mar 24.06 1

Le NFC est-il en panne en France ?

La publication récente de l’observatoire du Near Field Communication (NFC) par l’Association Française du Sans Contact Mobile (AFSCM) est l’occasion de faire le point sur le déploiement et l’usage de cette technologie en France. La diffusion du NFC progresse lentement dans les smartphones mais explose dans les cartes bancaires. Quelles en sont les raisons ?

Le déploiement du NFC progresse mais sans l’adhésion du grand public

La situation du NFC en France est ambivalente. Premièrement, le nombre de mobiles équipés de NFC progresse. À fin mars 2014, il y a 5,9 millions de mobiles compatibles NFC. C’est deux fois plus qu’un an auparavant. Cette progression peut être perçue comme un signe encourageant pour l’adoption de cette technologie.
D’un autre côté, entre mars 2013 et avril 2014, plus de 15 millions de smartphones ont été vendus en France mais seulement 20% des mobiles vendus sont équipés du NFC. C’est la lecture pessimiste du rythme de progression du « sans contact ».
Pour le grand public, le NFC n’est pas un critère décisif dans l’achat d’un smartphone. Orange, promoteur du projet Citizy, de déploiement du « sans contact » à Nice n’en fait pas réellement la promotion pour vendre ses smartphones. Sur sa boutique en ligne, la fiche descriptive du Samsung Galaxy S5, le NFC arrive en 7ème et dernière position des fonctionnalités détaillées du téléphone, après la voix en HD et les accessoires, comme le Gear Fit. Pourtant, peut-être sans y prêter attention, les Français disposent déjà largement d’un support NFC autre que leur téléphone. 

NFC - Near field communication

Une diffusion tirée par les acteurs du secteur bancaire

À l’opposé de la situation observée sur le marché des smartphones, la progression de l’équipement des particuliers en carte bancaire NFC connaît une hausse spectaculaire. Plus de 23 millions de cartes bancaires sont déjà équipées du NFC. Cela représente presque 40% du total des cartes bancaires en circulation.
Les commerçants sont cependant encore peu nombreux à proposer un paiement sans contact. 12% seulement, soit 153 000 points de ventes sont équipés d’un terminal de paiement compatible NFC. Cela représente une progression de 7 points depuis 12 mois. Les commerçants doivent généralement payer un coût d’achat ou de location supplémentaire pour bénéficier d’un terminal de paiement compatible. Ils sont donc encore peu nombreux à franchir le pas du sans contact par méconnaissance ou manque d’intérêt de la technologie.
Sur ce marché également, le déploiement progresse surtout grâce à l’impulsion des acteurs bancaires. En effet, lors du renouvellement d’une CB, la nouvelle carte est presque systématiquement proposée avec le NFC. La diffusion du NFC est donc mécanique avec le renouvellement des cartes tous les 2 ans. Il est probable que les clients ne feraient pas systématiquement la demande d’une carte bancaire NFC. Le paiement sans contact suscite encore des craintes quant à sa sécurisation par rapport à un paiement classique. Un effort de pédagogie permettra de dissiper ces réticences.  

Une technologie en manque de projet à forte visibilité

NFCLe déploiement du NFC souffre du manque de projet déployé à grande échelle. Certaines villes françaises sont pionnières comme Nice, Strasbourg ou Caen. Ces villes ont réussi à créer un véritable écosystème incitatif pour les usagers. Par exemple, à Strasbourg plus de 2000 commerçants offrent le paiement NFC ainsi que la totalité des parcmètres et les transports en commun. Cependant, aucun projet d’ampleur national n’a encore été déployé pour faire connaître la technologie pour le grand public. À date, il faut se consoler avec des annonces dans l’attente de déploiement concret comme le compteur intelligent de gaz en 2016.

En conclusion, le NFC n’est pas en panne en France. La technologie se propage auprès des consommateurs notamment grâce au volontarisme du secteur bancaire. Pour autant, le paiement est un usage certes important mais qui doit s’articuler avec la multitude de fonctionnalités offertes autour de la fidélité, du couponing, de la recommandation en magasins… Comment la place prépondérante des banques va influencer le développement des services NFC en France ? À suivre prochainement sur Telcospinner.

Commenter cet article

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *