ven 27.06 0

Google I/O 2014 : Android everywhere

Le Google I/O est un évènement mondial organisé par Google et qui rassemble pendant 2 jours les développeurs Android, Google Chrome, Google Glass et tout autre Google Gadget. C’est aussi l’occasion pour l’entreprise de dévoiler ses derniers produits lors de la keynote d’ouverture : nouvelles versions logicielles de Chrome, Android et nouveaux devices.

Le mot clé de la conférence ? Context aware.

Google profite de cette opportunité pour rappeler la popularité de sa plateforme mondiale : plus d’un milliard de devices actifs durant les 30 derniers jours seraient basés sur le système d’exploitation Android. Le chiffre est d’autant plus impressionnant du fait que l’on parle d’appareils utilisés et non d’appareils activés.

Android One

Man with TouchscreenAvec cette gamme de produits Google veut viser les marchés émergeants en proposant des téléphones Android à bas coût. Le but annoncé ? Atteindre le prochain milliard d’utilisateurs actifs.

Il s’agit aussi pour Google de se lancer sur ce marché de niche sur lequel d’autres concurrents ont déjà commencé à se positionner : Mozilla avec son FirefoxOS ou Huawei avec son OS basé sur Android entre autres.

Android L

Android 5 conserve pour l’instant la dénomination temporaire « L » pour cette version disponible en developper preview sur le site dédié (attention : il s’agit bien d’une version non stable destinée aux développeurs). Quelle sera donc la nouvelle sucrerie de Google ? Probablement Lollipop. Ce nom épuré rappelle la nouveauté la plus visible : le design de l’OS qui passe au material design, la vision Google du flat design. Cette nouvelle interface est déclinée sur tous les écrans sur lesquels Google propose son système d’exploitation : montre, téléphone, tablette, navigateur Chrome et ordinateurs ChromeBook, télévision. Pour unifier l’expérience utilisateur la firme de Mountain View propose sur le site google.com/design une standardisation de l’expérience utilisateur. Reste à savoir si cette initiative sera suivie par les développeurs.

Ce nouvel OS met l’accent sur l’adaptation au contexte de l’utilisateur (context aware) : plus besoin de dessiner le schéma de déverrouillage si l’utilisateur porte une smartwatch : il est automatiquement reconnu. Les SMS du téléphone peuvent être lus sur tous les appareils Google : Chrome book, smartwatch, etc… et la commande vocale de l’appareil est toujours au rendez-vous offrant encore plus de possibilités d’interactions avec son téléphone.

Android Wear

La Moto360 : la montre connectée qui ressemble à une montre

Android Wear est la plateforme Android pour les wearable, et l’occasion pour Google de faire la démonstration des dernières fonctionnalités qu’offre L pour les montres de LG et Samsung ainsi que pour sa Moto360. Cette dernière, produite par Motorola, qui appartient maintenant à Google, se démarque par un écran rond et est étanche.

La prise en main semble extrêmement simple et la montre étant context aware, elle affiche en permanence les informations les plus pertinentes pour l’utilisateur.

Rien n’a cependant été révélé sur la durée de vie de la batterie de la Moto360 : espérons qu’elle soit à la hauteur de ses fonctionnalités.

Android Auto, Android TV

Avec l’Open Automotive Alliance qui regroupe maintenant plus de 40 acteurs de l’automobile, ce sont autant de voitures prêtes à se connecter au smartphone qui offriront à travers le tableau de bord ou la voix des services comme la lecture et l’envoi de messages, le guidage GPS ou encore la lecture de musique.

Google désire également s’installer confortablement dans nos salons. Chromecast a été lancé l’an dernier dans quelques pays (dont la France) avec un succès très limité. Google relance sa présence sur ce marché en lançant Android TV, la smartTV connectée à tout appareil Android présent dans la maison et contrôlable une fois de plus par la voix.

La vision Google de l’avenir

FuturPlusieurs autres annonces ont été faites autours des applications Google Fit pour le suivi sportif et le self-quantifying, Google Play Games, des ordinateurs ChromeBook ou de produits dédiés aux développeurs comme le Google Cloud.

On notera que la firme de Mountain View n’a pas annoncé de nouveau produit de la gamme Nexus. Une absence qui laisse supposer l’arrêt de cette gamme, d’autant que Google ne s’est pas caché pour présenter les Nexus comme des produits ayant pour but de démontrer les possibilités de l’OS et de donner l’exemple aux autres constructeurs. Ces derniers ont d’ailleurs souvent dénoncé les faibles prix pratiqués par Google, allant même jusqu’à évoquer une concurrence déloyale.

En revanche, Google souhaite conserver l’esprit Nexus tout en donnant un coup d’éclat à son image par la création du label Silver, qui permettra de mettre en lumière les téléphones Android vendus par Google. Cette association matérielle et logicielle permet de mettre à disposition de l’utilisateur un produit pur Google, optimisé, sans surcouche constructeur. Une stratégie qui tend à rappeler celle d’Apple ou Microsoft, à savoir garder la main à la fois sur le logiciel et le matériel pour parfaire l’expérience utilisateur et l’image perçue par le grand public.

Google nous propose donc sa vision des appareils connectés : présents partout, interconnectés, inter-communicants, s’adaptant au contexte de l’utilisateur pour lui offrir le maximum d’informations les plus pertinentes au bon moment. L’entreprise commence de plus à unifier l’expérience utilisateur à travers le nouveau design déployé sur tous les appareils, les standards proposés aux développeurs et le label Silver révélé il y a quelques mois.

Enfin, Telcospinner vous invite à visionner la keynote d’ouverture du Google I/O (d’une durée de 2h30) pour voir par vous même quelques démonstrations de ces appareils.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *