mer 10.12 0

Avec Inbox, Google tente de révolutionner l’utilisation de nos boîtes mails

L’email, vieux d’un demi siècle, serait-il à l’aube d’une ère nouvelle ?

C’est en tout cas ce que promet le géant Google ! Les équipes du service Gmail proposent en beta test une nouvelle forme de messagerie intelligente capable d’organiser vos messages pour ne laisser apparaître que les messages importants, quand vous le voulez : Google Inbox.

Pour mieux comprendre, regardez la vidéo de présentation officielle de Google:

Un Gmail amélioré ?

sundar-pichaiSundar Pichai, le nouvel homme fort de Google qui est devenu à 42 ans responsable Google Maps, Search, Google+, R&D, services publicitaires, commerciaux et infrastructure  annonçait dans son billet dans le Gmail Blog  le 22 Octobre «ce n’est pas Gmail, c’est un type de boîte mail complètement différent».

La presse spécialisée présentait le service comme «l’outil ultime de productivité».

Dans les faits, Inbox reprend les bases de ce qui a fait le succès de son grand frère, lancé en 2004 et devenu en 10 ans la référence des clients de messageries électroniques en ligne pour les particuliers (425 millions d’utilisateurs en 2012). Le projet Inbox était même originellement une simple évolution de Gmail, mais les équipes de Google ont décidé de développer l’application en parallèle du client de référence, afin de laisser plus de marge de manœuvre aux équipes d’Inbox et potentiellement viser un public différent (voir l’article iGen à ce sujet).

Concrètement, en lançant l’application mobile, force est de constater la clarté et la fluidité de l’interface. Le design de l’application rappelle l’application Mailbox, avec en plus toute la puissance de traitement permise par les algorithmes Google.

Les fonctionnalités de Google Inbox

– Catégorisation

Gmail propose déjà un système de tri des mails afin de les regrouper en catégories. Inbox s’inscrit dans la continuité de ce système et permet de pousser la fonctionnalité en la mettant au centre de son fonctionnement. Les mails reçus sont analysés par les algorithmes Google et triés en fonction de leur provenance ou leur contenu. Les catégories pré-configurées sont « Voyages« , « Achats« , « Finances« , « Réseaux sociaux« , « Notifications« , « Forums » et « Promotions« . Inbox se distingue en particulier de son grand frère par la facilité de paramétrage de ces « règles de tri ». Un message catégorisé dans une mauvaise catégorie peut être modifié en 2 actions sur l’interface et le système se souviendra de vos catégories lors de la réception des prochains messages de même type. Si aucune catégorie pré-existante ne correspond à votre message, il est toujours possible de le ranger vous-même dans un dossier comme dans Gmail, et/ou de paramétrer une règle qui s’appliquera par la suite.

 

Inbox_Fonction_Balayer
Inbox permet de traiter en une action des catégories complètes de mails

– Traitement des mails en masse

La deuxième fonctionnalité clé de l’outil est la possibilité de passer au statut « Terminé »  tout un groupe de mails et en quelque sorte de les archiver. C’est que Inbox appelle la fonction « Balayer ».

On peut donc « Balayer » tout un groupe  de mails ayant été regroupés en une catégorie, mais également tous les mails reçus sur une période donnée (un jour, un mois…).

Cela évite l’empilement de mails non lus et inutiles, qui finissent par décourager l’utilisateur de consulter ces mails où il n’est plus possible de savoir ce qui doit réellement être conservé.

Les éléments ainsi archivés sont tous classés dans la section « Terminés » et donc facilement accessibles.

– Moteur de recherche amélioré

Inbox profite ici de l’évolution du moteur de recherche implémentée sur Gmail qui utilise le moteur Google Search. Cette optimisation permet notamment de faire apparaître les mails au sein des résultats de recherche dans le navigateur, ou pour les faire lire via l’outil Google Now, tout en améliorant les algorithmes de recherche (voir l’excellent article de «The Android Soul» à ce sujet).

– Rappels et notifications

Pour éviter d’oublier de traiter les mails que nous recevons, Inbox propose un système permettant de remettre à plus tard la lecture d’un mail ou l’action qui en découle. Les éléments sont mis dans la section « en attente ». Une fois l’heure configurée ou la période indiquée écoulée, une notification est envoyée à l’utilisateur sous forme de rappel. Plus d’excuse pour laisser passer ses mails !

Alerte Snooze
Exemple de paramétrage d’un message mis en attente, avec la notification associée qui s’affiche à l’heure voulue

En plus des rappels liés aux emails, Inbox propose une fonctionnalité de création de rappels indépendants, s’affichant dans l’interface principale avec la liste de mails reçus et via le système de notification. Ce n’est pas vraiment la première application à proposer ce genre de choses (Evernote ou Google Now la proposaient déjà) mais il est assez pratique de pouvoir ajouter des rappels au même endroit, et voir en un coup d’œil notre reste à faire.

 

– Mise en évidence des informations importantes

inbox_fonction_highlights
Inbox permet d’afficher un résumé des informations des mails importants

Les informations importantes des mails sont en effet visibles en mode aperçu : une vidéo Youtube, des informations sur un vol ou les modalités d’une réunion, s’afficheront directement sur l’écran principal de l’application.

Idem à l’ouverture de chaque mail : un résumé des informations s’affiche en tête du mail et permet d’avoir en un coup d’œil le contenu important du mail.

Ces informations remontent également dans les résultats du moteur de recherche.

En voulant peut-être trop innover, Inbox n’évite pas certains écueils

Si Inbox semble tenir ses promesses, quelques défauts sont quand même à noter au niveau de son utilisation.

Inbox n’affiche pas les mails en full HTML de manière optimale
Inbox n’affiche pas les mails en full HTML de manière optimale

L’interface d’Inbox a tendance, dans sa version beta, à ne pas afficher les mails en format HTML de façon optimale. Par défaut, le bloc HTML n’est pas affiché dans toute sa largeur. Une faiblesse qui fait tâche, s’inscrivant à contre-courant de la volonté affichée d’Inbox de miser sur l’accessibilité, l’ergonomie et l’interface épurée.

D’autre part, et même si le système de catégorisation des mails reste extrêmement puissant, on pourra déplorer de rares erreurs dans le classement automatique, qui nous forcerons à aller parfois jeter un œil dans toutes les catégories pour être sûr de ne pas avoir été victime d’une erreur de catégorisation.

Enfin, on pourra s’étonner que Inbox ne supporte que les adresses mails en @gmail.com. Cette restriction sera cependant circonscrite à la version bêta, puisque Gmail lui-même peut gérer d’autres types d’adresses.

Verdict

Au bout d’une semaine d’utilisation, force est de constater que la prise en main d’Inbox est agréable et intuitive. Si l’application n’est cependant pas une révolution comme a pu l’être Gmail en son temps, elle change quand même réellement la façon de consommer ses mails. On ne passe pas plus de 5 minutes à regarder sa boîte de réception, on peut « Terminer » les éléments moins importants en un clic et remettre à plus tard les éléments non traités sur le moment.

Inbox permet globalement un gain de temps indéniable et une meilleure organisation qui permet de se concentrer sur les messages importants. L’application a donc tous les atouts pour succéder à Gmail et devenir la référence des clients de messagerie électronique gratuits et full-online.

Si l’application se démocratise, les stratégies de contact via emailing risquent d’être fortement impactées, avec un taux d’ouverture de plus en plus réduit du coté des utilisateurs du service.

Ndlr: Comme pour Gmail à l’époque ou pour Google Music plus récemment, le service est en beta test avec une ouverture aux utilisateurs progressives via un système d’invitation. Pour obtenir cette invitation, vous pouvez envoyer un mail à inbox@google.com

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *