ven 31.05 2

Air France et KLM expérimentent le Wifi à bord

Les compagnies aériennes Air France et KLM ont annoncé, mercredi 29 mai, une phase d’expérimentation du déploiement du Wifi à bord de deux Boeing 777-300. Ces premiers avions connectés à plus de 20 000 pieds d’altitude ont décollé vers New York (Air France) et Panama (KLM). 

 

Un accès au Wifi depuis les terminaux des passagers

À bord de ces deux Boeing expérimentaux, les passagers peuvent se connecter au réseau Wifi tout le long du voyage. La connexion se fait depuis leurs propres terminaux : smartphones, ordinateurs portables ou tablettes…

Ils peuvent échanger des sms et données en vol, comme s’ils étaient à l’étranger, selon les disponibilités et modalités tarifaires de leur opérateur mobile“, précise la compagnie. Si la télévision en direct est aussi possible, les appels sont pour l’instant proscrits : Air France-KLM souhaite “contrôler les usages des appels vocaux“.  

Aucune précision n’est donnée en ce qui concerne le débit du la connexion.

 

Une nouvelle opportunité de différentiation et de satisfaction d’une clientèle toujours plus connectée

“Être connecté en permanence fait partie de la vie quotidienne de nos clients. Nous cherchons ainsi à définir les meilleurs produits et services pour répondre à leurs attentes”, déclare Peter Hartman, président du directoire de KLM. 

C’est aussi l’occasion pour les compagnies de se différencier et d’enrichir les distractions à bord, grâce à l’accès à leurs portails proposant de nombreux services gratuits.

Une innovation à quel prix pour les passagers?

Mais l’accès au Wifi est (pour l’instant ?) payant. Pour se connecter, les passagers doivent souscrire à un forfait et ont le choix entre deux offres : 10,95€ par heure ou 19,95€ pour l’ensemble du vol. Une offre plus chère que la concurrence outre atlantique (±10€ le trajet) mais qui reste néanmoins abordable.

Cet accès au Wifi complète le développement des services numériques à bord : application de « social transport » (KLM), déploiement de tablettes tactiles (British Airways, American Airlines par exemple),… 

Bien qu’elle soit dans la tendance actuelle, cette expérimentation doit encore être validée par les clients. Air France et KLM, légèrement en retard par rapport à leurs consœurs outre-Atlantique et européennes (British Airways et Lufthansa proposent aujourd’hui un service wifi opérationnel) pourraient alors réduire l’écart et monter en gamme. Mais à quel prix pour les compagnies ? 

Commenter cet article

2 commentaires

  1. Bonjour Lucie,

    Je lis qu’Air France est en retard sur ce marché. Quid du succès d’une telle offre chez la concurrence? J’imagine que la cible principalement visée est professionnelle, je me trompe?

    Loïc

  2. Bonjour Loïc,

    En effet, Air France est en retard par rapport à la concurrence : les premiers lancements du service Wifi par Boeing remontent à 2004, et dès 2011 American Airlines offre la connectivité wifi sur l’ensemble de sa flotte.

    Je te renvoie vers ce site pour un petit aperçu de ce que propose la concurrence : http://www.liligo.fr/blog-voyage/innovations-technologiques/2011/08/22/redescendez-sur-terre-avec-le-wi-fi-dans-lavion-8309/

    A ce jour l’offre semble être un succès, ou en tout cas suffisamment satisfaisante aux yeux des compagnies, puisqu’elle se généralise progressivement : de plus en plus d’avions sont équipés au sein d’une même compagnie, et de plus en plus de compagnies sautent le pas.

    Norwegian Airlines en est l’exemple type : la compagnie européenne à bas coût propose depuis mars 2013 le Wifi gratuit à bord de tous ses avions : http://www.norwegian.com/fr/voyager-pratique/formalites-de-voyage/wifi/

    Quant à la cible visée, les compagnies jouent sur les 2 tableaux : « que ce soit pour vous détendre ou pour travailler » (Lufthansa), « Vous pouvez ainsi être productif ou vous divertir pendant votre vol » (Delta), etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *