mer 25.09 0

SFR et Vivendi : diviser pour régner

Si les projets de partenariats entre entreprises leur permettent d’améliorer leur situation économique, c’est aussi le cas pour deux entreprises qui se séparent. Le proverbe « diviser pour régner » a bien été illustré par SFR et Vivendi qui ont annoncé mercredi 11/09/2013 leur projet de scission. Ce projet pourrait aboutir début 2014. Les difficultés que rencontrent depuis quelques mois les opérateurs télécoms en France ont poussé Vivendi et SFR à prendre cette décision pragmatique. Quels sont donc les intérêts de cette décision pour les deux acteurs ? 

Intérêts pour Vivendi

Le projet de scission permettra à Vivendi de se concentrer plus sur les médias. En plus de SFR, Vivendi prévoit de se détacher aussi de Maroc Telecom, Activision (studio de jeux vidéo) et GVT (opérateur télécoms brésilien) pour conserver le groupe musical Universal Music Group et le groupe de télévision payante Canal+.

D’autre part, Vivendi se détachera de sa dette portée en bonne partie par les investissements télécoms de SFR. Elle pourrait ainsi améliorer sa situation économique et éventuellement acheter une autre entreprise dans les médias pour ainsi renforcer sa position sur ce secteur.

vivendi3

Intérêts pour SFR

SFR  préparera son introduction en bourse et acquerra une plus grande liberté stratégique. L’opérateur télécom pourrait également améliorer de façon indépendante son organisation interne en vue de mieux se revaloriser sur son domaine.

L’indépendance de l’opérateur lui permettra également de gérer en direct ses futurs partenariats. Il est évoqué en particulier un rapprochement possible avec Vodafone qui vient de céder ses parts dans Verizon Wireless et qui souhaite renforcer ses acquis européens.
 SFR

Ce projet de scission traduit un manque de complémentarité entre les médias et les télécoms. Pour autant, les deux domaines ont bien vocation à se rapprocher à l’instar du partenariat entre Orange et Dailymotion. Les médias sont de plus en plus exploités en situation de mobilité par les utilisateurs. Il s’ensuit que les réseaux 3G et Wifi des opérateurs télécoms sont de plus en plus sollicités. Peut-être que Vivendi voit une meilleure rentabilité économique dans sa focalisation sur le secteur des médias. Nous en saurons plus dans les mois à venir.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *