Pourquoi vous devriez vous intéresser à la Singularité ?

La Singularité approche.

En 2014, une prouesse technologique a permis à un indien et à trois français de se dire « bonjour », par télépathie.  En 2014, un fonds d’investissement hongkongais a nommé comme membre de sa direction, Vive, une machine d’intelligence artificielle. Ce ne sont que deux exemples frappants parmi plusieurs démontrant que la science-fiction de notre adolescence est déjà devenue réalité. Et ce mouvement va en s’accélérant. Dans 30 ans, le progrès technologique sera tel que nos modèles sociétal, politique, économique… pourraient être totalement obsolètes dans un monde open-source. S’ils ne s’accordent pas sur le timing, la majorité des scientifiques sont en phase sur la trajectoire. Nous nous dirigeons inéluctablement vers la Singularité. La Singularité, encore une énième lubie marketing prophétisée par des gourous technologues à la solde des géants américains ? Qu’est-ce que cela va changer ?

Le progrès est exponentiel

La Singularité n’est pas une lubie mais bien une conviction partagée par de nombreux scientifiques. Cette conviction repose sur la théorie de la Singularité, émise par un mathématicien et physicien John Von Neumann, il y a plus d’un demi-siècle. Selon lui l’accélération exponentielle du progrès technologique induit des changements dans notre mode de vie tels que nous nous dirigeons vers un point de rupture. A l’approche de ce dernier, le progrès technologique sera tellement rapide que nous ne serons plus capables de le percevoir. Nous n’avons donc absolument aucune idée de ce qui se produira après. Au-delà de ce point de rupture notre monde sera méconnaissable.

Le progrès est exponentielPrenons une analogie pour illustrer la puissance de l’exponentielle.  Vous marchez dans la rue et faites 30 pas linéaires. Globalement vous parcourez une dizaine de mètres. Imaginez maintenant faire 30 pas exponentiels. A chaque nouveau pas exponentiel vous faites le double du nombre de pas précédents : 1, 2, 4, 8, 16… En appliquant 30 fois cette règle quelle distance pensez-vous avoir parcouru ? 10 kilomètres ? 500 kilomètres ? En réalité vous avez dépassé… la Lune à pied. Impressionnant, non ? Mais difficile de croire que le monde dans 30 ans sera totalement méconnaissable. Après tout, le monde d’il y a 10 ans n’était pas si différent. Et pourtant… Il y a seulement 10 ans la première vidéo était uploadée sur Youtube. Aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs regardent chaque jour des centaines de millions d’heures de vidéo.

Penchons nous maintenant sur les exemples du livre « Singularity is near » de Raymond Kurzweil. En quelques mots il a démocratisé il y a une vingtaine d’années la théorie de la Singularité pour en faire son cheval de bataille. Si vous ne le connaissez pas encore, les superlatifs à son propos son nombreux : génie, machine à penser ultime, héritier de Thomas Edison… Multi-récompensé, honoré par 3 présidents, membre du « Hall of Fame » des inventeurs, il est aujourd’hui considéré, comme un des meilleurs  inventeur et penseur au monde. A ce titre il prédit donc depuis 30 ans les futures ruptures technologiques.

Dans son livre, Kurzweil démontre qu’en considérant des échelles de temps suffisamment longues le progrès a toujours été exponentiel : depuis l’évolution d’une cellule de vie unique jusqu’aux humains que nous sommes, le prix des transistors, le coût de séquençage de l’ADN, la réduction de la taille des appareils de nanotechnologie, les revenus de l’e-Commerce… L’exponentielle n’est pas limitée à une technologie. Dans le cas de l’informatique par exemple, cette loi existait avant l’avènement de la fameuse loi de Moore. Un peu détonnant n’est-ce pas ? Difficile à croire ? C’est normal notre cerveau n’est pas conçu pour penser exponentiellement mais linéairement et donc « faire une dizaine de mètres en 30 pas ». Le projet de décodage du génome humain l’illustre parfaitement. Après avoir réussi à en décoder seulement 1%, les gens déclarèrent cette ambition démesurée, qu’il faudrait 700 ans pour y arriver. 7 ans plus tard le génome était décodé.

La trajectoire de l'exponentielleTerminons par une dernière analogie.

Vous êtes un homme en 1910. Vous devez imaginer le monde en 2015. Nikolas Tesla mis à part, vous serez totalement incapable d’imaginer le quart de la moitié des révolutions dont nous bénéficions un siècle plus tard. D’abord quelques découvertes scientifiques fondamentales ont été faites telles que la structure de l’ADN, la théorie de la relativité, l’ADN ou l’énergie nucléaire par exemple. Plus concrètement vous ne pouvez pas imaginer tous ces objets utilisés au quotidien dont la technologie est pour nous quasiment « invisible » : congélateur, aérosol, télévision, stylo-bille, micro-onde, codes barres, pacemaker, pilule contraceptive, microprocesseur, GPS, Internet… En 2060 vous aurez le même regard sur 2015 que celui que vous portez aujourd’hui sur 1910. Vous saisissez mieux la puissance de l’exponentielle  ?

Les nanotechnologies, la biotechnologie, les sciences de l’information et les sciences cognitives convergent et constituent les technologies de rupture de la Singularité. Elles entraînent déjà tout sur leur passage. Peut-être vous demandez-vous maintenant ce que cela va concrètement changer ?

Dans 30 ans notre monde sera totalement méconnaissable

Tout.

Aujourd’hui, un adolescent de Mumbai, via son smartphone, a autant accès à l’information qu’un milliardaire de la Silicon Valley.

Dans les années 2020, la plupart des maladies disparaitront, détruites par des nanobots circulant dans notre corps (ils existent déjà). Les voitures autonomes auront commencé à circuler, et nous n’aurons probablement plus le droit de conduire sur autoroute.

En 2025, un ordinateur de 1000$ aura les capacités de calcul du cerveau humain (n’importe lequel de nos smartphones est aujourd’hui plus puissant que le plus puissant des superordinateurs d’il y a 20 ans).

En 2025, nous ne serons plus 3 milliards d’humains connectés à Internet mais 8 milliards avec les conséquences économiques que cela engendrera.

Dans les années 2030 la réalité virtuelle nous semblera aussi réelle que la réalité

S’il a fallu 38 ans pour que la télévision soit adoptée par 50 millions de personnes et seulement 9 mois à Twitter, combien de temps faudra-t-il pour que ces futures technologies soient adoptées et bouleversent totalement notre monde ?

L’intelligence artificielle se répand déjà. Elle atteindra tout et tout le monde, qui que vous soyez, où que vous soyez. L’intelligence artificielle sera votre médecin, votre psychologue, votre conseiller financier, votre professeur et celui de votre enfant, votre coach vestimentaire, votre comédien, votre cuisinier… et bien plus. L’intelligence artificielle sera dématérialisée, démonétisée et démocratisée. Elle touchera tous les secteurs.

Les opportunités sont donc d’une ampleur sans précédent. Les NBIC nous rendrons encore plus intelligents, encore plus forts. Elles résoudront nos problèmes de santé, d’énergie, d’éducation. Elles pourraient certainement aussi nous permettre de trouver des solutions aux problèmes que poseront les gigantesques changements sociaux annoncés. Mais la technologie est aussi une « arme à double tranchant ». Il y a longtemps la découverte du feu nous a apporté chaleur, cuisson et protection… mais aussi les incendies. Chaque technologie apporte son lot de promesses et de dangers (drones militaires, eugénisme génétique, chômage induit par la robotisation de l’industrie…).

Vous êtes encore peut-être sceptique ? Pourtant l’exponentielle appliquée à l’Histoire démontre que les changements futurs seront beaucoup beaucoup plus importants que ce notre intuition nous indique. En tant qu’espèce la plus évoluée sur la planète, si nous parvenons à induire des bonds de plus en plus importants et de plus en plus rapidement, alors nous finirons par atteindre un point de rupture si important, la Singularité, que notre monde sera méconnaissable. Plutôt que de me croire sur parole, je vous invite à quotidiennement lire, décrypter les avancées de la science et de la technologie. Vous distinguerez peu à peu de plus en plus de signaux indiquant que la Singularité approche bel et bien. S’il n’y avait qu’une chose à retenir ce n’est pas le timing de la Singularité : 2045, 2060, ou 2080 pour les plus pessimistes. Le fait majeur est que la majorité des experts scientifiques s’accorde sur la direction dans laquelle nous nous dirigeons : la Singularité approche. Soyez prêts.

One thought on “Pourquoi vous devriez vous intéresser à la Singularité ?

  1. Quelques réflexions à propos du progrès :
    – Qu’est-ce que le progrès ? En effet, dans « progrès », il y a « progresser », ce qui sous-entend de progresser vers quelque chose. Or, nous ne voyons pas bien vers quoi, si ce n’est plus d’énergie, plus de biens, plus de confort, plus de longévité … Tout ça pour quoi ?
    – L’histoire nous a montré des exemples de civilisations qui poussèrent très loin le progrès technologique :
    o Harappa et Mohenjo Daro, 4 000 ans avant Jésus-Christ
    o Rome qui s’effondra sous les assauts barbares
    o Athènes
    o Mayas, Aztèques et Incas qui s’effondrèrent sur elles-mêmes avant le coup de grâce porté par quelques aventuriers espagnols
    o Empire Chinois dont la particularité est de s’être plusieurs fois effondrée, mais a en fin de compte absorbé ses envahisseurs pour ressusciter un peu plus tard …
    – Qu’est-il resté de la technologie de ces civilisations ? Rien des civilisations de l’Indus, quelques pyramides égyptiennes, beaucoup de ruines (à l’exception du pont du Gard qui défie toujours le temps). En revanche, si la technologie a souvent été perdue, la civilisation et le savoir intellectuel et philosophique a pu, dans de nombreux cas, demeurer (civilisation grecque dont nous héritons).
    – Vers où va le progrès technologique de notre civilisation consumériste occidentale ? Quand nous constatons le développement parallèle de la détresse sociale et l’afflux de nombreux pauvres du monde entier attirés par notre confort, nous pouvons nous demander à juste titre : « et si notre singularité prochaine ne serait pas tout simplement un effondrement ? »
    – D’où l’intérêt de nous poser les bonnes questions :
    o Quel est le sens du développement technologique, ou plutôt, comment puis-je améliorer la condition humaine à travers le développement technologique ?
    o Quel sens donner à mon activité professionnelle ?
    o Comment puis-je contribuer à réduire les effets pervers du développement technologique qui, après tout, doit demeurer au service de l’homme, et non le contraire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top