lun 31.03 1

Facebook acquiert Oculus et mise sur la réalité virtuelle

En cette fin Mars, Facebook a annoncé son acquisition de la start-up Oculus VR pour 2 milliards de dollars.

Oculus-Rift_DK1Oculus VR est actuellement la référence en matière de réalité virtuelle. Pour le moment,  cette firme américaine est surtout connue dans le milieu du jeu vidéo, qui se prépare à une réelle révolution au travers de la réalité virtuelle. Bien que très populaire dans les milieux autorisés, Oculus n’a pour l’instant commercialisé aucun produit : son fleuron, le casque Oculus Rift, n’en est toujours qu’à sa phase de développement.

1554643-google-vs-facebook-qui-domine-la-planete-webCet achat trouve sa place assez facilement dans la stratégie globale de Facebook : dans un premier temps, le réseau social pourra continuer à étendre son activité en matière de jeux vidéos. Mais in fine, c’est surtout un moyen pour la firme de Palo Alto de s’offrir sa propre plateforme pour ses produits futurs : en effet, jusqu’ici, les produits Facebook sont dépendants des systèmes d’exploitation ou des constructeurs, deux catégories d’acteurs qui regroupent ses principaux concurrents (Google, Apple, Microsoft…). Enfin, indépendamment de l’utilisation qui en sera faite, le monde virtuel sera un milieu propice à la publicité sous toutes ses formes.

En prenant un peu de recul, on remarque que cette acquisition n’en est qu’une parmi tant d’autres dans l’actualité de ces derniers mois. Il y a quelques temps, j’écrivais moi-même sur le rachat de What’s app par Facebook, et encore avant, de DeepMind par Google.

Une course à l’innovation chez les géants du web ?

Comment interpréter ce phénomène ? Cette fièvre de l’investissement des géants du web signe-t-elle le retour d’une économie dynamique, du moins dans ce milieu ?  Peut-être, mais pas uniquement.

La plupart des spécialistes s’accordent pour y voir surtout une réelle course à l’innovation, intense et audacieuse comme jamais auparavant. Google et Facebook sont en première ligne dans cet élan, Microsoft et Apple juste derrière. Ces acteurs savent pertinemment que la guerre des tranchées dans laquelle se trouvent les marchés actuels de l’électronique et des nouvelles technologies grand public, ne leur permettra plus de croître aussi vite que par le passé.

Vient alors le temps des paris audacieux sur les technologies du futur. Google en est l’exemple le plus flagrant : Google Glass, Google Car, Projet Calico, rachat de start-ups dans la robotique ou l’intelligence artificielle… Il ne s’agit plus de maintenir sa position dans les marchés actuels, il s’agit de créer les marchés de demain, ou du moins de les anticiper. C’est exactement ce que fait Facebook en acquérant Oculus : la firme mise sur la réalité virtuelle comme technologie d’avenir, et de fait, encourage les innovations en ce sens.

L’un dans l’autre, du point de vue de l’utilisateur final, et surtout des technophiles, on ne peut que se réjouir de l’émulation actuelle qui s’opère dans ces milieux. Si aujourd’hui, la réalité virtuelle ou l’intelligence artificielle sont des concepts plus proches de la science-fiction que de notre quotidien, il y a fort à parier qu’ils feront partie de nos vies dans une dizaine d’années.

Ou du moins, on peut faire confiance aux géants du web pour faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que ça arrive.

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *