Google lance son offre « ultra haut débit » aux États-Unis.

Vous avez dit « ultra haut débit » ? Alors qu’en France les principales d’offres d’accès internet à très haut débit sur fibre optique proposent des débits en émission et en réception jusqu’à 100 Mbit/s, Google lance son offre d’accès Internet à 1 Gbit/s symétrique à Kansas City.

Les habitants de Kansas City pourront, dès septembre 2012, bénéficier de 3 offres possibles. Une offre « free internet » jusqu’à 5 Mbit/s pour 25$ par mois la première année (correspondant aux frais d’accès au service) puis gratuit les années suivantes; une offre « Gigabit internet » jusqu’à 1 Gbit/s avec engagement d’1 an pour 70$ par mois, couplée à un service de partage et de stockage en ligne avec Google drive;  et une offre « Gigabit Internet + TV » jusqu’à 1 Gbit/s avec engagement de 2 ans pour 120$ par mois, fournie avec le service de stockage et de partage en ligne, un bouquet numérique de chaines HD et non HD, et  en cadeau, une tablette Nexus 7  pour étendre les possibilités d’usages offertes (internet sociale, recherche de programmes TV, télécommande).

Dans les 3 cas, les frais d’accès au service s’élèvent à 300$, offerts dans les offres « Gigabit internet » et payables en une fois ou lissés la première année pour l’offre « Free Internet ».

La première offre est astucieuse, car elle permet à tous les habitants de bénéficier de la fibre optique sans pour autant désirer l’offre gigabit internet. En effet, Google va lancer les constructions suivant le nombre de pré-souscriptions potentielles qu’il aura reçues. La ville est ainsi divisée en « quartier fibre » ou « fiberhoods ».
Google invite l’habitant à se pré-enregistrer et à inciter ses voisins à en faire de même.

 Un classement est établi à la fin. Les plus demandeurs seront donc les premiers servis. Cette démarche offre une visibilité à l’entreprise pour sonder la demande, et par la suite, anticiper le dimensionnement de son réseau et les coûts de génie civil associés.

On pourrait regretter l’absence de la téléphonie constitutive des offres « Triple-Play » et « Quadruple Play » caractéristiques des opérateurs en France. Avec la convergence vers le tout IP, comme pour la téléphonie sur IP, cette particularité sera, à mon avis, vite surmontée pour la téléphonie fixe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top