans votre cagnotte !
  • Des codes promotionnels négociés : Certains codes promotionnels sont, soit ajoutés par la communauté, soit négociés directement entre le site de cashback et le site partenaire. Des livraisons gratuites, des pourcentages de réduction et des cadeaux à la livraison, cumulables avec le cashback sont généralement proposés.

Quels sont les grands acteurs du marché

  • Mailorama.fr : En plus de proposer des jeux concours sur sa page Facebook, cette enseigne offre des promotions très intéressantes en fonction des périodes de l’année (Noël, fête des mères, rentrée scolaire…). Ce site internet référence plus de 1500 marchands proposant du cashback.
  • Ebuyclub.com : C’est également l’une des plus grosses plateformes de cashback françaises, on y trouve de tout ! Alimentaire, culture, divertissement, mode, services, voyages, etc…
  • Fr.igraal.com, cash-back.com, poulpeo.com : L’ensemble de ces sites propose le même fonctionnement que Ebuyclub.com et proposent également de nombreux partenariats.

Un conseil : Si vous n’êtes pas un très gros acheteur en ligne, choisissez un seul site de cashback et évitez de trop vous disperser. Vous risqueriez sinon de détenir un nombre incalculable de cagnottes en ayant beaucoup de difficultés à atteindre le montant seuil permettant de recevoir votre argent.

Si à l’inverse, vous êtes très habitué à acheter sur internet, n’hésitez pas à comparer les différents sites de cashback. En effet, chaque acteur du marché négocie son propre cashback avec l’annonceur, celui-ci peut donc varier significativement d’un site à l’autre.

Les plateformes d’affiliations, intermédiaires entre le site de cashback et l’annonceur

L’affiliation est un modèle dans lequel l’entreprise est rémunérée en fonction des ventes ou des leads générés surimage 4 un site marchand à partir des visiteurs issus du site.

Si le business modèle des sites de cashback repose en parti sur l’écart entre le pourcentage négocié avec le site de e-commerce, appelé annonceur, et celui reversé au client, ce pourcentage est très rarement négocié directement avec l’annonceur. En effet, les plateformes d’affiliation jouent le rôle d’intermédiaire et permettent aux sites de cashback de négocier plusieurs partenariats en même temps (sans avoir à négocier avec chaque annonceur au cas par cas). Les plateformes d’affiliation mettent donc en relation les annonceurs et les sites de cashback tout en garantissant la traçabilité des achats et le suivi des ventes réalisées par les affiliés. Plusieurs types de plateformes existent mais huit d’entre elles représentent presque la totalité du marché français : Tradedoubler, Zanox, Public Idées, Effiliation, Affilinet, Netaffiliation, Commission Junction, Reactivpub.

Les programmes d’affiliation et les annonceurs n’étant pas toujours les mêmes sur l’ensemble des plateformes, les sites de cashback entretiennent généralement un partenariat avec l’ensemble de ces sites afin de bénéficier du plus large choix possible dans les cashback négociés et les campagnes emailing à relayer.

Existe-t-il des inconvénients au cashback?

  • L’écart entre les montants de cashback accordés : Alors que certains sites de e-commerce accordent 10 à 20% de cashback, d’autres ne proposeront que 1% ou 2%. Ce montant dépend généralement du tarif négocié entre le site prestataire de cashback et le site de e-commerce où vous souhaitez faire votre shopping. De plus, ce montant peut varier tous les mois en fonction des pourcentages négociés et peut être accordé sur une catégorie de produit spécifique uniquement. Il est donc indispensable de lire les conditions générales pour obtenir votre cashback. Exemple : Vous souhaitez vous rentre sur un site de e-commerce spécialisé pour acheter votre nouvelle télévision et remarquez 8% de cashback sur ce site. Sans vous méfier, vous aller vous rendre sur ce site et passer à l’achat. Quelques jours plus tard, vous vous apercevez que votre cashback n’a pas fonctionné. Il est fort probable que sous les conditions du cashback il était indiqué que cette promotion ne fonctionnait que pour les ordinateurs et non pas pour les télévisions. Attention donc à bien lire les petites lignes…
  • Le délai : Il faut en moyenne un à deux mois entre la commande et la réception du cashback dans votre cagnotte.
  • Le seuil pour recevoir votre argent : Vous devez généralement attendre d’obtenir un minimum de 20 euros dans votre cagnotte pour pouvoir récupérer votre argent.
  • Les bugs : Il peut arriver que, sans aucune raison, votre cashback n’ait pas été pris en compte. C’est assez rare, mais il arrive de devoir appeler le support pour demander l’activation de votre cashback qui n’a pas été pris en compte.
  • Les achats compulsifs : Il faut l’avouer, avoir la sensation de faire de bonnes affaires peut vous poussez à acheter plus, et surement beaucoup de choses dont vous n’avez pas réellement besoin. Attention donc à bien vous contrôler malgré les promotions cashback sur vos sites préférés.

Malgré ces quelques points où il convient d’ouvrir l’œil et de surveiller régulièrement ses transactions, le cashback reste un outil très facile d’utilisation permettant de faire des économies en quelques clics. Même si les pourcentages sont généralement modestes, les cumuler tout au long de l’année en passant par ces sites se fait très rapidement de manière automatique et peuvent vous faire économiser plusieurs centaines d’euros.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *