jeu 27.12 3

Et Google proposa la pub à emailer…

Google a longtemps sous-exploité ses produits annexes en termes de publicité. Les magiques AdWords à côté des résultats de recherche ont longtemps suffi à assurer de confortables profits. Ainsi, il n’y a pas, à ma connaissance, de publicité sur Google Maps. Gmail a depuis quelques années déjà un discret bandeau semblable aux AdWords, situé au dessus et en dessous de la liste de vos mails. Cette publicité est ciblée en fonction du contenu de vos emails, ce qui est toujours troublant…

Mais l’internaute est désormais parfaitement habitué à retrouver sur son chemin des publicités qui font écho à son parcours sur le web. Ainsi, une recherche Opodo (fructueuse ou non) sur un vol Paris / New York entraînera l’affichage de publicités sur cette même recherche sur Hotmail par exemple. A l’heure de l’AdExchange et des logins Facebook ou Google permanents, cela paraît presque normal (et parfois efficace).

Au delà de cette personnalisation de plus en plus poussée grâce à une collecte de données personnelles de plus en plus complète, Google veut maintenant que vous recommendiez voir même envoyez les publicités que vous recevez !

En cliquant sur une publicité dans Gmail (ça arrive…), la publicité s’est ouverte dans Gmail à la manière d’un email, et non dans un onglet spécifique. Google présente alors cette publicité comme un contenu à partager et présenté comme un email plutôt qu’une bannière. En espérant que la publicité soit très convaincante, il propose même d' »Enregistrer dans la boite de reception » ou de « Transférer » à mes contacts.  Cette fonctionnalité semble exister depuis longtemps aux Etats Unis, mais elle n’est pas beaucoup utilisée.

Plutôt illusoire à mon avis, surtout qu’il n’y a même pas de vidéo à prétention virale !

Mais ce serait le rêve du publicitaire : la publicité n’est plus poussée vers vous en scrutant vos interactions, mais c’est vos amis qui vous apportent la publicité. Et non par un simple partage sur un réseau social (relation basse intensité) mais bien par un mail direct !

Commenter cet article

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *