DigitalCorner

Les nouvelles technologies vues par les consultants Wavestone

Et si Blackberry n’était plus la référence sur le segment des smartphones professionnels?

Nous en parlions lundi, cette semaine aura été chargée en annonces : Apple et son iPad Mini, Microsoft et son Windows 8, de nouveaux matériels sous Android pour Google… Cependant, nous remarquons un grand absent dans cette actualité chargée : Blackberry. Et pour cause, la firme canadienne RIM vient en effet de perdre le renouvellement d’une flotte de 17 600 smartphones au profit d’Apple, soit une perte de plus de 2 millions de dollars.

En effet, malgré l’attachement fort des administrations américaines à Blackberry, les services de l’immigration et des douanes ont annoncé cette semaine le renouvellement de leur ancienne flotte de smartphones Blackberry en iPhones. Et ce n’est pas la première fois que Blackberry est écarté du segment professionnel, pourtant celui qui a fait sa force dans le passé. Dans le cadre de son programme « Smartphones, Smart Fun », Yahoo se contente de proposer à ses 15 000 collaborateurs un choix entre iPhone, Android ou Windows Phone.

En France, c’est Apple qui prend de plus en plus de part de marché sur le segment professionnel, notamment du fait de son iOS, très cloisonné, et qui rassure les DSI en termes de sécurité de l’information… Cependant, ce segment reste toujours minoritaire pour la firme à la pomme, et la stratégie de la firme semble plus focalisée sur les besoins du grand public.

Le marché des smartphones sur le segment professionnel est donc bien en train de connaître une évolution importante et la perspective prise par les différents acteurs du marché risque bien d’être déterminante. A ce titre, l’arrivée début 2013 de la nouvelle plateforme Blackberry 10 permettra peut-être à la firme de faire face à ses concurrents et d’animer un segment de marché de plus en plus important

One thought on “Et si Blackberry n’était plus la référence sur le segment des smartphones professionnels?

  1. Je souhaite ici apporter une contribution d’un point de vue technique et développement (je suis développeur sur les différents OS du marché (iOS, Android, Windows Mobile et… OS 10 BlackBerry – J’interviens par ailleurs en qualité de conseil auprès des entreprises pour la sécurité de leurs flottes mobiles).

    A l’heure actuelle, en termes de sécurité et malgré le choix opéré par Yahoo ou une administration américaine, aucun système (je pèse mes mots) ne peut garantir le niveau de sécurité proposé par RIM. En lisant de telles informations, je me demande en toute objectivité si des raisons autres n’interviennent pas dans les choix opérés (protectionnisme, orientation vers un OS US plutôt qu’un OS Canadien, choix motivés pour d’autres raisons(Yahoo opte pour Apple et non pour Google évidemment…).

    Par ailleurs, si vous comparez maintenant les qualités des différents OS disponibles, ici aussi, aucun (et je pèse à nouveau mes mots) ne peut (et ne pourra avant longtemps ! car le retard est trop conséquent) parvenir à proposer l’équivalent de l’OS 10 de Rim. Ce dernier est tout simplement le plus performant, le plus moderne et le mieux placé pour répondre à l’évolution technologique du marché Smartphones Personnels, Pros et tablettes. Il permet de développer avec une aisance et une facilité qui n’existe pas ailleurs et ne devrait pas souffrir d’un manque d’applications tellement la facilité de conversion d’un autre OS vers l’OS 10 Rim est bluffante. Vous avez développé une application pour Android ? Quelques heures suffisent à la porter sur l’OS 10. Vous avez développé une application sous iOS ? idem.

    Le travail effectué par la société RIM est tout simplement énorme et d’une qualité remarquable. Cet OS est le vrai et unique OS Next Gen. Je ne doute plus (j’ai longtemps douté) qu’ils réussiront leur pari : revenir sur le devant de la scène jusqu’à tacler sérieusement les leaders en place que sont Apple et Google. Ces derniers ont sérieusement intérêt à ne pas tomber dans la facilité, portés par leur succès actuel. Mais un obstacle majeur va se présenter à eux : pour rivaliser avec l’innovation que présente RIM, ils devront à coup sur remettre en cause leur compatibilité descendante et opter pour un choix drastique : la rupture technologique. Décision extrêmement difficile à prendre quand votre parc matériel installé est leader…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *