mar 09.09 0

Vélo connecté : quand l’innovation transforme nos pratiques

Comme chaque année le Tour de France a marqué l’actualité sportive du mois de juillet. Bien plus qu’un sport très populaire le vélo est avant tout un moyen de transport en vogue qui séduit de plus en plus d’adeptes dans les villes françaises. Comment les nouvelles technologies impactent-elles le vélo ? Quels seraient les usages et principaux avantages de cette transformation digitale?

Un vélo plus performant et plus sûr

L’utilisation de capteurs dans les accessoires permet d’enregistrer des données retransmises sur des applications mobiles dédiées : vitesse, nombre de mouvements, fréquence, intensité de l’activité… De plus en plus d’accessoires connectés sont créés, à l’image du casque intelligent de LifeBeam.  L’entreprise commercialise un casque qui, par des capteurs, mesure la fréquence cardiaque lors de l’effort. Ces données sont envoyées à une application dédiée qui permet au sportif de gérer son rythme.

De même, les compteurs classiques qu’il fallait installer sur le vélo, voire sur les rayons, ont été remplacés par des applications smartphones. Celles-ci permettent non seulement de mesurer distance et vitesse mais aussi les calories brûlées et de vous proposer des itinéraires et des modes d’entrainement. Certaines proposent d’ailleurs des versions gratuites comme Cyclemeter. Mais les applications des vélos connectés ne se limitent pas aux sports. Les vélos intelligents se multiplient aussi au profit de la sécurité.

Par exemple, le vélo Vanhawks, propose un guidage GPS muni d’un système de détection des obstacles. Ainsi, en cas de danger le guidon se met à vibrer. Pour le guidage, des diodes s’allument sur le guidon indiquant les directions et virages éventuels à prendre. Ce système relié par Bluetooth à la géolocalisation du smartphone se veut intelligent et se charge d’indiquer le meilleur itinéraire à prendre.

Enfin, Samsung développe actuellement son propre smartbike et un système d’alertes exploitant des mesures par ultrasons. Ce système permet de prévenir le conducteur des dangers qui arrivent derrière lui ou dans ses angles morts.

La technologie gravitant autour des applications mobiles des utilisateurs en communication avec les vélos connectés participe au développement de villes plus sures et plus intelligentes. Quelle est la place des vélos connectés dans les villes dès lors ?

Les vélos connectés au coeur de la ville intelligente

Les vélos ont leur place dans les villes, le succès de Vélib qui comptabilisait plus de 173 millions de trajets en 2013 le démontre. Le phénomène s’est d’ailleurs répandu dans de nombreuses villes depuis : Barcelone, Londres, Montréal, Londres, New York, Berlin, Tel Aviv… et même dans des villes de taille plus réduite en France comme Nancy ou Bordeaux. Comment la digitalisation du vélo s’intègre-t-elle dans le concept de smart city ? Deux exemples l’illustrent.

D’abord la société Sobi (SOcial BIcycles) propose des systèmes de vélos connectés basés sur une technologie GPS et des antivols connectés. Cela permet à la ville de mettre à disposition des vélos sans mettre en place d’infrastructures spécifiques comme des bornes d’accueil. L’utilisateur a seulement besoin d’un smartphone muni de l’application Sobi pour géolocaliser et utiliser ces vélos. Les villes peuvent alors proposer un système de vélos en libre-service non limité à la disponibilité des bornes ou aux effets tunnels que celles-ci peuvent provoquer.

Pour aller plus loin, le cadenas développé par Skylock permet aux particuliers de se munir d’un vélo intelligent. Ce cadenas dont la batterie se recharge par un capteur solaire s’ouvre grâce une application dédiée ou par simple proximité du smartphone via Bluetooth. En plus de ne plus craindre de perdre vos clés, vous pourrez être prévenu en cas de vol de votre vélo sur votre smartphone. Cet objet connecté est même capable de prévenir les secours en cas de chute. Par l’utilisation de ce type d’objets connectés, faire du vélo en ville devient plus sûr et plus sécurisé.

Skylock le cadenas solaire connecté
Skylock le cadenas solaire connecté

Les objets connectés augmentent les capacités classiques du vélo. Initiés dans le sport, les nouveaux usages se multiplient et trouvent leurs applications dans le quotidien. Initialement communicants, les vélos deviennent intelligents par l’intégration de nouveaux objets connectés.  Ces vélos sont de savants assemblages de technologies : GPS, Bluetooth, puces RFID, NFC, ultra-son… qui convergent souvent vers une interface utilisateur unique accessible via l’écran d’un smartphone.

Ils se transforment au point parfois de changer radicalement. Ainsi, des modèles de vélo connectés apparaissent avec des fonctions d’assistance électrique, qui sont paramétrés depuis un smartphone et qui permettent notamment de contrôler les roues pour réduire l’effort. L’avenir du vélo serait-il donc voué à la disparition des joies du pédalage?

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *