ven 13.03 0

Onoff : des numéros de mobiles à la carte

Depuis plusieurs décennies, le modèle de la téléphonie mobile est resté inchangé : la carte SIM, fournie par l’opérateur au consommateur, constitue notre carte d’identité sur les réseaux mobiles.

D’un point de vue de l’usage professionnel, les collaborateurs d’une entreprise doivent donc faire un choix : utiliser deux téléphones (chacun ayant une carte SIM différente), ou bien utiliser un unique téléphone (et numéro) sur lequel seront passés indistinctement les appels professionnels et personnels. Nous noterons tout de même l’existence d’appareils dual sim, peu répandus aujourd’hui.

Onoff2Dans les deux cas, cela entraîne des contraintes pour l’utilisateur : transporter en permanence deux terminaux sur soi ou bien accepter de divulguer son numéro personnel à des contacts professionnels. Dans le premier scénario, l’utilisateur devra donc accepter l’encombrement de deux terminaux (entraînant par la même occasion une plus forte exposition aux ondes). Dans le second cas, la divulgation de son numéro personnel à des contacts professionnels vient réduire la frontière entre la vie professionnelle et personnelle.

Et s’il était désormais possible de combiner l’avantage de n’avoir qu’un seul téléphone mobile, au fait d’avoir plusieurs numéros ? C’est ce que nous allons découvrir en regardant de plus près l’application Onoff disponible depuis ce début d’année dans les stores d’Apple et Google.

Une reconversion surprenante vers une application qui se veut révolutionnaire

Onoff1

Derrière ce projet révolutionnaire, nous nous étonnons de trouver Taïg Khris, ancien champion de roller et auteur de cascades spectaculaires, et depuis peu fondateur de la société Onoff Telecom proposant (pour le moment) une unique application mobile : Onoff. Il s’agit donc d’une incroyable reconversion pour ce sportif de l’extrême qui a pour ambition de bousculer le modèle actuel de la téléphonie mobile, et ainsi offrir de nouvelles perspectives d’usages.

Un concept à la fois simple et très prometteur

Le concept de l’application Onoff est de mettre à disposition d’un utilisateur, sur un seul et même smartphone, plusieurs numéros de mobiles appelés des cloud numbers. Ces numéros de téléphones mobiles peuvent être choisis via une liste proposée dans l’application, moyennant un coût mensuel par numéro : 2,99€ (voire plus pour des numéros “premium”, plus faciles à retenir). Ils sont appelés “cloud” numbers car dissociés de la carte SIM du téléphone depuis lequel ils sont utilisés. Ils peuvent en effet être employés depuis n’importe quel smartphone disposant de l’application, qui se connecte alors au cloud d’où sont accessibles ces numéros.

Onoff6L’application Onoff permet d’établir des communications téléphoniques passant par le réseau voix mobile (GSM) des opérateurs, via la carte SIM en place dans le téléphone. Il ne faut donc pas confondre ce mécanisme avec le fonctionnement d’applications VoIP telles que Viber ou Skype, qui elles utilisent le réseau data.

Onoff propose plusieurs identités au sein d’une même application, un concept similaire à l’utilisation de plusieurs boîtes mail. Il est en effet théoriquement possible d’utiliser un numéro de téléphone différent pour chaque contact de son répertoire, si on le souhaite (dans la réalité le nombre de numéros disponibles sera évidemment limité).

De plus l’application permet d’activer/désactiver des numéros à sa guise via un simple “swipe”, et il est bien sûr possible de supprimer un numéro lorsqu’on ne l’utilise plus. Ces numéros sont fournis à Onoff Telecom par Transatel, son partenaire spécialisé dans les services pour MVNO.

À noter que l’opérateur Bouygues Télécom propose depuis plusieurs mois une option se rapprochant du concept de Onoff, appelée Bduo, mais plus limitée en terme de fonctionnalités.

De belles perspectives…

Les perspectives offertes non seulement par l’application Onoff, mais plus globalement par le concept qui en découle, sont nombreuses.

Antenna of radio communication and satellite towerPour les entreprises comme pour les salariés, des économies pourront être faites sur l’achat d’un smartphone et/ou le coût du forfait. Prenons comme exemple une entreprise qui fournit le terminal à l’employé : ce dernier n’aura alors qu’à installer l’application et louer son numéro personnel, lui évitant ainsi l’achat d’un smartphone. Autre exemple : si l’employé souhaite conserver son forfait (et numéro associé), l’entreprise n’aura qu’à fournir à l’utilisateur son numéro professionnel via l’application (2,99€ par mois et par numéro pour Onoff), lui permettant ainsi de réaliser des économies sur la voix mobile.

Plus globalement la gestion des communications mobiles pourra se faire de façon beaucoup plus fine. Exemple : lors du passage d’une annonce sur un site de vente entre particuliers, il est souvent nécessaire de donner son numéro personnel, parfois à contrecœur. Le concept de cloud numbers permet d’éviter cela en louant un numéro pour une durée limitée.

On peut imaginer qu’à moyen terme, les cartes SIM deviendront des “vecteurs” de communication : elles serviront simplement de support pour les communications mobiles, dissociées d’un numéro et donc d’un utilisateur.

…pour un projet encore à ses débuts

Si sur le papier le concept est séduisant, l’application Onoff n’a été mise sur le marché que très récemment et est encore en phase de lancement et de test.

L’application est amenée à proposer de nouvelles fonctionnalités et à se déployer en dehors du territoire français : l’ambition du fondateur de Onoff Telecom est une mise à disposition sur le marché international avant la fin de l’année.

L’ancien champion de roller devra également étudier la question du statut de son entreprise, notamment vis-à-vis de l’ARCEP : peut-on la considérer comme opérateur télécom ou non ?

De belles perspectives sont donc annoncées par cette nouvelle application, qui devra transformer l’essai pour devenir, sans doute, un incontournable pour bon nombre d’utilisateurs mobiles.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *