ven 07.03 1

Et toi, ils parlent tes objets ? [1/2]

Au cours d’un précédent éclairage, nous avons abordé le monde 100% connecté qui se dessine sous nos yeux de jour en jour. Nous entrons dans un monde plus intuitif, dans lequel des objets connectés intelligents (inter)agissent à notre service sans que nous ne consentions d’efforts. Pour permettre un tel confort, les communications sans fil sont primordiales : elles constituent le pilier de ces échanges invisibles du point de vue de l’utilisateur. En fonction des circonstances et des usages, les objets vont adopter des langages communs pour échanger des informations. Ces langages sont nommés protocoles de communication, permettant à nos objets d’interagir afin de nous offrir sur un plateau (ou une tablette) les informations dont nous avons besoin. Faisons plus ample connaissance avec ces objets connectés qui se hissent de jour en jour au statut d’incontournables !

A la rencontre des objets intelligents

Nous pouvons classifier les objets connectés en trois grands groupes aux caractéristiques communes.

Les collecteurs

Leur objectif est de récolter de l’information sur le terrain qu’ils occupent. Ils peuvent, dans certains cas, proposer une interface utilisateur simple (par exemple, un écran LCD) permettant une lecture rapide. Ces objets connectés sont couplés avec une application dédiée qui assure l’agrégation et le traitement des données collectées.netatmo

  • Exemple 1 : Le bracelet podomètre. Dans ce cas, vous êtes le terrain, la source de la donnée. Il doit pouvoir se faire oublier à votre poignet et relever les informations de votre activité physique. Vos exploits sont ensuite téléchargés vers votre tableau de bord en ligne.
  • Exemple 2 : La station météo connectée. Son terrain d’activité est la pièce ou tout autre lieu dans laquelle elle est positionnée. Son rôle : relever la température ambiante à intervalles réguliers. Ces données sont transmises à une application qui met à disposition des graphes afin de constater les variations au cours de la journée.

Les assistants

Leur objectif est d’être disponible à tout instant pour vous aider à la décision, à l’action ou vous fournir une information précise. Pour cela, ils peuvent inclure des capteurs ou interagir avec. Leur propre est d’être visibles et faciliter l’intégration avec vous-même. Ils doivent être facilement manipulables.

  • Exemple 1 : le smartphone. L’assistant par excellence, il est votre couteau suisse numérique. Armé de millions d’applications, il se veut utile en toutes circonstances. Que ce soit pour l’heure, pour vous réveiller, pour trouver votre chemin, pour vous détendre dans le RER ou pour immortaliser vos moments préférés et les partager sur les réseaux sociaux, vous pouvez lui faire confiance.
  • samsung-galaxy-gearExemple 2 : la montre connectée (Smartwatch) : la seconde assistante qui se veut d’accès particulièrement facile et intuitif. Alors que vous devez sortir votre smartphone de votre poche, vous n’avez pas à le faire pour votre montre. Elle est toujours visible d’un simple geste et immédiatement prête à vous notifier vos mails ou vous permettre de déclencher un appel sur votre kit mains libres.
  • Exemple 3 : le lave-linge connecté : un tout autre type d’assistant. A domicile, il vous permet de déporter l’affichage sur votre smartphone ou tablette, et contrôler votre programme depuis une application. De quoi faire une lessive 2.0.
  • Exemple 4 : la voiture connectée. Vous avez toujours rêvé d’incarner Michael Knight (conducteur de la célèbre K2000) ? Il se peut que cela arrive bien vite, avec l’intégration de l’intelligence des smartphones dans votre tableau de bord.

Les ludiques

Vous amuser en interagissant avec vous !

  • Exemple 1 : les jouets connectés. L’industrie du jouet n’ignore pas cette tendance : celle de l’interaction. Action de l’enfant, réaction du jouet. Les jouets gagnent aussi en intelligence et se veulent de plus en plus interactifs, allant jusqu’à inclure des écrans et reconnaître leurs pairs (particulièrement pour les figurines).
  • Exemple 2 : le drone volant. Machine volantes à hélices pilotée sans fil par smartphone ou tablette : le haut de gamme du véhicule télécommandé.ar-drone-parrot-quadricopter
  • Exemple 3 : la tablette. Quel enfant ne connait pas l’iPad ? Tout comme le smartphone, cette interface de jeu tactile permet une infinité d’activités ludiques qui ravissent petits et grands.
  • Exemple 4 : les capteurs de mouvements pour consoles de salon. Il s’agit d’une évolution majeure du jeu vidéo : vous amuser en mouvement ! Ce type de capteurs de salon se prête également à des usages dans le domaine de l’e-santé : l’exercice physique de rééducation ou encore, les serious games.

Vous l’avez compris, nombreux sont les objets connectés qui combinent les caractéristiques de plusieurs types. Par exemple, votre smartphone et votre tablette remplissent les rôles d’assistants et capteurs tout en étant ludique quand vous le souhaitez.

Nous connaissons maintenant plus amplement ces objets et en avons découvert quelques spécimens. Chacun d’entre eux remplit ainsi son rôle primaire, en y ajoutant des capacités de communications transparentes et sans fil grâces aux ondes éléctromagnétiques : une très bonne nouvelle car, honnêtement, connaissez-vous quelqu’un qui aime les fils ?

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *