ven 01.05 0

Periscope / Meerkat : Révolution ou feu de paille ? Retour sur les applications de streaming vidéo

Depuis maintenant plus d’un mois, la bataille fait rage entre les deux applications pionnières dans le domaine du live streaming sur mobile ; Meerkat et Periscope. Mais cette énième bataille dans le monde de la high tech reflète-t-elle un simple phénomène de mode ou une réelle tendance de fond ?

Un concept simple

La fonctionnalité de base de ces deux applications est de permettre, via un mobile, de diffuser en streaming (flux direct)  du contenu filmé en direct à des personnes équipées de l’application. Ce processus de « live-streaming » n’est pas nouveau en soi, des sites comme Justin.tv, Ustream ou même Chatroulette sont quelques-uns des exemples de plateforme de livestreaming qui ont connu un certain succès par le passé.

La nouveauté de ces applications réside dans leur avancée technologique d’une part , et dans un changement de comportement sociétal de l’autre. C’est d’abord grâce aux avancées technologiques permises par les nouveaux smartphones ainsi que la démocratisation de l’internet mobile  que ces applications ont pu voir le jour. D’autre part, à l’ère de l’hyper connexion, le besoin (presque maladif ) de partager  en quasi instantanée tout et n’importe quoi, est également un facteur déterminant dans la réussite de ces plateformes.

Une confrontation inévitable

meerkatMeerkat, l’application israëlienne au logo de suricate,  a été la première à être disponible pour le grand public suite à sa présentation au festival South by South West (SXSW pour les intimes) à la mi-mars.

Periscope

Twitter, le 26 Mars dernier, a contre-attaqué en lançant sa propre application de livestreaming sur mobile, Periscope (du nom de l’entreprise rachetée quelques mois plus tôt pour près de 100 Millions de dollars selon le wall street journal).

Twitter a alors décidé purement et simplement de refuser l’accès à son social graph à Meerkat.

Concrètement, cela veut dire que du jour au lendemain, les utilisateurs de Meerkat ont perdu tous leurs contacts Twitter et ont dû se recréer un réseau au sein de l’application de livestreaming en ajoutant une à une les personnes qu’ils souhaitaient suivre. Cette manoeuvre a fortement impacté le taux d’adhésion à l’outil, et a favorisé l’essor de Periscope qui dispose bien des liens entre les utilisateurs de la plateforme mère Twitter.

Periscope présente sur Avril le double de sessions de direct par rapport à Meerkat
Periscope présente sur Avril le double de sessions de direct par rapport à Meerkat

Meerkat tente donc désormais de faire adopter son utilisation en proposant du contenu tous azimuts, n’ayant pas d’informations précises sur les goûts et intérêts de ses utilisateurs. Un handicap qui pour certains a déjà signé l’arrêt de mort de l’application, et ce malgré une levée de fonds de près de 14 millions de dollars dans les jours qui ont suivis la sortie de Periscope. Mais les rumeurs de rachat de l’entreprise par le géant Facebook pourrait bien offrir un nouveau départ à l’application.

Notifications_Meerkat

Les propositions intempestives de contenu par Meerkat traduisent sa volonté quasi désespérée de faire adopter l’application au dépens de son concurrent

Autre différence de taille, si Meerkat permet uniquement de diffuser un contenu filmé en direct, Periscope permet un système de replay pendant 24h des contenus filmés.

Pour le reste, Periscope et Meerkat sont similaires et l’utilisateur peut:

  • Commenter en direct un livestream
  • « Liker » en direct, via l’envoi de cœur à l’écran sur Periscope, via l’envoi d’un tweet sur Meerkat
  • Regarder un stream  d’une personne inconnue
  • Suivre de nouvelles personnes…

Un problème certain de droit

L’accès à la diffusion dérégulée de vidéo pose forcément des problématiques de droit civil. Tout citoyen avec un téléphone portable pourrait diffuser un concert entier ou un match de son équipe favorite en direct sur son compte. De l’autre coté, toute entreprise qui utilise ce procédé à des fins commerciales sans le consentement des personnes filmées s’exposeraient à des poursuites (plus de détails dans cet article). A la différence de vidéos postées sur Youtube, qui peuvent être tracées puis supprimées, sur Meerkat ne reste  aucune trace de l’enregistrement une fois la diffusion terminée. Cela rend les possibles poursuites extrêmement compliquées. Sur Periscope, ce n’est pas plus simple puisque l’utilisateur a le choix de rendre disponible son livestreaming en replay simplement pour une durée de 24 heures… HBO est déjà confronté au problème suite à la diffusion sur Periscope du premier épisode de la nouvelle saison de sa série phare, Game Of Thrones.

Quel avenir pour le Livestreaming mobile?

Par le passé, beaucoup d’autres applications semblaient révolutionner les usages mais ont sombré les unes après les autres dans l’oubli. Secret, Yo, Draw something ou même Whisper sont quelques exemples récents d’applications qui n’ont été populaires que pendant les quelques semaines de leur courte exposition médiatique.

Mais à  y regarder de près, le livestreaming a peut-être plus d’avenir que l’on peut le croire de prime abord ..

La volonté de plus en plus présente d’instantanéité dans nos échanges et notre accès à l’information crée un besoin de plateformes de partage comme celle-ci. Si aujourd’hui la plupart des contenus disponibles sur ces plateformes sont en majorité sans grand intérêt, on voit de plus en apparaître des contenus de fond, bien plus intéressants, à l’image des diffusions en direct par des journalistes, des particuliers relayant une actualité directement depuis leur smartphone, ou bien des événements directement diffusés par les organisateurs sans passer par les diffuseurs classiques.

Dans les faits, les entreprises, organisations et personnes influentes y trouvent déjà leur compte. Twitter leur permettait une proximité nouvelle avec leur base de fans via des échanges en direct sur 140 caractères. Periscope y ajoute l’image et rend le rapport encore plus puissant. Twitter l’a bien compris et affiche Periscope comme un fantastique outil de communication pour les trend setteurs et les marques, tout en s’assurant d’ores et déjà des retombées financières en amenant un traffic nouveau vers la maison mère qui dispose déjà d’un système de monétisation efficace grâce aux tweets sponsorisés. C’est ainsi que Twitter a contacté Nikos Aliagas, addict aux réseaux sociaux, qui a pu periscopé (oui, l’expression existe déjà) les coulisses de l’émission The Voice samedi 4 Avril. Le responsable numérique de l’UMP a également tenté de profiter du buzz de l’application pour faire un live streaming du discours de Nicolas Sarkozy lors des résultats du 2ème tour des départementales, sans anticiper la pluie de commentaires négatifs que l’ancien président allait susciter…


Le monde en direct, partout, tout le temps et dans le creux de sa main. La promesse semble alléchante.

L’arrivée de ces deux applications en quasi simultanée et leur bataille fratricide a attiré la lumière vers une véritable vague de fond qui s’annonce: la modification durable de notre rapport à l’information en direct. A court terme, il semble que les premiers acteurs qui ont intérêts à se positionner sur ces nouveaux médias sont  les acteurs du monde de la communication et du monde politique. Reste à savoir si à long terme, cette vague lancée par Periscope et Meerkat perdurera avec ces 2 acteurs ou prendra une toute autre forme pour proposer aux utilisateurs autre chose que du « self livestream » ou du contenu sponsorisé.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *