mer 07.09 0

Quand la reconnaissance faciale rencontre la publicité

2 tendances majeures de la publicité se développent aujourd’hui dans notre quotidien :

  1. L’hyper segmentation qui tend à fusionner le marketing digital au marketing one-to-one en personnalisant le contenu publicitaire au profil du consommateur. C’est par exemple le principe de la publicité ciblée sur internet qui nous propose des liens sponsorisés en fonction des sites que l’on a visité ou des mots clés contenu dans nos mails.
  2. La publicité vidéo, plus attractive, imposée de plus en plus sur les vidéos Youtube par exemple, ou encore via les écrans géants du métro parisien qui diffusent en boucle la bande annonce du dernier film à voir au cinéma.

Intel et Microsoft tentent de fusionner ces deux concepts en développant le 1er support publicitaire doté d’un système de reconnaissance faciale. Le principe est simple : un écran scanne quasi-instantanément les traits de notre visage afin de définir notre profil démographique (âge, sexe, etc.), puis diffuse un contenu plus susceptible de nous intéresser.

Selon Adidas, le potentiel de ce dispositif est énorme : « Si un vendeur est capable de suggérer rapidement le bon produit à ses consommateurs, cela entraîne une probabilité d’achat plus importante ». L’entreprise prévoit d’ailleurs de tester ce murs digitaux dans certains magasins aux USA et Royaume-Unis.

Bien qu’on puisse saluer la prouesse technologique de ce prototype, on ne peut s’empêcher d’imaginer avec humour des scénarios embarrassant comme l’adolescent qui se voit proposer une crème contre l’acné. Jusqu’où l’intrusion sera permise ? Mais surtout, comment allier le média de masse qu’est l’affichage publicitaire à la vue de tous avec la publicité ciblée ?

La reconnaissance faciale est au coeur des débats. Souvent critiquée pour son atteinte à la vie privée comme en atteste l’affaire Facebook, elle présente également un fort potentiel d’innovation. Dans le domaine des applications mobiles par exemple il semblerait que la prochaine version d’Android Ice Cream Sandwich puisse gérer nativement cette fonctionnalité.

Commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *